Cyna  
*
 
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
224 944 Messages dans 1 873 Topics par 582 Membres. Dernier membre: wakabayashy
Voir les plus récents messages du forum.
 
   Accueil   Aide Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
17 Octobre 2018 à 16:23
Pages: 1 2 [3] 4 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Topic: Débat sur le travail dominical  (Lu 18957 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce Topic.
Hors ligne Gemini
Cynoix
Cyntoqué
***
Messages: 1 189
Âge : 33
Où : Arcadie



WWW
« Répondre #30 le: 02 Décembre 2007 à 10:08 »

Le concept "convini" en France, impensable ? mouais
Hors ligne Homme KiaN
Cynéens
Talking Head
******
Messages: 13 096
Âge : 36
Où : Paris 15ème



WWW
« Répondre #31 le: 02 Décembre 2007 à 11:08 »

Le concept "convini" en France, impensable ? mouais
Kezako ? (combini ?)
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #32 le: 02 Décembre 2007 à 11:24 »

combini = convini = convenience store.
Hors ligne Homme KiaN
Cynéens
Talking Head
******
Messages: 13 096
Âge : 36
Où : Paris 15ème



WWW
« Répondre #33 le: 02 Décembre 2007 à 11:28 »

Oui mais = ouvert 24/24 ? Je cherche à cerner le lien avec le reste de la discussion.
Hors ligne Electrastar
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 1 560
Âge : 675



« Répondre #34 le: 02 Décembre 2007 à 12:02 »

Or la conséquence, c'est que les commerçants de centre-ville, et notamment ceux qui n'ont pas de salariés, s'ils ne veulent pas perdre leur clientèle sont obligés de suivre. Ce qui veut dire que la pression des grandes surfaces leur sucre un jour de congé par semaine (et parfois leur seul)

Oui, ce que je disais plus haut et on ne m'y a opposé pour l'instant aucune réponse p

Citation
De plus, comme je le dis, plus le nombre de personne travaillant le dimanche sera élevé, plus la pression pour que les autres travaillent aussi sera forte. Car si beaucoup de personnes travaillent ce jour, il va bien falloir s'occuper de leurs enfants pendant ce temps d'où nécessité d'ouvrir les crèches, halte-garderies écoles et collèges ou des structures de substitution, et de fil en aiguille tout le reste ( au début le service de restauration scolaire, et donc les entreprises approvisionnant les cuisines?).

Enfin, pourquoi alors s'arrêter au dimanche? Après, ça sera l'ouverture des magasins (puis des crèches, écoles, collèges?) en H24.

Est-ce que c'est cette société qu'on veut pour nos enfants? ph34r

En tout cas, à par la boulangerie, je ne met pas les pieds dans un magasin le dimanche? Et ça n'est pas près de changer.

Oui, même si des magasins ouverts le dimanche, ça peut nous arranger (sans être véritablement nécessaire), je crois qu'il faut mesurer les conséquences d'un dimanche qui deviendrait, petit à petit, un jour comme les autres.

On est tenté au départ de ne voir que les bons côtés... ce serait dommage de se rendre compte une fois le mal fait qu'un dimanche "ouvert" nous sera globalement préjudiciable in fine.

Maintenant, je crois aussi que dans notre société où on ressent de plus en plus l'individualisme et l'égoïsme, ce genre de mesures a priori intéressantes (chouette ! Je pourrai faire mes courses le dimanche  waouh) a toutes les chances de passer.

N'oublions pas que, plus qu'une "monarchie Sarko 1er", nous avons affaire à une oligarchie avec d'un côté le président et de l'autre les industriels et autres médias.

Et puis, Sarkozy nous a tellement pris pour des imbéciles jeudi soir (il parle de travailler plus pour gagner plus, afin d'augmenter son pouvoir d'achat... et les retraités ? Comment il font pour augmenter leur pouvoir d'achat ? Ils se remettent à bosser ?), qu'il n'y a pas de raison qu'il n'arrive pas à continuer à faire passer des énormités.

Concernant le texte d'Odebi... non pas que je baisse les bras mais Sarkozy a été élu sur son programme, ses idées, et on savait tous vers quel pays on se dirigerait s'il était élu.

