Cyna  
*
 
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
224 944 Messages dans 1 873 Topics par 582 Membres. Dernier membre: wakabayashy
Voir les plus récents messages du forum.
 
   Accueil   Aide Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
18 Octobre 2018 à 22:40
Pages: 1 2 3 [4] 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Topic: Revue de Presse  (Lu 26065 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce Topic.
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #45 le: 10 Mars 2009 à 08:09 »

Ah ouais, c'est marrant ça le coup du beau-père, c'est vrai qu'on n'en parle pas beaucoup...

Bah, de toute façon la seule qui se fait mal dans l'histoire c'est l'Eglise, soyons clairs... Elle ne fait que confirmer sa bêtise totale et absolue. Pas comme si c'était nouveau, hein -- c'était comme ça depuis des siècles. On avait eu un semblant de renouveau avec JP2 mais bon, à partir du moment où on refile le poste à un conservateur sous prétexte qu'il est vieux et qu'il nous fera pas chier longtemps (c'est ce qu'il se disait à l'époque), faut pas s'étonner... sifflote

Tiens, aucun rapport mais on continue à entendre parler à mort de l'affaire Florence Cassez... Bon moi j'ai de la sympathie pour cette femme parce qu'elle est de Beuvry, de Béthune quoi, c'est ma patrie natale hein, mais bon, du coup l'histoire m'intéresse et j'ai lu pas mal de doc dessus, et quoi qu'on en dise, il semble assez clair qu'elle était impliquée dans au moins l'une des séquestrations dont on l'accusait... Avec torture en prime... Alors je sais pas si tous les Mexicains sont des fieffés menteurs, mais en France on ne fait pas mieux : tout le monde raconte qu'elle va passer 60 ans en prison... Faudrait pas voir à exagérer quand même. La loi mexicaine indique que le condamné purge la plus longue des peines prononcées. Et c'est 20 ans... Ca fait 3 ans qu'elle est en prison, donc techniquement il lui en reste 17 à purger, et encore, avec les remises de peine etc elle sera peut-être sortie dans 7 ans si c'est comme en France... Ou dans 7 ans si elle vient purger la peine en France.
Ah ça oui, quel drame, sa vie est foutue en l'air, etc... -_-

Bon je dis pas qu'elle est coupable, je connais pas le dossier, mais ça m'énerve qu'en France on n'ait systématiquement qu'un seul son de cloche. C'est comme l'affaire Colonna : y'a quelques années tout le monde était d'accord pour dire que Colonna était coupable... Maintenant, tout le monde est d'accord pour dire que non, en fait. Faudrait savoir ! Ou plutôt, non, faudrait se renseigner......
Hors ligne Homme Yeo Wren
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 106
Âge : 40
Où : Paris



« Répondre #46 le: 08 Avril 2009 à 15:03 »

Bernard Poignant invite à lire “Besancenot dans le texte”
Citation
Le maire PS de Quimper et député européen Bernard Poigant a lu attentivement le livre d’Olivier Besancenot  et de Daniel Bensaïd : "Prenons parti pour un socialisme du XXIème siècle", paru aux éditions Mille et Une Nuits en janvier 2009. Il livre ici son opinion sur la politique que ce texte préconise, porteuse selon lui de “sectarisme” et de “totalitarisme”. (...)
Quand un nouveau parti est créé, il faut aller chercher la société qu’il prévoit ou qu’il prépare. Dans le livre et ses 371 pages, on rencontre de la démagogie et de l’à-peu-près. Ce n’est pas cela le plus important : on peut trouver les mêmes défauts dans la littérature du Parti Socialiste. Par contre, il n’est pas indifférent de regarder si la politique annoncée est garante des libertés, respectueuse du droit, attachée à la démocratie et à son expression par le suffrage universel. Car le but est affiché page 125 : "Une société alternative au capitalisme nécessite une rupture avec la société d’aujourd’hui et son Etat". Très bien mais permettez qu’on jette un coup d’½il sur ce qui est prévu ! Les auteurs ajoutent : "Un changement de société ne peut se résumer à une alternance d’équipe gouvernementale". D’accord mais acceptez que l’on défende ce principe de l’alternance, y compris pour permettre à la droite de battre la gauche, si les électeurs en décident ! Pour clore ce point, Olivier Besancenot écrit : "Changer ou pas la société, en dernière analyse, revient à savoir : qui décide ici ? Le Gouvernement, le Parlement issu de la vieille société ? Ou bien le pouvoir populaire de la nouvelle société qui pousse au sein des conseils de quartiers et des assemblées d’entreprises ?" Excusez du peu : on a déjà donné avec les soviets !

