Cyna  
*
 
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
224 944 Messages dans 1 873 Topics par 582 Membres. Dernier membre: wakabayashy
Voir les plus récents messages du forum.
 
   Accueil   Aide Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
11 Décembre 2018 à 15:14
Pages: [1] 2  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Topic: Loch Ness et bizarrerie maritime  (Lu 9370 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce Topic.
Hors ligne Homme ptit creme
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 151
Âge : 42
Où : Saran



WWW
« le: 08 Juin 2007 à 15:28 »

Monstre du Loch Ness: la plus récente vidéo de Nessie serait la bonne

Nessie est de retour. Un scientifique amateur a tourné samedi dernier des images du fameux monstre du Loch Ness, qui seraient les plus éloquentes jamais obtenues, selon les amateurs de la créature qui habiterait les eaux du plus mystérieux lac d'Ecosse.

Gordon Holmes dit avoir vu un objet noir de jais d'environ une quinzaine de mètres de long se déplaçant très rapidement dans l'eau, et a cru qu'il pourrait s'agir d'une très grosse anguille. "Je ne pouvais croire mes yeux", a déclaré le technicien de laboratoire de 55 ans.

Un amateur de Nessie et biologiste marin, Adrian Shine, du Loch Ness 2000 Centre à Drumnadrochit, sur les bords du lac, a visionné la vidéo et espère pouvoir l'analyser au cours des prochains mois. "Je me considère comme étant un observateur sceptique de ce qui se passe dans le loch, mais je garde l'esprit ouvert", a-t-il déclaré. "Il n'y a pas de doute que ces images sont parmi les meilleures que j'aie jamais vues".

Adrian Shine a déclaré que la vidéo était particulièrement utile, puisque Gordon Holmes y effectue un panoramique afin de capter les berges en arrière-plan, ce qui réduit considérablement les risques de vidéo truquée.

Les médias écossais sont sceptiques quand surviennent de prétendues observations du monstre, mais les images de Gordon Holmes sont si probantes que même la très sérieuse BBC les a présentées à son principal bulletin d'informations de mardi.

Plusieurs mythes et légendes circulent autour du Loch Ness, la plus importante et la plus profonde étendue d'eau de la Grande-Bretagne. Avec ses 230 mètres de profondeur, le loch est plus profond que la Mer du Nord. Plus de 4.000 témoins ont déjà affirmé avoir aperçu la créature depuis qu'elle a été filmée par une caméra pour la première fois par un chirurgien en vacances dans les années 1930. AP

La vidéo en question :


Ouerf...ben un truv bizarre dans la flotte, oui...mais quoi...

A noter que des tests radars dans le lac avait donné des échos étranges, si je me souviens bien. Mais il me semble que c'était des structures humaines au fond du lac

C'est vrai que le loch ness laisse sceptique mais il y a encore plein de chose qu'on est entrain de découvrir.

Par exemple voici quelques temoignages ou articles:

Des pêcheurs néo-zélandais capturent un calmar géant de 450 kg

WELLINGTON (Reuters) - Des pêcheurs néo-zélandais ont capturé ce qui pourrait être le plus grand spécimen de calmar géant jamais découvert. L'animal pèse 450 kg et ses tentacules ont la largeur de pneus de tracteur.

Le calmar géant adulte a été capturé par des Néo-Zélandais qui pêchaient la légine australe dans les eaux profondes au large de l'Antarctique, a rapporté jeudi le ministre néo-zélandais de la Pêche, Jim Anderton, qui a annoncé la prise.

Le calmar était toujours vivant lorsqu'il a été capturé et mangeait une légine accrochée à un hameçon lorsqu'il a été hissé à bord du bateau, a indiqué Anderton dans un communiqué.

"Le calmar était presque mort lorsqu'il a atteint la surface et les précautions prises par l'équipage ont été essentielles pour permettre de hisser le spécimen à bord dans de bonnes conditions", a-t-il poursuivi.

Le calmar a été ramené en Nouvelle-Zélande pour des analyses scientifiques.

"Les analyses en cours permettront de venir à bout de certains des mystères des eaux profondes. Même des questions aussi simples que la taille adulte que peuvent atteindre ces spécimens ou leur espérance de vie sont pour l'instant sans réponse", a indiqué Anderton.

Le calmar géant reste l'une des créatures les plus mystérieuses des eaux profondes. Adulte, il peut atteindre entre 12 et 14 mètres.

Selon les médias locaux, le spécimen capturé par les pêcheurs mesure près de dix mètres et pèse 450 kg, soit 150 kg de plus que le dernier plus grand calmar jamais découvert.