Et voilà... 53 % quoi... je ne vois pas trop ce que l'on peut faire.
Hors ligne Gemini
Cynoix
Cyntoqué
***
Messages: 1 189
Âge : 33
Où : Arcadie



WWW
« Répondre #35 le: 02 Décembre 2007 à 12:05 »

Oui mais = ouvert 24/24 ? Je cherche à cerner le lien avec le reste de la discussion.
Rapport aux restrictions d'ouverture : Dimanche, 2h du matin, etc... ;)
Voir si une "hérésie" (d'un point de vue français) comme le convini pourrait exister chez nous. En tout cas, les convini, c'est fou ce que ça peut être pratique ^^
Hors ligne Homme KiaN
Cynéens
Talking Head
******
Messages: 13 096
Âge : 36
Où : Paris 15ème



WWW
« Répondre #36 le: 02 Décembre 2007 à 12:10 »

Il serait temps de détailler.
Hors ligne Homme MCL80
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 424
Où : Ailleurs, loin, très loin



« Répondre #37 le: 02 Décembre 2007 à 12:14 »

Je comprend pas comment l'épicerie à Cambronne, à Paris, peut elle avoir le droit de rester ouverte toute la nuit non-stop, mais en tout cas j'en suis très content et m'y rend souvent en plein milieu de la nuit. Il y a toujours beaucoup de clients !

Je pense qu'il y a un distingo entre les débits de boisson/restaurants et les autres commerces, en particulier pour des aspects de tapage nocturne (certainement un arrêté municipal ou préfectoral règle ça). Après, pour cette épicerie dont tu parles, je ne connaît pas le contexte local, mais ce que je sais, c'est qu'un commerçant (avec sa femme, et ses enfants/parents, à condition qu'ils soient déclarés, mais sans l'aide d'employés autres) peut ouvrir son commerce à n'importe quel moment (sour réserve de trouble à l'ordre public, comme le reste) de la journée et de la nuit, WE et jours de fête compris. S'il a des employés, je pense que c'est la convention collective qui règle les heures et les jours de la semaine où ils peuvent travailler (à moins que ce ne soit le code du travail? Ou celui du commerce mouais)

Sinon oui, les convini sont ouverts en H24... Mais les salaires des employés ne sont pas réputés pour leur montant me semble-t-il. De plus, je me demande si c'est bien raisonable, ne serait-ce que pour l'entretien du magasin (nettoyage des rayons, etc.) je me demande si une ouverture non-stop est une bonne chose. mouais

Oui, même si des magasins ouverts le dimanche, ça peut nous arranger (sans être véritablement nécessaire), je crois qu'il faut mesurer les conséquences d'un dimanche qui deviendrait, petit à petit, un jour comme les autres.

On est tenté au départ de ne voir que les bons côtés... ce serait dommage de se rendre compte une fois le mal fait qu'un dimanche "ouvert" nous sera globalement préjudiciable in fine.

Perso, j'ai du mal à voir, même pour le consommateur l'intérêt d'aller dans un magasin le dimanche. Honnêtement, avoir comme unique lieu de sortie avec les gamins un centre commercial, moi je trouve ça aliénant. Il y a tant de belles choses à voir dans la nature comme en ville que pour moi, passer son jour de repos par excellence à se balader dans un centre commercial, ça dépasse l'entendement. (Même si je comprend que ça arranger certains... Tout comme ça m'arrangerait que le plombier l'électricien, le médecin... travaillent un jour où je ne travaille pas. Ça n'est pas le cas, donc je me débrouille autrement. ;))
Hors ligne Gemini
Cynoix
Cyntoqué
***
Messages: 1 189
Âge : 33
Où : Arcadie



WWW
« Répondre #38 le: 02 Décembre 2007 à 12:26 »

Ce que je veux dire, c'est qu'un système de convini en France (avec des chaînes de magasins) - c'est-à-dire des boutiques ouvertes 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, et proposant des produits un peu "d'urgence" - aurait ces chances de marcher en France, mais ne pourrait même pas voir le jour à cause de la législation.
Quelques posts plus tôt, c'est toi qui parlait des magasins qui se plaignaient de devoir fermer alors que les employés voulaient travailler. Je voulais poser un exemple de ce qui différencie la mentalité japonaise de la notre en matière de travail.
Hors ligne Homme KiaN
Cynéens
Talking Head
******
Messages: 13 096
Âge : 36
Où : Paris 15ème