Je n'ai pas tout mis pour ne pas faire une citation obèse, mais allez jeter un ½il sur la suite, ça vaut le détour.

NPA: «Cela rappelle le temps des procès de Moscou»
Citation
Christian Picquet, chef de file des «unitaires», dénonce les méthodes visant à l’exclure du parti de Besancenot :
Etes-vous formellement exclu du NPA ?
Il y a eu une «note» du comité exécutif suggérant que nous nous serions de nous-mêmes «mis en dehors du parti». La constitution de Gauche unitaire y est même présentée comme une opération du PCF et du PG contre le NPA ! C’est la veille théorie du complot. Mes camarades s’assoient sur les statuts : pour exclure quiconque du NPA, il faut un vote des adhérents.

Etes-vous victimes, vous et vos camarades unitaires, d’une épuration ?
Au congrès fondateur du NPA, en février, la sensibilité «unitaire» représentait un délégué sur six (17 %) du NPA. La direction nous a refusé la proportionnelle, choisissant, selon ses propres critères, 13 noms pour le parlement du parti, dont certains n’avaient même pas voté notre motion. Tout cela dans une ambiance détestable, où des camarades ont été traités d’«enculés». J’entends dire que le NPA doit «se débarrasser des mauvaises habitudes de la LCR». J’y vois la remise en cause du droit de s’organiser en tendances à l’intérieur du parti et de s’exprimer à l’extérieur. Veulent-ils un parti où la direction du NPA, qui est identique à celle de l’ex-LCR, a tous les pouvoirs ?


L’allergie fait tache d’huile
Citation
Une allergie peut en cacher une autre. Et c’est de plus en plus le cas. Prenez ce maudit bouleau (oui, l’arbre), qui le printemps revenu gratte la gorge de tas de gens, sans parler de sa capacité à leur faire des yeux de lapin pleurnicheur. Eh bien, derrière le bouleau, une foultitude d’aliments (les carottes, le céleri, les pêches, les noisettes, les pommes…) peuvent subitement devenir de puissants allergisants pour ces pauvres gens qui jusque-là se contentaient de ne pas piffer les pollens. C’est ce que l’on appelle un phénomène d’allergies croisées. Des plaies en pleine expansion. L’un des nouveaux chevaux de bataille des allergologues en cette Journée française de l’allergie (1), qui avaient déjà fort à faire.

Actuellement, 10 % à 15 % des Français seraient allergiques aux pollens, selon l’Institut de veille sanitaire. Ce à quoi il faut ajouter 2 millions de personnes qui font des allergies alimentaires. Un chiffre qui a doublé en cinq ans. Et dont on redoute une croissance exponentielle, vu le nombre d’enfants touchés : plus de 5 % des moins de 15 ans. «Si on suit la même évolution que celle à laquelle on assiste depuis quinze ans, les plus pessimistes prévoient qu’en 2020-2030 une personne sur deux aura des allergies», annonce Isabelle Bossé, présidente de l’Association nationale des allergologues.


Sonné par le pape, il se fait débaptiser
Citation
Joseph et l’église catholique romaine, ce sera bientôt de l’histoire ancienne. Ce quinquagénaire orléanais vient d’entreprendre les démarches pour se faire débaptiser. Pas de gaîté de c½ur, ni sur un coup de tête. Plutôt motivé par une indignation contenue et de longue date. «Quand j’ai entendu les propos du pape sur les préservatifs, j’ai failli avoir une accident de voiture», raconte-t-il. «En son temps, Jean-Paul II m’avait déjà gonflé avec ses histoires de contraception et d’abstinence. Puis il y a eu toutes ces affaires de pédophilie en Angleterre, aux Etats-Unis et en France. Enfin, ce retour des catholiques intégristes, dont ce fameux évêque négationniste (le Britannique Richard Williamson, dont l’excommunication a été levée fin janvier par Benoît XVI, ndlr). Sans oublier, bien sûr, la petite brésilienne excommuniée parce qu’elle avait avorté après avoir été violé par son beau-père. Trop c’est trop». (...)
Cette possibilité de se faire débaptiser, Joseph en avait entendu parler il y a cinq ans. «Franchement, je n’en voyais pas l’intérêt. Mais aujourd’hui, après toutes ces déclarations, je n’ai plus envie de faire partie de leurs statistiques». Il se dit écoeuré par les conséquences des propos du pape : «Il vient de détruire dix ans de travail de prévention sur le terrain et condamner indirectement un million de personnes à une mort certaine. C’est irresponsable !». Si le lancement d’une telle procédure est mûrement réfléchi, il ne souhaite pas en faire un acte militant. «C’est une démarche personnelle», insiste-t-il. D’où son choix de conserver l’anonymat, afin de ne pas heurter les personnes avec lesquelles il travaille tous les jours. Il converse régulièrement de sa démarche avec son épouse, une militante communiste dont il dit avoir «le soutien total»


