Cyna  
*
 
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
224 944 Messages dans 1 873 Topics par 582 Membres. Dernier membre: wakabayashy
Voir les plus récents messages du forum.
 
   Accueil   Aide Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
10 Décembre 2018 à 21:30
Pages: 1 [2] 3 4 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Topic: Revue de Presse  (Lu 27025 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce Topic.
Hors ligne Homme Yeo Wren
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 106
Âge : 40
Où : Paris



« Répondre #15 le: 21 Janvier 2009 à 21:04 »

DIME : de quoi s'agit-il ?
Citation
Une polémique a été déclenchée par deux médecins norvégiens, appartenant à une organisation humanitaire plutôt pro-palestinienne, quant à l'emploi (non confirmé) de munitions DIME par l'armée israélienne à Gaza.(...) Pour minimiser les dégâts collatéraux, il faut réduire la masse explosive, donc le poids de la bombe (...) L'explosif est d'un nouveau type, qui permet de maximiser l’effet létal au point d'impact et le minimiser au delà.(...) Les bombes de ce type créent des dommages incroyables sur la matière vivante et les tissus mous (derme, muscles et os, constitués essentiellement d’eau) dans un rayon inférieur à 10 mètres, et peu ou pas "au delà". Effet connexe, la contamination de l’organisme par ces métaux lourds favorise l’apparition de cancer chez les survivants.



Comment un Airbus peut-il amerrir ?
Citation
La panne de deux moteurs simultanée est statistiquement inimaginable. Quand un premier moteur s'arrête, la probabilité que le deuxième tombe en panne est infime, évaluée à 10 puissance moins 6, soit un millionième de chance d'arriver à cette situation. Aussi n'est-elle pas prise en compte dans la formation des pilotes. Cette double panne ne figure pas au programme officiel lors des entrainements au simulateur. (...) A environ mille mètres, altitude de la panne de New York, un avion comme l'Airbus A 320 affiche une finesse de 15 à 20, c'est-à-dire qu'il peut planer pendant 15 à 20 km droit devant lui. La finesse d'un planeur de compétition en composite est, elle, beaucoup plus importante de l'ordre de 40. (...) Malgré deux moteurs en panne, les commandes électriques de vol sont restées efficaces, fonctionnant quelques minutes sur les batteries de bord ou, à défaut, grâce à une mini-éolienne qui sort automatiquement du fuselage. Ces commandes électriques conçues par Airbus se sont révélées être un atout car elles corrigent automatiquement les actions du pilote pour éviter le décrochage (...) La technique utilisée consiste à se poser sur le fuselage en évitant que les moteurs, suspendus sous les ailes, touchent l'eau les premiers entraînant un «cheval de bois» (retournement de l'avion sur lui même, ndlr) et probablement la dislocation de l'avion.



Des chefs-d'½uvre au détail près
Citation
Qui avait remarqué la cicatrice sur le front du peintre ? Ce détail ajouté par Vélasquez (1599-1660) à son autoportrait dans le célèbre tableau La Famille de Philippe IV, ou Les Ménines échappe généralement aux millions de visiteurs du Musée du Prado, à Madrid, qui défilent chaque année devant le chef-d'oeuvre du maître espagnol. Et cette minuscule larme qui perle sur le visage de l'apôtre saint Jean, dans La Descente de croix, de Rogier Van der Weyden ? Jusque-là imperceptible, même pour ceux qui s'approchent du tableau aux limites de la sécurité, cette touche d'émotion devient évidente à qui décide de visiter le célèbre musée madrilène par satellite. (...) C'est chose possible depuis quelques jours grâce à la technologie de haute résolution utilisée par Google, le géant américain de l'Internet, pour son site d'images satellite. Les outils de visualisation qui ont fait le succès de Google Earth ont été transposés à l'exploration de quatorze toiles du Prado (...) En appliquant ce principe à une ½uvre d'art, celle-ci devient accessible depuis n'importe quel coin du monde, et les secrets du peintre décelables jusque dans la plus infime des craquelures. "Le numérique ne peut se substituer à l'½uvre originale, mais grâce à un niveau de résolution prodigieux, nous arrivons à des détails que jamais nous ne pourrions voir à l'½il nu", s'est enthousiasmé le directeur du Musée du Prado, Miguel Zugaza.