WWW
« Répondre #39 le: 02 Décembre 2007 à 12:50 »

Ok merci  ^_^
J'ai donc un combini à côté de chez moi, en plein Paris  p

Je ne sais pas du tout s'il y en a d'autres comme ça à Paris... j'ai souvent entendu parler de boulangeries ouvertes toute là nuit je ne sais pas ou dans Paris, mais jamais vu. (ah si, à Odéon, mais c'est fini je crois)

La Poste de la rue du Louvre est ouverte 24h/24 7j/7.
Hors ligne Gemini
Cynoix
Cyntoqué
***
Messages: 1 189
Âge : 33
Où : Arcadie



WWW
« Répondre #40 le: 02 Décembre 2007 à 13:04 »

En tout cas, moi, j'habite Lyon et je n'en ai jamais vu ^^;
Hors ligne Homme arountazievjuniorbis
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 295
Âge : 39
Où : St Martin (Antilles)



WWW
« Répondre #41 le: 02 Décembre 2007 à 23:58 »

J'ai une question à propos du volontariat pour le travail du dimanche : sera-t-il possible légalement pour un employeur de demander à un postulant s'il est interessé par le travail dominical et par suite de le refuser en cas de réponse négative ?
Ca peut paraître bête comme question tant la réponse semble évidente. On a déjà dit qu'un salarié n'aura guère le choix (ou il travaille ou il fait partie de la première charette) mais cela sera sans aucun doute pire pour le demandeur d'emploi.
Son choix se limitera surtout à 1/ il accepte de bosser le dimanche 2/ il accepte de rester à l'ANPE (pour peu que l'ANPE le garde sur ses listes après avoir refusé un poste) ...
Pour que le volontariat non forcé (je suis prof, les "désignés volontaires pour aller au tableau" je connais) soit vraiment effectif, l'employeur ne devrait donc pas avoir le droit de se renseigner avant l'embauche.

Comme quoi ce système de volontariat est complètement pipeau, et même hypocrite.

Personnellement c'est tout le principe du "travailler plus pour gagner plus" qui me hérisse le poil. Il semble pourtant à priori logique.
Le "toute peine mérite salaire" est devenu roi.
Non seulement on est en train de détruire le bénévolat, la vocation est un concept désuet : je fais qq chose -> je dois être payé !
(Merci au passage aux Nao du monde entier de se casser le dos à construire des zones gratuites où l'on peut s'exprimer/s'informer/se divertir ... perso je n'ai rien payé pour que Nao/Saga/Tsubathesayan et consorts traduisent et mettent en page les Lost Canvas)
Mais surtout on le transforme en un "ou tu marches ou tu creves". Car ce n'est que le premier pas : certes ceux qui travailleront le dimanche auront pour un temps le droit à une autre journée de repos ... pour un temps seulement. Car si on accepte le "travailler plus pour gagner plus", bientôt on proposera aux salariés un meilleur salaire s'ils acceptent de se priver de leur journée de repos hebdomadaire (les vacances suffisent non ?) ... et bientôt cela sera devenu la norme ... et puis bon on aura tout le temps pendant la retraite de se reposer, tant pis pour les vacances : je veux des sous !! Mon sacro-saint pouvoir d'achat ...

La grande force des politiques actuels c'est de nous faire accepter les choses pas à pas. Ils ont compris qu'une réforme brutale n'a aucune chance d'être acceptée.
Regardez ce que l'on a accepté au nom de notre sécurité ! Un exemple : à Londres je crois n'importe qui peut se brancher sur le réseau de video-surveillance et dénoncer des agissement "louches" -> génial on va faire baisser la criminalité ; pas génial on encourage la délation et on instaure un climat détestable puisque mon voisin est celui qui me surveille, qui me suspecte, pire : qui espere que je vais faire un faux pas pour me dénoncer (et qui sait, gagner un peu de sous, "toute peine mérite salaire").
Il y a dix ans jamais on aurait toléré ne serait ce que cette idée même. Et que l'on ne me dise pas que c'est en Angleterre pas en France, on a un peu de retard voila tout.
Il y a 7 ou 8 ans on hurlait au scandale devant les Big Brother hollandais ou allemand. Il y a 4 ou 5 ans on se passionnait pour Loft Story : "voyeur/pas voyeur ?", aujourd'hui on baillerait devant la même émission.