Le libéral Institut Montaigne pique une crise d’altermondialisme
Citation
Et, à vrai dire, on n’attendait pas sur ce terrain celui qui a été le parrain du capitalisme français et qui a fait fortune grâce aux stock-options et aux OPA agressives. A sa retraite, en 2000, Bébéar avait créé l’Institut Montaigne, un think tank ultralibéral financé par le gratin du capitalisme français. Et voila qu’à l’approche du G20, cet institut publie des recommandations au gouvernement que ne renierait pas un militant d’Attac.(...)
Dans une note intitulée «Reconstruire la finance pour relancer l’économie», l’Institut Montaigne place sa réflexion sous le haut patronage de Joseph Stiglitz, Paul Krugman et Maurice Allais, des économistes pas vraiment de droite, et plaide pour une réglementation accrue du système financier. Plusieurs maux sont pointés du doigt : les paradis fiscaux, le court-termisme des opérateurs, le manque de transparence des produits financiers et le manque de contrôle des agences de notation.
Et l’institut n’hésite pas à proposer des solutions provocatrices. Comme la «nationalisation de pans entiers de l’industrie financière mondiale», coordonnée entre Etats, tant «le niveau de pertes» du secteur «est abyssal». L’idée fait hurler les banquiers qui, depuis des mois, déploient un lobbying d’enfer, en France ou aux Etats-Unis, pour ne pas passer sous la coupe des Etats.(...)
Plus innovant encore, l’idée de créer une sorte de taxe Tobin sur les produits financiers les plus spéculatifs. «Cette contribution Montaigne, d’un montant de 1 %, aurait d’abord pour objectif de stabiliser le marché des produits dérivés de crédits», indique l’Institut. Elle passerait par l’instauration d’une Bourse, ce qui rendrait transparentes les transactions sur ces produits échangés de gré à gré. Et l’argent récolté, évalué à 300 milliards de dollars (225 milliards d’euros), pourrait servir à financer l’action du FMI. Notamment à destination des pays émergents. Conclusion du think tank : «L’ensemble des marchés mondiaux de dérivés pourraient contribuer à l’intérêt général et non plus seulement à l’intérêt de quelques grappes de traders sans supervision rigoureuse.»


Coup de pinceau sur la tour Eiffel
Citation
Les 250 000 mètres carrés de la Tour sont peints au pinceau à brosse ronde. Au pistolet, la peinture se perdrait par les trous. Toute projection ou chute d'objet doit être mise en échec. Qu'un pot de peinture dégringole sur un visiteur, et c'est la catastrophe : «Il ne serait pas imaginable de fermer la Tour le temps du chantier. Avec 7 millions de visiteurs par an, c'est le monument payant le plus visité du monde. En la peignant, on vérifie la structure et on l'entretient.»
C'est ainsi depuis Eiffel. Du coup, la Tour n'a jamais été décapée. Des 60 tonnes de peinture qu'on pose à chaque campagne, il en reste 15 quand on recommence sept ans après. Le vent, le sable abrasent la peinture. On estime qu'il reste sur la Tour pour 250 tonnes de peinture des dix-huit campagnes précédentes. Soit un quarantième de son poids. Si un jour il faut décaper, «la Tour devra fermer pendant cinq ans», précise Jean-Bernard Bros, président de la Société d'exploitation de la tour Eiffel, adjoint au maire de Paris chargé du tourisme.


Kokigami: la décoration d’érection
Citation
Avez-vous entendu parler du Kokigami, l’art d’emballer son phallus dans un paquet-cadeau ? Créée de toutes pièces par deux Néo-zélandais, cette invention fumeuse a obtenu un succès tel que même les Japonais l’ont gobée.(...)