Sexualité animale : orgies, trios et frottements
Citation
Les animaux sont-ils capables de “faire du sexe pour le sexe”, de se masturber ou d’avoir des relations homosexuelles ? La Villette consacre un cycle de conférences à la sexualité de ceux qu’on appelle un peu trop vite des “bêtes”. (...) saviez-vous que les dauphins copulent avec des tortues dont ils se servent à la façon de poupées gonflables ? Les tortues ne sont pas consentantes. Mais qu’importe. Les dauphins se servent d’elles dans le seul but de se procurer du plaisir. Il leur arrive même de se satisfaire avec des anguilles ou des requins. Saviez-vous également que les girafes s’accouplent très fréquemment entre mâles ? Ces relations homosexuelles sont d’ailleurs caractérisées par une étrange parade appelée “necking” (l’enlacement des cous) : les mâles enlacent leurs cous, ce qui provoque généralement une érection suivie de “montes” auxquels peuvent s’associer 2 à 3 autres mâles attirés par le jeu… “L'activité sexuelle ne limite pas à la simple copulation entre un mâle et une femelle chez un bon nombre d'espèces, résume Frank Cézilly. Des comportements homosexuels allant de simples comportements affiliatifs, jusqu'à la copulation, en passant par la stimulation sexuelle, s'observent par exemple chez certains insectes ou reptiles, chez les oies, chez les girafes, ou encore chez les bonobos.”



Le CSA ne régulera pas le net
Citation
Le 15 décembre, l’assemblée rejetait l’amendement (844), déposé par Frédéric Lefebvre, qui au nom de la « protection de l’enfance et de l’adolescence », proposait d’étendre les compétences du CSA à Internet. Cependant, elle adoptait l’amendement 125, déposé par Françoise de Panafieu et le rapporteur Christian Kert, qui toujours au nom de la « protection des mineurs », proposait la régulation par le CSA des publicités « des services consistant à éditer du contenu créé par des utilisateurs privés à des fins de partage et d’échanges au sein de communautés d’intérêts qui pourraient nuire à l’épanouissement physique, mental ou moral des mineurs. » Un texte notamment dénoncé par le député Patrick Bloche pour qui il « relève de cette frénésie visant à faire croire à nos concitoyens qu’Internet est un espace de non-droit et à confier au CSA des missions qu’il ne peut accomplir ». Cet amendement a finalement été rejeté hier par le Sénat.
Caramba ancore raté señor Lefebvre.  mdr
Posté : 21 Janvier 2009 à 20:51

Souvenez-vous, je parlais de dividendes dans mes v½ux de nouvelle année.  sifflote
Priver les actionnaires de dividende... pour faire leur bien
Citation
C'est dans cette logique de partage efficace de la valeur entre créanciers et actionnaires qu'il faut interpréter les déclarations présidentielles. L'Etat est créancier des banques, et en tant que tel, cherche à protéger ses investissements. Dans la pratique financière, il est très fréquent que les banques assortissent leurs prêts de clauses supplémentaires, dites « covenants ». Ces clauses permettent au créancier de se prémunir contre les comportements opportunistes du débiteur. Un comportement classique est celui du « bait and switch », où le débiteur fait verser soudainement un large dividende aux actionnaires, poussant l'entreprise à la banqueroute et laissant l'ardoise aux créanciers. Pour l'éviter, les créanciers limitent contractuellement les versements de dividendes, jusqu'à ce que la dette soit remboursée. De ce point de vue, l'Etat français se comporte comme un créancier classique qui prête à une entreprise en difficulté. Est-ce à dire que l'injonction présidentielle nuit aux actionnaires ? Non, car, sans restriction sur les dividendes, l'Etat prendrait un risque et devrait donc demander un taux d'intérêt plus élevé, ce qui viendrait réduire la part des actionnaires. En interdisant les dividendes, l'Etat créancier enrichit paradoxalement les actionnaires. En réalité, les dividendes appauvrissent souvent les actionnaires. Il n'est pas rare de voir des entreprises emprunter à des taux élevés et verser des dividendes, combinaison économiquement absurde et apparemment contraire à l'intérêt des actionnaires. La raison de ce comportement est que, si la direction proposait de réduire le dividende, les opérateurs de marché y verraient du pessimisme, et le cours plongerait. Dans le contexte actuel, cette logique est délétère car elle force de nombreuses entreprises à distribuer des dividendes pour éviter d'inquiéter le marché, au risque de déstabiliser leur santé financière. Dès lors, l'intervention des politiques encourageant à la modération des dividendes en 2009 brise ce code tacite, et revient à protéger les investisseurs contre eux-mêmes


Le Zimbabwe lance un billet de cent mille milliards
Citation
Ce billet de 100.000.000.000.000 zim dollars représentait jeudi environ 30 dollars américains au marché noir, où se concentrent la plupart des échanges, mais le cours de la devise nationale s'effrite chaque jour un peu plus. Le dernier chiffre officiel évaluait le taux d'inflation annuel à 231 millions % en juillet. Les économistes de Harare parlent toutefois de milliards de pour cent et l'institut Cato, basé à Washington, a avancé un chiffre de 89,7 trilliards (21 zéros).
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #16 le: 22 Janvier 2009 à 12:11 »