"Je peux vous assurer que cela provoquer un intérêt énorme. C'est vraiment étonnant", a déclaré à la presse Steve O'Shea, expert en calmars à l'université d'Auckland.

Il a souligné que si on voulait faire des beignets à partir de ses tentacules, ils auraient la taille de roues de tracteurs.

-------------------------------------

Alors qu'il tente de battre le record du tour du monde à la voile en équipage, Oliver de Kersauson a été ralenti par un calamar géant ! "J'étais à la barre, j'ai senti des vibrations anormales. C'était trop fort. Nous avons ralenti le bateau. On ne voyait pas bien ce que c'était. On a affalé les voiles, on a sorti les torches, on ne voyait rien, a dit le skipper. Didier Ragault (un des deux seconds) est descendu dans l'habitacle pour chercher à comprendre de l'intérieur ce qui se passait. D'un seul coup il a vu quelque chose qui bougeait. Ç’étaient des tentacules. Ca tirait super-fort. On a fait de l'eau vers le roulement, a expliqué le skipper. Quand nous nous sommes arrêtés, les tentacules se sont décrochées. On l'a vu à l'arrière du bateau, il était énorme. Cela fait quarante ans que je navigue, je n'avais jamais vu ça."

Parti samedi 11 janvier à 03 h 00 min 09 sec GMT (04 h 00 min 09 sec heure de Paris), Olivier de Kersauson doit être de retour avant le 16 mars à 11 h, 36 min, 33 sec (GMT) pour battre le record établi par le Français Bruno Peyron et son équipage à bord du catamaran géant Orange en 64 j 08 h 37 min et 24 sec.

---------------------------------------



----------------------------------------

L'affaire éclata le 26 juin 1995: Stéphane Swirog, livre l'information, rapportant briévement une histoire relatée par l'un des de ses collégues militaires stationnés à Djibouti: il s'agissait d'une découverte effectuée par le commandant Cousteau dans une fosse marine au large de Djibouti, ou se situent des ilots dans le golfe de Tadjoura et plus particulièrement dans la passe de El-Kharab. Selon le commandant, elle n'aurait pas été révélée car elle aurait entrainé des conséquences trop importantes sur les connaissances actuelles.

L'expérience aurait consisté à immerger une carcasse de chameau dans une cage destinée à l'observation des requins et la cage en serait ressortie broyée comme par quelque créature formidable. Aucune preuve confirme le sujet mais cette rumeur est trés répandue en république de Djibouti. En 1996, un autre témoignage d'un militaire qui été en mission dans la région. Selon ce dernier, l'équipe Cousteau serait arrivée à Djibouti et aurait effectivement plongé une carcasse dans une cage, et celle-ci aurait été entiérement broyée lors de sa remontée.

Le commandant aurait plongé et vu quelque chose: il aurait déclaré que ce qu'il avait vu était trop important pour le dévoiler à l'humanité. La découverte du commanant serait-elle "la chose" dont parle Pierre Clostermann ? L'étude des grands fonds et des fosses abyssales est encore incomplète et si cette information se révélait exacte, elle confirmerait sans aucun doute l'existence d'une espèce animale particulièrement fantastique, inconnue ou à redécouvrir.

Quelle créature aurait pu pulvériser une cage aux requins, attirée par un appàt ? Le premier sur la liste est connu : il s'agit du grand requin blanc (Carcharodon Carcharias). Un tel grand blanc, si puissant soit-il, serait-il capable de broyer une cage à requins ? On peut en douter, surtout connaissant le savoir-faire et la compétence de l'équipe Cousteau.

Elargissons donc notre champ de recherches dans la famille des requins et venons-en bien sur à l'ancétre du grand blanc, à savoir le gigantesque carcharodon megalodon du miocène. Il s'agit probablement du plus gros poisson ayant jamais vécu, avec une taille oscillant entre 15 à 25 mètres et des dents de 20 centimètres de haut, les màchoires de ce super géant des mers ayant une ouverture oscillant entre i,50m et 1,80m.

En 1954, le cotre Australien Rachel Cohen passait en cale séche à Adelaide pour un carénage: il est trés interessant de noter que le demi cercle décrit par l'implantation des dents et des traces avait pratiquement un mètre de rayon. Le capitaine dudit bateau a eu souvenir d'un gros choc s'etant produit de nuit lors d'une tempète au large de Timor. Aprés une étude approfondie de la coque, des ichtologues Australiens ont conclu que l'animal possesseur d'une telle dentition devait mesurer approximativement 24 mètres. Il y a quelque part dans le pacifique, sans doute normalement en grande profondeur, des requins de la pire espèce ayant cette taille.
Closterman cite dans son livre de témoignage de David G.Stead du museum de Sidney qui écrivait en 1963 dans "sharks and rays of australien seas" :

" J'ai eu entre les mains des dents de carcharodon draguées dans le pacifique; ce n'étaient pas des fossiles, quelques unes étaient mème trés récentes et avaient appartenu à des spécimens de 25 à 30 mètres de long."