Je suis effaré quand je regarde les films dit de SF d'il y a peu de temps :
Des prisonniers qui portent un bracelet explosif s'ils essaient de s'évader ... aujourd'hui on en est au bracelet qui font bip-bip si le gars n'est pas rentré à temps pointer à la prison. On s'approche on s'approche ...
Un gars qui se balade dans la rue en se faisant interpeller par des panneaux publicitaires agressifs à reconnaisance rétinienne "Bonjour Monsieur John Anderton, vous avez envie d'une nouvelle voiture ?" ... aujourd'hui on en est à la carte d'identité greffée sous la peau (pour les animaux c'est déjà fait). On s'approche on s'approche ...

Les exemples sont légions, aujourd'hui on refuserait en bloc le bracelet explosif et autres ... mais on avance pas à pas. Car on nous présente la chose comme un progrès ... et puis bah c'est pas grand chose un bracelet qui fait bip-bip finalement.

Ce n'est pas grand chose un dimanche ou un samedi de libre.
Ce n'est pas grand chose, juste un pas de plus vers une liberté individuelle en moins.
Hors ligne Homme Esteban
Cynois
Cyboulon
**
Messages: 19
Âge : 43
Où : Paris



« Répondre #42 le: 03 Décembre 2007 à 03:20 »

En tout cas, moi, j'habite Lyon et je n'en ai jamais vu ^^;

Il ne reste que celle rue Saint-Jean puisque celle de Saint-Paul est fermée (depuis quelques années).

Pour les Marseillais (ou de passage), il y en a une vraiment excellente et ouverte toutes les nuits sur le boulevard Baille dans le 5° arrondissement. Pour l'anecdote, c'est dans cette boulangerie qu'a été créé...la banette.

J'ai une question à propos du volontariat pour le travail du dimanche : sera-t-il possible légalement pour un employeur de demander à un postulant s'il est interessé par le travail dominical et par suite de le refuser en cas de réponse négative ?

Les entretiens d'embauches ne se passent pas vraiment comme cela. Il faut également réfléchir à quel secteur d'activité cela s'adresse.

La restauration, cela fait bien longtemps que le travail du dimanche n'est plus un problème. Cela fait parti de la profession et les personnes qui décident (pas toujours d'ailleurs) de s'orienter dans cette branche le savent très bien. De la même façon que l'apprenti-boulanger sait qu'il va pétrir des miches toutes les nuits  gnehe

Les petits commerces et les détaillants? Il faut savoir que ceux qui se trouvent en zone dites "de tourisme" peuvent ouvrir légalement le dimanche depuis bien longtemps. Ceux qui n'ont pas un pèquenot  dans leur quartier s'en tapent bien donc de l'ouverture du dimanche.

Bon et bien il nous reste les centres commerciaux et les grandes surfaces. J'ai eu l'occasion de travailler sur Marseille il y a quelques années et il existe une gigantesque zone commerciale qui ouvre le dimanche. Et bien même lorsqu'il fait très beau, c'est archi blindé (en semaine ils n'ont pas le temps de faire leurs courses car ils dorment ou ils vont à la plage au lieu de bosser mdr).

Les grandes enseignes ouvrent tous les dimanches malgré l'interdiction car le chiffre d'affaire est largement plus important que l'amende qu'ils doivent payer. Là-bas, personne ne se plaint pourtant parce qu'ils gagnent un peu plus, parce que les étudiants peuvent travailler et parce qu'ils ont l'habitude...tout simplement.

Ceux qui ont des familles ne travaillent pas forcément mais souvent, le vendeur de canapé est marié avec celle qui vend des chaussures  ^_^. Et oui...je dis cela avec le sourire...mais après tout, quelle est la classe sociale la plus concernée par ce projet?  sifflote

La grande force des politiques actuels c'est de nous faire accepter les choses pas à pas. Ils ont compris qu'une réforme brutale n'a aucune chance d'être acceptée.