Merci pour la sélection !
Hors ligne Homme Yeo Wren
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 106
Âge : 40
Où : Paris



« Répondre #17 le: 30 Janvier 2009 à 15:08 »

Oups, que de retard ! Bon, pour commencer, une petit extrait provenant d'un article sur ceux qui volent des bijoux par la ruse :

Citation
Le comble du culot revient cependant à un voleur du Val-d'Oise : se disant propriétaire d'une joaillerie dont il prétendait avoir perdu les clefs, cet Arsène Lupin s'est présenté une nuit à un poste de police pour se faire ouvrir, avec l'aide d'un serrurier, le coffre-fort et d'en rafler le contenu. Personne n'avait songé à vérifier son identité.
  mdr

On en parlait sur Noisen il y a peu. La mort et Internet...
Qu'est-ce qui arrive aux comptes Facebook après la mort ?
Citation
On ne meurt jamais sur Facebook. J’ai déjà deux morts parmi mes amis. La semaine dernière, Facebook m’a rappelé que c’était l’anniversaire de l’un d’eux.
Un autre profil d’un ami Facebook décédé est régulièrement mis à jour depuis sa mort: un avis signalant sa mort, des photos et textes de l’enterrement, de sa pierre tombale. Des amis laissent des petits mots en passant.
Certaines messageries ferment des comptes quand des adresses e-mail n’ont pas été actives pendant une longue période. Par exemple un compte Gmail inactif peut être supprimé après neuf mois.
Pour avoir accès au compte Gmail d'un défunt, nous répond Google, il faut fournir à la compagnie plusieurs documents dont une copie du certificat de décès, un "document de procuration" et "un document justifiant de la qualitié du représentant légal du défunt ou de sa succession".
Mais quid de Facebook. Qu’arrive t-il donc au compte Facebook de quelqu’un qui meurt? Est-ce qu’il reste dans le cyberespace pour toujours? Est-ce qu’il peut préciser dans son statut qu’il est mort?


Brian Message, co-manager de Radiohead, développe de nouveaux modèles et nous parle.
«La musique gratuite a une vraie valeur économique»
Citation
Quel bilan faites-vous aujourd’hui du lancement en ligne de l’album «In Rainbows» de Radiohead, où l’internaute était libre de fixer librement son prix d’achat ?
- Très positif à tous points de vue. D’abord, cela n’a rien coûté ou presque, les coûts de distribution digitaux étant quasi-nuls. C’est la raison pour laquelle, même si la majorité des gens ont peu ou rien payé pour acquérir l’album, il n’est pas nécessaire de s’appeler Einstein pour comprendre que lorsque tous les intermédiaires ont disparu, vous êtes en mesure de gagner bien plus d’argent. Mais cette expérience pas plus pensée que cela au départ a surtout permis d’établir une relation directe et très privilégiée avec notre public, avec des effets de bouche-à-oreille fabuleux, largement bénéfiques, pour le coup, à l’économie du groupe. Je suis certain que lorsque Radiohead a joué la dernière fois à San Francisco devant 60 000 personnes, alors qu’ils n’étaient «que» 25 000 la fois précédente, la majorité de ce nouveau public avait téléchargé l’album sur le Net.

Que voulez-vous prouver par là ? - Et bien que la musique diffusée ou téléchargée gratuitement en ligne a une vraie valeur économique, qu’il serait absolument faux de dire que sa valeur est égale à zéro ! A partir de cette gratuité, il devient possible de fidéliser le public, de vendre des places de concerts, des collectors, etc.


Les marchés parient sur l'explosion de la zone euro
Citation
Mais depuis le début de la crise, le besoin de financement massif des Etats, a accru les spreads. Ainsi, alors que le Bund allemand était hier à 2,90 %, le taux français était à 3,38 % %, soit l’écart le plus important depuis le lancement de l’euro (avant la crise, l’écart était de 5 points de base contre 47 en moyenne aujourd’hui), le taux portugais à 4,19 %, le taux italien à 4,41 %, le taux irlandais à 4,62 % et le taux grec à 5,34 %, soit un écart de 244 points de base, ce qui est faramineux ! (...)
C’est ce qu’on appelle en anglais le « flight to quality » : dans un environnement risqué, les investisseurs recherchent la qualité. Or la dégradation des finances publiques les inquiète car cela fait peser un risque sur la capacité de remboursement des Etats : le fait que l’agence de notation Standard & Poor’s ait dégradé, mercredi, la note de la Grèce de A/A-1 à A/A-2 et que l’Espagne, le Portugal et l’Irlande aient été placés « sous surveillance » ne va pas les rassurer (la note maximale, triple A, n’est plus décernée qu’à sept Etats dans le monde, dont la France). Et face à l’explosion des emprunts d’Etat, les marchés peuvent faire la fine bouche et se montrer exigeants. Ainsi, en 2009, la France empruntera 175 milliards d’euros, l’Allemagne 238 milliards d’euros, l’Italie 220 milliards d’euros, la Grande-Bretagne 182 milliards d’euros, la Grèce 53 milliards d’euros, etc. Et les Etats-Unis, plus de 1000 milliards d’euros. Le problème est que cette augmentation des taux longs enclenche un cercle vicieux : comme le service de la dette s’alourdit, cela détériore davantage le déficit et accroît la dette, ce qui augmente d’autant la méfiance des marchés…