En 1990, les Néo-Zélandais Burton Silver et Heather Busch publient un livre intitulé Kokigami, The intimate art of little paper costume, qui contient des modèles de décorations péniennes à découper et plier. Ils affirment que ces décorations péniennes relèvent d’un art ancestral, pratiqué au Japon sous le nom de kokigami. A les en croire, le kokigami est l’art de nouer des petits costumes sur son pénis et de l'habiller à l'aide de tissu, de papier, de rubans, de soie. But : faire de son érection une sorte de bouquet ornemental dissimulant en son c½ur la fleur principale. Les informations sont délirantes, mais il est tentant d’y croire. Poussant l’insolence à ses extrêmes limites, Burton Silver et Heather Busch affirment d’ailleurs qu’il existe une similitude entre le kokigami et le théâtre no : “le mot koki désigne en effet une petite pièce de vêtement nouée autour de la taille par les acteurs, prétendent-ils. Tous les acteurs de no sont des hommes. Ils utilisent le koki pour pouvoir changer de personnalité rapidement. Le koki peut servir de chapeau, de masque et même d’arme. Le koki est l’accessoire des métamorphoses théâtrales.” Vérification faite, cette pièce de tissu n’existe absolument pas dans le théâtre no. On imagine mal d’ailleurs comment des acteurs pourraient ôter une lingerie sur scène, alors qu’ils sont engoncés dans de luxueux et raides kimonos.
Bien que le mot koki ressemble fort au mot anglais cock ("queue"), personne sur internet ne relève le mauvais jeu de mot. Même les Japonais répètent l’information.


Et pour Nao
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #47 le: 08 Avril 2009 à 15:36 »

Tiens en parlant de Gotohwan... Leur site est encore mort ? rolleyes
Hors ligne Homme Yeo Wren
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 106
Âge : 40
Où : Paris



« Répondre #48 le: 09 Avril 2009 à 12:27 »

Tiens en parlant de Gotohwan... Leur site est encore mort ? rolleyes

Ah oui, il semblerait.  -/
Posté : 08 Avril 2009 à 20:02

Le Mexique, 51e État des États-Unis d’Amérique ?
Citation
La présidente de l’Union européenne nouvellement élue, Angela Merkel, a soutenu, lors de son  voyage au Mexique, l’adhésion de ce pays aux États-Unis. « Laissez-moi être clair : l’Union européenne soutien fermement la candidature du Mexique aux États-Unis », a-t-elle déclaré devant l’Assemblée nationale mexicaine, ovationnée par les députés. Elle a évoqué « des siècles d’histoire, de culture et de commerce partagés qui vous unissent » aux Américains. La veille, lors d’un voyage à Washington, elle avait expliqué au président que « l’Union et les États-Unis doivent aborder les latinos américains comme nos amis, nos voisins et partenaires dans la lutte contre l’injustice, l’intolérance et la violence ». La Californie s’est immédiatement félicitée de cette position européenne : « le Mexique a fait beaucoup de progrès ces dernières années », a commenté le porte-parole du gouverneur Dwayne Johnson, surnommé « the Rock » lorsqu’il était acteur: le processus d'adhésion va "améliorer la façon dont le pays est gouverné, à développer l'économie et à s'attaquer au problème des droits de l'homme". Les États de Washington et de New York, eux, se sont demandé de quoi se mêlait l’Union.

Pour comprendre il faudra cliquer sur le lien cette fois-ci.  p

Tous amis, tous pistés
Citation
La puissance de Aka-Aki semble illimitée, car un mobile doté de son logiciel ne repère pas seulement les autres membres, il recense tous les appareils émettant un signal Bluetooth : téléphones mobiles ordinaires, ordinateurs, imprimantes, GPS de voiture... Till, 29 ans, chercheur en biologie, fait une démonstration dans un café fréquenté par des étudiants. Dès qu'il entre, son mobile affiche une liste de 22 mobiles, 1 GPS et 7 ordinateurs portables. Le plus souvent, le signal Bluetooth diffuse simplement la marque et le modèle de l'appareil, mais parfois, le propriétaire a entré un pseudo, ou même son vrai nom. Le serveur central de Aka-Aki crée un profil pour chaque appareil et note qu'ils ont été "découverts" par Till en indiquant le jour et l'heure : "C'est comme un jeu de piste, tous mes amis savent que je suis passé par ici, puis par là, et combien de fois. C'est étrange, mais sur Aka-Aki, les objets acquièrent une vie propre." L'ordinateur du gérant du bar, installé dans une arrière-salle, possède bien sûr son profil depuis longtemps. Il affiche la liste de tous les membres de Aka-Aki ayant fréquenté le lieu, avec pour chacun d'eux le nombre de visites et la date du dernier passage. (...)
Certaines femmes, dont la photo attire le regard, sont déjà célèbres sur le réseau. Clara, 24 ans, chef de projet marketing, est repérée sans arrêt, car elle circule beaucoup dans Berlin. Si on veut la voir pour de vrai, il suffit d'être un peu patient. Après trois tentatives, elle est enfin localisée un matin, dans un café, devant un petit déjeuner : "Je reçois 20 à 30 messages par jour. Je les lis tous, et je réponds parfois, s'ils sont drôles ou malins. Quand un garçon m'intéresse, je sais que je le retrouverai, à ma guise, sans stress. Aka-Aki offre cette liberté." Sur son profil, Clara a affiché sa nouvelle devise : "Bye-bye, vie privée !"

Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #49 le: 09 Avril 2009 à 13:38 »

Ton article sur la Turquie reprend une citation de Sarko qui m'avait fait bondir : "J’ai toujours été opposé à cette entrée et je le reste. Je crois pouvoir dire qu’une immense majorité des États membres est sur la position de la France."

Sous-entendu, "La seule opinion qui compte en France, c'est la mienne."

Ca me rappelle l'époque où on crachait sur tous les Américains parce que Bush s'amusait à faire la guéguerre.
Hors ligne Homme Yeo Wren
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 106
Âge : 40
Où : Paris



« Répondre #50 le: 30 Avril 2009 à 18:07 »

Bruxelles fomente l’anarchie dans les rayons
Citation
Faire ses courses va devenir un vrai casse-tête. Les plaquettes de beurre de 230 ou de 126,5 grammes, les conserves de petits pois de 320 ou 624 g, les tubes de dentifrice de 84 ou 135 millilitres, c’est pour bientôt. Une directive communautaire, entrée en vigueur le 11 avril, donne, en effet, la liberté totale aux industriels de vendre leurs produits dans la quantité qu’ils jugeront la plus adéquate. Fini le paquet de café ou de riz aux rassurantes normes européennes de 250 ou 500 g. Il paraît que c’est pour «satisfaire les consommateurs qui demandent des paquets plus adaptés à leurs besoins», comme le martèle Ton Van Lierop, le porte-parole du commissaire européen à l’Industrie, Günter Verheugen. On peut avoir un gros doute : ne s’agit-il pas plutôt de rendre plus difficile toute comparaison de prix entre les produits, voire de permettre aux industriels de diminuer subrepticement la quantité par emballage sans baisser les prix ? Quinze grammes par ci, cinq centilitres par là, cela finit par faire de gros bénéfices…
Hors ligne Homme bleu nuit
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 2 073
Âge : 35
Où : brive-Limoges


voilà un bon temps pour un bombardement


WWW
« Répondre #51 le: 30 Avril 2009 à 19:11 »

Aux Etats Unis, c'est quand même un peu l'inverse (grosses quantités pour pas cher)...
a voir...
Hors ligne Homme tsubasathesayan
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 3 673
Âge : 30
Où : Belgique



WWW
« Répondre #52 le: 30 Avril 2009 à 19:40 »

Le problème c'est qu'avec une telle décision, quand on est en pleine crise, les chances que les conséquences soient positives pour le consommateur me semblent encore davantage limitées -/
Hors ligne Sylanoa
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 255



« Répondre #53 le: 30 Avril 2009 à 20:54 »

Dans tous les supermarchés, on a le prix au kg.
Easy pour comparer.
Hors ligne Homme Yeo Wren
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 106
Âge : 40
Où : Paris



« Répondre #54 le: 30 Avril 2009 à 22:10 »