Heu...tu plaisantes là?  blink Quoi pas à pas?? Regarde un peu ce qui a été proposé et même déjà accepté (et donc voté) à l'Assemblée Nationale. Cela pourrait être défini de "brutal" par certains  eheheh.  La grande force actuellement du gouvernement (enfin surtout de Sarko hein  ^^;) c'est d'affirmer qu'on ne peut pas continuer de fonctionner comme nous le faisons depuis des années. Il a surtout compris que son intérêt était de prendre les français a parti. "Les Français en ont marre", "Les Français ont voté", "Les Français veulent du changement"...

Il y a tout de même un enjeu économique derrière tout cela. Le gouvernement, comme l'opposition d'ailleurs, sait qu'il faut relancer la croissance. Et pour cela il n'y a pas 36 solutions.

En gros : travailler plus pour gagner plus, pour dépenser plus (produire donc de la richesse...drôle de terme).  On a bien vu ce qu'a apporté les 35 heures de toute façon   rolleyes

Et pour une fois en France...si on essayait?? Sans descendre dans les rues, ni bloquer des trains et des métros??
   gnehe 
Si ça ne marche pas, on aura bien le temps de lui tomber dans les plumes en 2012.  niark

Je suis effaré quand je regarde les films dit de SF d'il y a peu de temps :
Des prisonniers qui portent un bracelet explosif s'ils essaient de s'évader ... aujourd'hui on en est au bracelet qui font bip-bip si le gars n'est pas rentré à temps pointer à la prison. On s'approche on s'approche ...
Un gars qui se balade dans la rue en se faisant interpeller par des panneaux publicitaires agressifs à reconnaisance rétinienne "Bonjour Monsieur John Anderton, vous avez envie d'une nouvelle voiture ?" ... aujourd'hui on en est à la carte d'identité greffée sous la peau (pour les animaux c'est déjà fait). On s'approche on s'approche ...

Tu as raison, tout ça s'est la faute de Sarkozy et du travail dominical  niark
Non plus sérieusement et pour ne pas trop poursuivre avec ce "hors sujet", on ne peut pas cracher sur tout, et remettre en cause un système dont nous ignorons beaucoup. Le mec qui est en prison je t'assure, il serait bien content d'avoir un bracelet à la cheville pour sortir travailler et voir ses enfants...tout comme la mère d'un enfant ayant subi des attouchements sera soulagé de savoir que certains individus sont surveiller ;)

Les prisons sont surchargées...tu ne veux quand même pas qu'on remette la peine de mort tout de même???  ouhla

Pas le temps de poursuivre désolé, je file bosser...pour gagner plus   mdr mdr
Hors ligne Homme subaru64
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 1 987
Âge : 46
Où : Pau



« Répondre #43 le: 03 Décembre 2007 à 06:31 »



Maintenant, je crois aussi que dans notre société où on ressent de plus en plus l'individualisme et l'égoïsme, ce genre de mesures a priori intéressantes (chouette ! Je pourrai faire mes courses le dimanche  waouh) a toutes les chances de passer.


C'est malheureusement aussi mon avis.

N'oublions pas que, plus qu'une "monarchie Sarko 1er", nous avons affaire à une oligarchie avec d'un côté le président et de l'autre les industriels et autres médias.


Ca ressemble un peu à la Russie de Poutine (il est tranquille lui, vu le résultat des dernières élections... sifflote ) ou Hugo Chavez qui veut faire modifier la constitution de son pays, pour pouvoir être réélu à vie ! Ca plus le reste, et au Vénézuéla, on risque d'avoir un peu la même situation que dans la Russie de Poutine (Gazprom, média, etc...). En france, on en est encore loin, mais on est à l'abris de rien. Sarko élu à 53% et demain ? Avec un score de dictateur ?  ph34r

Et puis, Sarkozy nous a tellement pris pour des imbéciles jeudi soir (il parle de travailler plus pour gagner plus, afin d'augmenter son pouvoir d'achat... et les retraités ? Comment il font pour augmenter leur pouvoir d'achat ? Ils se remettent à bosser ?), qu'il n'y a pas de raison qu'il n'arrive pas à continuer à faire passer des énormités.