Dico du cul voyageur
Citation
Doit-on redouter quelques quiproquos ?
- Les faux amis ne manquent pas ! En québécois, par exemple, se branler signifie s’agiter, et il n’est pas rare d’entendre une mère dire à son enfant : «arrête de te branler». Dans un autre genre, on évitera de demander à un Québécois comment vont ses gosses, ce qui revient à prendre des nouvelles de ses testicules. En Suisse, un patin n’est pas un baiser argotique, mais une couche, un lange, quant à la quéquette, elle désigne un plateau servant à quêter, voire la quête elle-même. Je signale aussi que le mot toutou en Côte d’Ivoire sert à qualifier les prostituées, héritage d’un temps où elles demandaient two shillings et two pence pour une passe. Enfin, aux Antilles avoir une belle table n’a rien à voir avec une table joliment dressée, mais qualifie un pubis charnu, proéminent.


Karel raconte les trois jours qui ont tué Margaret Thatcher
Citation
Et pour ses ministres, ce 19 novembre 1990, elle est finie. Dans "Mais qui a tué Maggie?", le documentariste William Karel raconte un épisode méconnu en France: comment la Dame de fer a été brusquement virée de son poste, après onze ans de pouvoir, en soixante-douze heures. (...) La principale victime de ses vexations est le vice-Premier ministre Geoffrey Howe, qui se trouve être aussi son principal allié. Jusqu'à ce qu'il démissionne, ce qui a pour effet de lancer la bataille des ministres conservateurs contre la chef de leur parti. La plupart de ces "Brutus" témoignent dans le film de William Karel. Ils reviennent notamment sur le discours "dévastateur" de Howe devant la Chambre des communes.



Criminels âgés et attaques chimiques : les scénarios de la police pour 2025
Citation
Paris, 2025. Le Louvre est la cible d'une attaque terroriste. C'est la troisième alerte en un mois qui vise un site culturel. Cette fois encore, les terroristes agitent la menace d'une bombe "sale", l'ypérite en l'occurrence, bien connue depuis la première guerre mondiale sous le nom de gaz moutarde. Alors que le risque nucléaire ou chimique neurotoxique moderne paraît contenu, celui lié à la fabrication d'agents ou de poisons simples, de plus en plus accessibles, s'est considérablement accru. Ainsi, la toxine botulique, utilisée depuis longtemps en chirurgie esthétique, préoccupe les autorités : cette protéine est 40 millions de fois plus puissante que le cyanure.
Le préfet de police est sur les dents car il doit, en plus, gérer les conséquences d'un trafic grandissant sur les métaux légers. Parmi ces conséquences : la disparition des panneaux de signalisation ! Et, comble de difficultés, il a de plus en plus de mal à coordonner les actions de la police en liaison avec le secteur privé. La capacité de l'Etat, notamment des préfets, lors de la gestion des crises, à réquisitionner des moyens issus du secteur privé devient un point d'achoppement.

Fort-de-France, 2025. Les Antilles connaissent une période de grand trouble. Déjà considérés comme une zone d'insécurité importante en raison d'un trafic de drogue grandissant venu d'Amérique du Sud, les départements d'outre-mer doivent faire face à un afflux sans précédent d'étrangers, la nouvelle génération des "migrants climatiques". Les changements survenus ces dernières années sur le climat ont déjà poussé, selon une évaluation d'un institut de recherche lié à l'ONU, 50 millions de réfugiés climatiques à se déplacer. Débordée, la police des frontières ne cherche plus à contrôler les papiers de ces clandestins. Le passeport a disparu. La France, comme les autres pays européens, utilise les identifiants biométriques enregistrés dans des bases de données communes. (...)

Montluçon, 2025. La dernière pierre a été posée. Bientôt la nouvelle maison d'arrêt va accueillir ses premiers "locataires" : des détenus âgés de 60 ans et plus exclusivement. Le personnel pénitentiaire a reçu une formation spécifique. La délinquance des personnes âgées n'est plus un mythe. (...)
Ainsi, une étude sur "le vieillissement de la population et les besoins de la sécurité intérieure" devrait être présentée au mois de février. Sur ce sujet, la délégation s'appuie sur des tendances observées au Japon, où 11 % des crimes commis en 2005 l'ont été par des plus de 60 ans, mais aussi en Allemagne, où existe déjà une prison accessible à partir... de 62 ans.