L'aire de répartition du grand blanc est immense; il est connu dans toutes les mers du monde. Quand au carcharodon megalodon, s'il existait encore, il devrait habiter les mèmes biotopes mais certainement à des profondeurs plus proches de celles ou sont censés vivre les calmars géants.

Noel Kemp, géologue agréé du Tasmanian Museum, compare dans l'illustration une dent fossile avec la machoire complète d'un grand blanc qui avait une longueur de 5 mètres: la grosseur de la dent fossile indique qu'elle a appartenu à un requin de 12 mètres de long. Il ne serait donc pas étonnant de trouver au large de Djibouti de tels animaux, le grand blanc fréquentant du reste cette zone de l'océan indien.

Un animal préhistorique ?

Mème si l'hypothèse du carcharodon megalodon est séduisante, d'autres suspects pourraient fort bien étre retenus. On peut penser au Mosasaure, qui vivait au crétacé, à la fin de l'ére secondaire. Il s'agissait d'énormes lézards dont le corps faisait penser à celui d'un énorme crocodile. Avec leurs puissantes dents, ils pouvaient broyer n'importe quoi et pourquoi pas une cage à requins ? Ces animaux avaient une longueur oscillant entre 12 et 15 mètres et étaient les grandes terreurs des océans de l'époque. Ils sont officiellement éteints depuis 70 millions d'années mais sous la dénomination de serpent de mer, on retrouve souvent leur silhouette caractéristique de trés grand crocodile.

Au crétacé inférieur vivait le kronosaurus qui était le plus grand et le plus lourd des plésiosaures à cou court de la région australienne et qui était une version reptilienne de notre actuel cachalot. Son cràne aplati au sommet, long et massif, mesurait 3 mètres, pratiquement le quart de la longueur totale de son corps, et était plus grand et plus fort que celui du plus gigantesque des dinosaures carnivores. La longueur totale de l'animal était évaluée entre 12 et 15 mètres. L'un de ses derniers représentants est certainement celui qui fit la stupeur de l'équipage de l'U 28, le 30 juillet 1915.

Le sous-marin torpilla dans l'atlantique nord le navire britannique Iberian et à la suite de l'explosion sous-marine de ce dernier, les membres de l'U 28 aperçurent avec les débris de l'épave un gigantesque animal soulevé par la déflagration: selon le rapport du commandant du sous-marin, Georg Gunther Freiherr Von Forstner, l'animal qui disparut dans l'eau au bout de 10 à 15 secondes meurait environ 20 mètres de long et ressemblait par sa forme à un crocodile, avec quatre membres munis de puissantes palmures et une longue tète s'effilant en pointe. Etonnant témoignage, surtout lorsque l'on sait qu'il vient d'un marin professionnel.

Une pieuvre géante ?

Le dernier prétendant à ce mystère pourrait étre, comme le suggére Christian le Noel, cryptozoologue reconnu par ses nombreuses expériences sur le terrain, une pieuvre géante de type grégaire vivant dans d'immenses trous ou cavernes et n'ayant aucune raison de remonter à la surface. L'exemple le plus significatif de l'existence de tels monstres est celui relatif au cadavre retrouvé à Saint-Augustine en 1896, dont les restes immenses appartenaient à une espéce de pieuvre dont les mensurations n'ont aucune commune mesure avec les plus grosses que nous connaissons actuellement. Des pieuvres inconnues aussi grandes n'auraient aucune difficulté à broyer des cages à requins. C'est certainement la piste la plus intéressante à suivre, c'est aussi la croyance des indigénes de la régions.

Tout est possible à ce stade de l'enquète. Le seul élément à notre disposition, matériel mais non visible, est le fait que la cage à requins fut broyée par quelque animal ayant une force considérable. L'élément qui nous manque est celui concernant l'état de la dite cage et nous ne savons pas non plus si les indices relevés à son examen sauraient nous faire remonter jusqu'à la véritable identité de l'agresseur.