J'en ai bien peur. Tant mieux pour celui qui veut continuer dans son boulot (ou un autre), mais et les autres ? Tout ça, c'est la même chose que travailler le dimanche. Si c'est voulu, ok ! Sinon, il faut laisser le droit aux gens, de décider par eux-même.

Concernant le texte d'Odebi... non pas que je baisse les bras mais Sarkozy a été élu sur son programme, ses idées, et on savait tous vers quel pays on se dirigerait s'il était élu.

Et voilà... 53 % quoi... je ne vois pas trop ce que l'on peut faire.


53% ça risque de servir de prétexte pendant longtemps. Et Chirac et son score de dictateur, il en a fait quoi exactement de son pouvoir ? J'ai l'impression qu'avec ce score de 53%, les 47% restant, ils n'ont plus qu'un seul droit, suivre docilement le troupeau. Hors étant encore dans une démocratie (jusqu'à preuve du contraire), j'espère que les gens on encore au moins le droit de ne pas être d'accord.

Donc, ok pour celui qui veut bosser le dimanche et travailler plus, pour gagner plus si ça lui chante ! Mais il ne faudrait pas que cela devienne une règle ou un prétexte, pour obliger les autres et les traiter de feignant, parce qu'ils veulent rester au 35 heures par semaine !
Hors ligne tinou
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 433
Âge : 37
Où : Tokyo

I am dark and mysterious, and I am pissed off!


WWW
« Répondre #44 le: 03 Décembre 2007 à 09:26 »

Dans mon pays, tout les magasins sont evidemment ouverts le dimanche, le week end devenant 2 longs jours de shopping assez intenses. Tous les services le sont egalement...

Pourtant les gens ne travaillent pas 7j/7 ici (bien sûr ca doit exister, mais j'ai vu plus ce genre de pratique en Chine personnellement), non, il y a tout un système de rotation d'employés... 6j/7 ça arrive assez souvent quand même (dans l'immobilier, etc.). La norme pour les metiers de bureaux est de 5j/7. 

En fait ici on raisonne moins en terme de semaine qu'en France. On ne se base pas sur les jours, la limite sacrosainte que constituent le dimanche, etc. J'ai des tas d'amis qui font le meme métier que moi a peu de chose près et dont les 2 jours de repos hebdomadaires sont genre mardi et jeudi, ou mercredi jeudi, ou lundi mardi, ou dimanche lundi... Mais bien sur le plus souvent c'est samedi dimanche.

C'est pas la panacée, c'est sûr, les salaires sont moindres.

Mais je ne sais pas comment l'exprimer... On fait comme ça, on vit comme ça, et c'est tout. On ne se dit pas "tiens en France ils bossent tant et tant", ce n'est pas une référence. En fait quand on est ici, quand on travaille ici, on entre dans une sorte de spirale qui fait que ce qui de l'exterieur fait peur et inquiète (les heures de folaille au bureau) passe en fait etonnamment bien puisque le style de vie est adapte en consequence (tout est ouvert tout le temps).

Ainsi voir des commerçants chinois bosser 7j/7 peut sembler choquant pour les Français... Mais ce n'est pas la même conception de la chose en Asie. A aucun moment on ne se dit "boudiou je travaille tout le temps et je me repose pas --> caca"... En fait on peut pas comparer puisqu'on a jamais connu autre chose.

Depuis tout petit, les Japonais n'ont pas enormement de vacances. Même à l'école primaire il y a 1 mois de vacance en été, et 10 jours en mars avril entre les changements de niveaux. Et les ecoliers vont à l'école absolument tous les jours : en semaine pour étudier, le week-end pour le sport et les clubs. La vie se passe la bas...

Alors le Français rale et s'écrie : "bouh, l'esclave!"...

Mais le Japonais, l'asiatique (car c'est un peu pareil partout ici) ne comprend pas car il a jamais connu le système français...
Pages: 1 2 [3] 4 5   Haut de page
  Imprimer  
 
 

Page générée en 1.13 secondes avec 22 requêtes.

Google est passé ici 27 Septembre 2018 à 12:43
Cynarhum | Propulsé par SMF 2.0 Beta 1.1.
© 2005, Simple Machines LLC. Tous droits réservés.