La Californie tout près de la banqueroute
Citation
Tout un symbole. Arnold Schwarzenegger, gouverneur de la Californie depuis cinq ans, a fait installer une horloge du déficit près de son bureau au Capitole de Sacramento. Ce tableau électronique indique en temps réel le déficit budgétaire de l'Etat, qui augmente actuellement de 500 dollars par seconde.
Traduction : durement frappée par la récession, la Californie pourrait se retrouver en cessation de paiements dès la semaine prochaine, avec un déficit qui va bientôt atteindre 40 milliards de dollars. «La crise budgétaire a mis notre Etat au bord du désastre», se lamentent les autorités locales.
La Californie est l'Etat américain le plus riche et le plus peuplé. S'il était indépendant, ce territoire de la taille de l'Italie et habité par 36,5 millions de personnes serait la huitième économie mondiale.
Depuis des mois, Schwarzenegger et les élus à l'assemblée de l'Etat s'opposent sur la question d'une hausse d'impôts et de coupes dans les dépenses. Mais entretemps, la situation est devenue tellement critique que le secrétaire au Budget de Californie, John Chiang, a mis en garde contre une pénurie de liquidités dès le 1er février. Chiang a déjà décidé de ne pas rembourser immédiatement les trop-perçus d'impôts. Les bourses scolaires pourraient aussi cesser d'être versées. Et les heures d'ouverture d'administrations ont déjà été réduites. Fin décembre, le gouverneur avait annoncé avoir signé un décret prévoyant deux jours de congé sans solde par mois pour ses employés. Il avait aussi évoqué des diminutions de salaires, voire des licenciements secs.


EDIT : la vidéo fonctionne désormais. Il manquait juste un retour chariot.
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #18 le: 30 Janvier 2009 à 15:27 »


+

http://mashable.com/2008/10/17/social-profiles-after-death/
Hors ligne Homme omnislash
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 081
Âge : 40
Où : Montpellier


Garou Warrior


WWW
« Répondre #19 le: 03 Février 2009 à 12:41 »

Hier c'était le jour de la marmotte  p

Hors ligne Homme arountazievjuniorbis
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 295
Âge : 39
Où : St Martin (Antilles)



WWW
« Répondre #20 le: 03 Février 2009 à 17:41 »

Quoi ? c'est une vraie tradition ce truc ?  mdr
J'avais adoré ce film à ce propos.
Hors ligne Homme omnislash
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 081
Âge : 40
Où : Montpellier


Garou Warrior


WWW
« Répondre #21 le: 03 Février 2009 à 21:43 »

Oui moi aussi j'ai été surpris de lire ca, je croyais que c'etait une invention du film  mdr
Hors ligne Homme Yeo Wren
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 106
Âge : 40
Où : Paris



« Répondre #22 le: 05 Février 2009 à 16:14 »

M'enfin ! Ça ne peut s'inventer ce genre de chose...  mdr

La Cour des Comptes alerte sur la dette

Citation
Le document préparé par les magistrats de la rue Cambon fourmille de chiffres éloquents. La dette publique française, qui n'était que de 40% du PIB fin 1992, devrait atteindre les 67% fin 2008. En euros, la somme donne le vertige : 1300 milliards, soit 50 000 euros par actif occupé. «Nous craignons en outre que l'effet du plan de relance et du soutien aux banques soit massif et durable sur la dette» a martelé Philippe Séguin.
Le rapport de la Cour souligne que si on s'en tient aux dernières estimations du gouvernement, l'endettement aura augmenté de plus de 300 milliards entre 2007 et 2012 sous l'effet conjugué de la crise et du plan de relance. Et encore s'agit-il d'hypothèses assez optimistes. Le rapport précise que si la dette publique connaissait la même dérive qu'entre 1993 et 1997, elle atteindrait 83% du PIB fin 2012, loin des 68,6% attendus par le gouvernement.» C'est en 2010 que le ralentissement de l'économie en 2008 et 2009 fera pleinement sentir ses effets sur les déficits, qui pourraient alors être très significatifs» écrivent les magistrats de la rue Cambon.


"Rien ne garantit qu'il y aura une reprise en 2010"  Xavier Timbeau, directeur du département analyse et prévision de l'OFCE répond aux questions d'internautes.