Endetter les Etats, c'est trop facile
Citation
(…)
Le malheur est qu'on ne peut pas compter sur la croissance, à partir de 2011, pour réduire suffisamment les déficits publics pour que l'endettement soit stabilisé. Sentant cette difficulté, certains gouvernements ont publié des prévisions de croissance totalement irréalistes : 3,5 % par an à partir de 2011 aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Mais personne ne croit que les grands pays de l'OCDE puissent retrouver leurs taux de croissance d'avant la crise, dopés par la hausse de l'endettement. On entre maintenant dans une période probablement longue de désendettement. Si la dette des ménages et des entreprises progresse maintenant comme leurs revenus, et pas plus vite, la croissance sera liée à celle des revenus, c'est-à-dire aux gains de productivité, et sera difficilement, à moyen terme, supérieure à 2 % aux Etats-Unis, à 1,25 % ou 1,5 % en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, à 1 % en Espagne et en Italie.
Que devront alors faire les gouvernements ? Réduire les dépenses publiques sera très difficile. Il ne resterait alors qu'une seule voie : une hausse, qui devra être forte, de la pression fiscale.
Il faudra alors en subir les conséquences : hausse du chômage structurel, découragement des investissements, délocalisations accrues vers les pays émergents à fiscalité favorable.
Le scénario le pire est bien celui où, à partir de 2011, il faudrait augmenter les impôts et où, en même temps, les déficits publics de 2009-2010 auraient été peu efficaces pour soutenir l'activité. C'est une réelle menace. On peut donc penser qu'un peu plus de prudence budgétaire aurait été préférable. Les gouvernements ne se sont-ils pas laissé entraîner par la facilité à financer les déficits publics à court terme ?
Hors ligne Homme tsubasathesayan
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 3 673
Âge : 30
Où : Belgique



WWW
« Répondre #55 le: 01 Mai 2009 à 00:03 »

J'me demande si il est vraiment impossible d'appliquer, en quelque sorte, une politique à contre-courant. Car là on nous dit qu'il va falloir augmenter les impôts car croissance trop faible. Mais on pourrait pas, dès maintenant, faire le contraire et avoir une imposition plus légère ? Ok à court terme ça sera des pertes pour l'état mais sur le long terme ça peut permettre de garder une économie un peu plus stable, les entreprises se ramasseront moins et on pourrait éviter des délocalisations (et rien n'empêchera de retrouver des taux d'impositions plus hauts quelques années plus tard).

Bref, prendre le taureau par les cornes, se manger un coup dans le bide mais tenir le coup pour redresser la situation d'ici quelques années au lieu d'esquiver l'affrontement direct avec cette foutue crise. Par ce que là ça donne trop l'impression qu'on tente de tourner autour et finalement ce sont les mêmes pigeons sur qui ça retombe.

M'enfin j'dis ça mais comme j'y connais pas grand chose j'suis certainement dans le faux mais bon je trouve ça quelque peu révoltant cette attitude de l'état qui fait au plus simple. Ca donne trop l'impression qu'on ne veut pas chercher complication pour résoudre cette crise.
Hors ligne Homme KiaN
Cynéens
Talking Head
******
Messages: 13 096
Âge : 36
Où : Paris 15ème



WWW
« Répondre #56 le: 01 Mai 2009 à 06:22 »



Le prix au gramme permet de vite faire la différence...
Edit: pardon j'ai été devancé ^^
Hors ligne Homme Yeo Wren
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 106
Âge : 40
Où : Paris



« Répondre #57 le: 01 Mai 2009 à 22:11 »



Le prix au gramme permet de vite faire la différence...
Edit: pardon j'ai été devancé ^^

Entre deux produits concurrents, mais la ruse sera souvent qu'ils baisseront d'un mois à l'autre la quantité pour afficher un même prix d'achat. Il faudra être encore plus vigilant.  -_-
Hors ligne Homme arountazievjuniorbis
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 295
Âge : 39
Où : St Martin (Antilles)



WWW
« Répondre #58 le: 02 Mai 2009 à 12:47 »

Je suis sidéré de voir le battage à propos de la grippe porcine !
Je suis les informations principalement sur le site de France Info et là c'est impressionant, chaque jour deux ou trois articles en page d'accueil sur la grippe et même un état des lieux quasiment heure par heure de la situation.  ouhla

On voudrait provoquer un sentiment de panique et de profonde terreur on ne s'y prendrait pas autrement.
Au moins chacun oublie les autres "petits" problèmes de la vie quotidienne.  rolleyes
Hors ligne Sylanoa
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 255



« Répondre #59 le: 02 Mai 2009 à 17:28 »

Entre deux produits concurrents, mais la ruse sera souvent qu'ils baisseront d'un mois à l'autre la quantité pour afficher un même prix d'achat. Il faudra être encore plus vigilant.  -_-

Je sais pas...
Ca coute cher de changer un conditionnement.
Pages: 1 2 3 [4] 5   Haut de page
  Imprimer  
 
 

Page générée en 1.258 secondes avec 22 requêtes.

Google est passé ici 02 Octobre 2018 à 17:15
Cynarhum | Propulsé par SMF 2.0 Beta 1.1.
© 2005, Simple Machines LLC. Tous droits réservés.