Citation
J'ai vu que la BCE semblait d'ores et déjà miser sur une reprise en 2010. Quelle est votre opinion sur ce sujet ?
- Xavier Timbeau : Le président Hoover s'était rendu célèbre pendant la Grande Dépression parce qu'il annonçait tous les mois que la reprise était au coin de la rue. Le vrai problème que pose cette déclaration de M. Trichet, c'est le fait de croire que l'histoire est écrite. Il est possible qu'il y ait une reprise en 2010, mais aujourd'hui, rien dans l'état de l'économie ou dans les décisions prises sur les plans de relance ou la politique monétaire n'est de nature à garantir qu'il y aura une reprise en 2010.
On est dans un avenir incertain, et prétendre qu'il y aurait une reprise en 2010, c'est un déni de cette incertitude. Le risque de déflation dont on parlait, s'il se concrétisait, compromettrait la perspective d'une reprise en 2010 ou en 2011, et même en 2015. Et il faut aujourd'hui avoir parfaitement conscience de ces dangers et ne pas s'installer dans une confortable myopie qui nous dirait qu'il suffit d'attendre pour que ça aille mieux.

Melanchthon : La fin du premier trimestre verra une crise de liquidités due aux retraits des investisseurs des hedge funds. De nombreux économistes pensent que la seule solution à la crise du système bancaire est une nationalisation massive et que les gouvernements s'y refusent pour des raisons idéologiques. Qu'en pensez-vous ?
(...)Il ne s'agit pas de nationalisation, puisque le gouvernement américain n'a pas pris le contrôle des banques. C'est effectivement une raison idéologique qui motive cette approche qui consiste à dire que l'on préfère que les banques soient gérées par leurs actionnaires plutôt que par l'Etat.
Cela dit, c'est déjà une pente dangereuse, parce que les actionnaires gèrent les banques, mais plus simplement avec leur argent, mais aussi avec l'argent des contribuables. Donc l'approfondissement de cette logique posera de façon de plus en plus crue la question de la contrepartie de ces capitaux mis à disposition par les gouvernements et donc par les contribuables, qui s'impose aux actionnaires de ces banques, que ce soit en matière de pratiques bancaires, d'éthique, de rémunération des dirigeants ou de dividendes versés aux actionnaires. Et cela posera aussi la question du fonctionnement concurrentiel du secteur financier dans un univers où c'est le gouvernement qui apporte les capitaux, et plus simplement des actionnaires privés.
Donc la nationalisation pure et simple peut sembler résoudre d'un seul coup tous ces problèmes, mais en fait, elle pose le problème de mettre en place une administration qui fera le travail que faisaient les actionnaires et les dirigeants des banques, à leur place, et en réussissant le prodige que toutes les incitations perverses qui s'étaient mises en place auparavant soient entièrement contrôlées et maîtrisées. Et cette question est aussi difficile que la première et la nationalisation n'apporte pas par elle-même la réponse à cette question.


La défiscalisation des heures sup' n'a pas eu l'effet escompté

Citation
Bercy évalue le coût de ce dispositif pour l'État à 4,4 milliards d'euros sur 2008 et évalue "l'effet favorable sur le PIB de près de 0,15 %, soit environ la moitié de l'effet favorable sur la croissance de la loi TEPA", sans toutefois étayer cette annonce. Le rapport conclut sur le fait qu'effectuer des heures supplémentaires rapporte en moyenne 150 euros par mois, soit près de 1 800 euros par an. Mais Didier Migaud rappelle, dans son communiqué, que ce chiffre ne représente pas le surcroît de revenu permis par la loi TEPA. Et qu'il est inférieur aux annonces du gouvernement : 2 500 euros par an, annonçait Christine Lagarde en juillet 2007, 400 euros par mois de moyenne, estimait le conseil des ministres un an plus tard.


"La défiscalisation des 'heures sup' a accéléré la hausse du chômage" Eric Heyer, directeur adjoint au département analyse et prévision à l'OFCE, met en cause la politique de défiscalisation des heures supplémentaires mise en place par le gouvernement.

Citation
Ce recours aux heures supplémentaires n'est-il pas paradoxal ?
- Eric Heyer : La loi TEPA de défiscalisation des heures supplémentaires votée l'année dernière explique en partie cette situation. C'était sans doute une idée qui pouvait être soutenable en période de croissance durable et de baisse massive du chômage, mais c'est une politique néfaste en période de crise économique et de forte augmentation du chômage. Inciter les entreprises à faire des heures supplémentaires alors qu'il n'y a plus d'activité est nuisible à l'emploi.
On ne peut pas en vouloir à l'équipe dirigeante de ne pas avoir anticipé la crise économique de 2008, mais dans la mesure où la crise est maintenant bien là, elle aurait du rectifier le tir en mettant entre parenthèses cette loi TEPA.

Dans quelles proportions cette loi a-t-elle joué sur la hausse du chômage ?
- Eric Heyer : Même sans cette loi, le chômage aurait augmenté : la loi TEPA vient juste rajouter du chômage au chômage. Il augmente sans doute un peu plus rapidement que dans les ralentissements précédents, en partie parce qu'il n'y a pas eu le rôle amortisseur de la durée du travail. Comme les heures supplémentaires n'ont pas été réduites, l'emploi joue le rôle d'ajustement à cette crise.


Premières apparitions des Intel Atom N280 et GN40

Citation
Les dernières annonces des fabricants d'ordinateurs révèlent l'existence d'une nouvelle plate-forme pour portables économiques chez Intel. Des machines comme l'Eee PC 1000HE d'Asus abandonnent effectivement le sempiternel couple Atom N270 et 945GSE au profit d'un nouveau processeur Intel Atom N280 et d'un nouveau chipset Intel GN40.
Bien qu'aucune annonce officielle n'ait encore été faite, l'essentiel des détails concernant ce processeur sont d'ores et déjà connus. L'Atom N280 ne gagne que 60 petits mégahertz par rapport à son prédécesseur en étant cadencé à 1,66 GHz (contre 1,60 GHz), mais sa fréquence interne passe néanmoins de 533 MHz à 667 MHz.
Le chipset Intel GN40 est quant à lui une déclinaison économe en énergie des récents chipsets de la série 40 destinés aux Core 2 Duo mobiles. Il intègre ainsi une puce graphique supportant DirectX 10 (DirectX 9 pour le 945GSE) et le décodage matériel de la vidéo haute définition. Il intègre par ailleurs un nouveau contrôleur d'entrées/sorties et supporte désormais la mémoire vive DDR2-667, alors que son prédécesseur se contentait de mémoire vive fonctionnant à 533 MHz.
Malgré un léger gain de performance, l'Atom N280 risque fort d'enregistrer une hausse conséquente de son prix. D'après les premières informations, il serait commercialisé entre 60 et 65 dollars par lot de 30 000 unités, contre 46 dollars pour l'Atom N270.
Une nouvelle plateforme au nom de code Pineview devrait suivre au milieu de l'année 2009. Celle-ci s'articulera autour de deux puces au lieu de trois. Elle comprendra ainsi un processeur Atom intégrant contrôleur graphique, contrôleur mémoire et autres fonctions habituellement déléguées au northbridge, ainsi qu'un southbridge. Plus compacte, cette solution devrait être plus économe en énergie et se contenter d'un refroidissement passif. De quoi concurrencer la prometteuse plate-forme Ion à base de GeForce 9400M de NVIDIA ?
Note de Yeo : Enfin une alternative au 945GSE ! Ça n'en fera pas des foudres de guerre, mais au moins l'autonomie devrait y gagner.

Hortefeux cède sur le Planning familial

Citation
Voilà une déclaration qui va (un peu) rassurer le Planning familial. Brice Hortefeux, le nouveau ministre du Travail et de la Famille, a affirmé ce mercredi après-midi devant les députés qu’il «s’engageait à maintenir l’effort budgétaire» qui lui est dédié. «Je m’engage à maintenir l’effort budgétaire permettant au Planning familial d’assurer ses missions et je vais plus loin, si cela s’avère nécessaire, je m’engage à abonder telle ou telle ligne de crédits», a assuré le ministre, répondant aux inquiétudes de l'association.
Depuis plusieurs semaines en effet, le Mouvement français pour le planning familial (MFPF) dénonce la diminution des aides de l’Etat au conseil conjugal et familial. «Un tiers de nos 70 associations départementales risquent de disparaître» a notamment averti Claire Ricciardi, présidente du Planning marseillais, lors d'une manifestation nationale le 27 janvier.
Les raisons de la peur du  Planning familial.

Quand mes élèves sont bourrés en cours d'histoire-géo

Citation
Dialogue au point mort
Il est très compliqué d’établir un dialogue sur ce sujet avec les élèves. A une classe à qui je demandais, dans le cadre de l’éducation civique, s’ils consommaient de l’alcool, je me suis entendu répondre un unanime et magnifique non. Dix-huit élèves de première et aucun consommateur d’alcool. "L’alcool, c’est pas bon, le coca c’est meilleur, l’alcool c’est mal."
Leur rapport à l’alcool est moderne: dénigré et considéré, sans doute à raison, comme une drogue, ils l’appréhendent comme une drogue: illégal mais pratique pour ses effets psychotropes. Il ne s’agit plus d’aller s’en jeter un au bistrot après la classe, pas de plaisir dans l’alcool, mais bien de se défoncer le plus vite possible, pour aller en cours, pour aller en boite, pour rien.
Je ne suis pas sociologue, mes connaissances sur le sujet ne sont que le produit d’une faible expérience et j’aurais beaucoup de mal à expliquer cela, hors poncifs sur la désespérance d’une génération. Aucun élève n’est venu me voir pour me dire "voilà, je vais vous expliquer comment et pourquoi on se défonce". J’entends des phrases, je reconstitue en pointillé. Mais l’impression que cela laisse est amère. Ces comportements ne semblent pas potaches, mais tristes. Ce n’est même pas de la révolte. C’est de la défonce. Et ça fait un peu peur.


Mouammar Kadhafi élu président de l'Union africaine

Citation
Selon des sources concordantes, le chef de l'Etat libyen a fait passer à ses pairs présents au sommet un message demandant à être officiellement appelé "roi des rois traditionnels d'Afrique" après avoir été "adoubé" par un groupe de chefs traditionnels il y a quelques semaines en Libye.
mdr Toujours aussi mégalo le petit colonel.

Impôts locaux : un calcul «obsolète»

Citation
Les Français vivraient encore majoritairement dans un parc immobilier sans confort, ou «modeste», et les «classes moyennes» recevraient toujours dans leur cuisine. Ils seraient même encore peu nombreux à posséder une salle de bain. Telle est en tout cas l'image des logements des Français, selon les bases cadastrales du pays, explique le rapport public annuel de la Cour des comptes, publié mercredi. Ce dernier critique ainsi le mode de calcul «obsolète» de la fiscalité locale, qui ne correspond plus à la «valeur réelle des biens.» Ce mode de calcul date encore des années 70 pour le foncier bâti et des années 60 pour le foncier non bâti. Ainsi, les «immeubles anciens des centres-villes dont l'état réel n'a pas été actualisé sont sous-fiscalisés, alors que les habitations collectives construites à la fin des années 60 sont surfiscalisées puisque dotées du confort moderne»... selon les critères de l'époque. En clair, un «loft d'apparence extérieure modeste, luxueusement aménagé à l'intérieur, chauffé par des radiateurs électriques, donne lieu (…) à une assiette fiscale moins élevée qu'un appartement à loyer modéré, de même superficie, qui a le même nombre de salles de bains, un chauffage central et un vide-ordures.» De même, les couloirs sont encore «considérés comme une source de confort supplémentaire, ce qui enlève de la valeur fiscale à un appartement classé du 17ème siècle aux pièces en enfilade », poursuit la Cour des comptes.



Chtite question pour les deux-trois qui lisent ce topic. Est-ce que vous ne lisez que les citations ou bien vous allez lire l'article dans son entier ? ^^
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #23 le: 05 Février 2009 à 16:47 »

Je ne lis que les citations, et je vais lire l'article quand ça m'intéresse. (Là par exemple, sur Kadhafi.)
Hors ligne Homme tsubasathesayan
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 3 673
Âge : 31
Où : Belgique



WWW
« Répondre #24 le: 05 Février 2009 à 18:17 »

Même chose, je lis les citations et quand ça m'intéresse vraiment (mais vraiment p) je vais lire l'article en entier ^_^
Hors ligne Homme bleu nuit
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 2 073
Âge : 36
Où : brive-Limoges


voilà un bon temps pour un bombardement


WWW
« Répondre #25 le: 05 Février 2009 à 18:39 »

Même chose selon l'humeur, le temps, l'intérêt mais Dieu que j'apprécie l'exercice ^^
Hors ligne Homme Diditoff
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 311
Âge : 39
Où : Chanas (38)



« Répondre #26 le: 05 Février 2009 à 23:54 »

Comme tout le monde, je me contente des citations.
Hors ligne Homme Lionel
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 3 142
Âge : 36
Où : Entre Dombes, Bresse et Beaujolais



« Répondre #27 le: 06 Février 2009 à 13:09 »

Ben moi, je trouve à peine les temps de lire tes citations.

Y'a juste un article que je suis allé lire, c'est celui avec Google Earth et les musées (Faut dire qu'il y avait une image dans ta citation...)
Hors ligne Homme Mythos
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 292
Âge : 39
Où : Lens



« Répondre #28 le: 06 Février 2009 à 20:27 »

Pareil, je lis les citations, quoi que, j'ai peut être cliqué au début, je sais plus, mais depuis lors plus ^^

En tout cas moi j'aime bien ce topic et te remercie de continuer à me mâcher le travail  mdr
Hors ligne Homme Diditoff
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 311
Âge : 39
Où : Chanas (38)



« Répondre #29 le: 10 Février 2009 à 20:47 »

Dany Boon n'ira pas aux Cesars


Pauvre bichon qui n'est pas reconnu par la profession comme le grand génie qu'il est  <_<
Ça me fait penser à son sketch, Jean-Pierre, le culturiste qui a fait tellement de muscu qu'il peut plus passer par les portes. Et bien il lui arrive la même chose avec sa tête  niark
Pages: 1 [2] 3 4 5   Haut de page
  Imprimer  
 
 

Page générée en 1.908 secondes avec 22 requêtes.

Google est passé ici 04 Octobre 2018 à 14:46
Cynarhum | Propulsé par SMF 2.0 Beta 1.1.
© 2005, Simple Machines LLC. Tous droits réservés.