Notons que dans son ouvrage "Monstres des lacs et des Océans" (éditions plein sud, 1996) Richard D. Nolane précise que d'aprés Jean Jacques Barloy, le commandant cousteau aurait réussi à filmer le monstre et conserverait le document dans un coffre avec ordre de ne jamais l'en sortir car il serait de mauvaise qualité et néfaste à sa réputation. Il y aurait aussi une brochure qu'un des correspondants de Barloy aurait eue entre ses mains.

Barloy au cours de l'émission Sciences au naturel de Marie-Odile Monchicourt diffusée le 5 octobre 1987 sur france-inter, révéla :

" Le monstre de Djibouti vivrait dans le Koubé, qui est une sorte de petite mer intérieure aux eaux noires et bordées de falaises verticales. Le monstre y serait entré autre-fois et ne pourrait plus en ressortir (soit parce qu'il a grandi, soit parce que les courants l'empèchent de partir). Cette créature ressemblerait à une gigantesque raie. Tous les ans aurait lieu une cérénomie organisée par des habitants du lieu qui considéreraient la bète comme un dieu de la mer. Ils descendent dans les eaux noires du Koubé un chameau vivant, dans une cage, en guise d'offrande. trente secondes aprés ils remontent la cage mais celle-ci ainsi que le camélidé ont disparu. Il y a eu entre-temps quelques remous pour témoigner du drame. Cousteau aurait parait-il réussi à filmer le monstre. Il conserverait le document dans un coffre-fort, avec ordre de ne jamais le sortir. En effet, le film serait de mauvaise qualité et Cousteau craindrait pour sa réputation. Il aurait également écrit une brochure intitulée: la bète ou la chose "

En dehors de ce témoignage qui passa sur les ondes, il y a un mutisme complet sur le film et la brochure.

Comme le disait le commandant cousteau :

" Mes amis, je crois que la mer nous réserve encore bien des surprises......."

-----------------------------------------

Et des articles de ce type il  y en a encore pas mal et Cousteau n'est pas le dernier des mythos.
Hors ligne Homme kgeg
Cynéens
Cynarque
*****
Messages: 6 264
Âge : 39
Où : Ligne 50 Porte des Postes - Faches Mairie


Et mes rêves se brisent sur tes phalanges...


WWW
« Répondre #1 le: 08 Juin 2007 à 15:34 »

Ouè je reste sceptique sur Nessie...

Enfin j'sais pas mais avec les moyens actuels si y'avait une bestiole jamais vu dans un lac de vivante on aurait pu être en mesure de la voir quand même...

En plus elle a mangé personne  ph34r
Hors ligne Thomas
Cynéens
Cynarque
*****
Messages: 6 663
Âge : 37
Où : Lille



WWW
« Répondre #2 le: 08 Juin 2007 à 16:01 »

 mdr :mdr:J'adore la vidéo en tous cas, avec le scientifique barbu qui donne une caution intellectuelle...Et puis cette image genre un point qui fait du ski nautique !
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #3 le: 08 Juin 2007 à 17:25 »

Et des articles de ce type il  y en a encore pas mal et Cousteau n'est pas le dernier des mythos.
Tu sous-entends que c'était un gros mytho ? p

"En effet, le film serait de mauvaise qualité et Cousteau craindrait pour sa réputation. Il aurait également écrit une brochure intitulée: la bète ou la chose" -- non mais trop lol ! ptdr Ca sent bien le puceau incompris qui fantasme sur Cousteau et lui invente de terribles aventures dont il est le héros...
Hors ligne Hiei-
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 261


« Répondre #4 le: 09 Juin 2007 à 01:43 »

Ouè je reste sceptique sur Nessie...

Enfin j'sais pas mais avec les moyens actuels si y'avait une bestiole jamais vu dans un lac de vivante on aurait pu être en mesure de la voir quand même...

En plus elle a mangé personne  ph34r

+1

Il aurait suffit d'explorer le lac m² par m² et c'était réglé.
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #5 le: 09 Juin 2007 à 10:25 »

Oui, m'enfin, s'il fait 250 mètres de profondeur.... ^^;
Hors ligne Homme MCL80
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 424
Où : Ailleurs, loin, très loin



« Répondre #6 le: 09 Juin 2007 à 12:11 »

Je vous propose la solution technologique (et shadock) ultime. On commande aux ricains une batterie de pompes à très haut débit (et on construit une centrale nucléaire à côté pour les alimenter). Comme ça on vidange le lac, et on saura ce qu'il y a au fond. gnehe

Par contre, pour le reremplir après, il faudra... un certain temps. Donc le site risque de pas être très chouette pendant quelques années. gnehe
Hors ligne Homme Arion
Cynoix
Cynarque
*****
Messages: 7 262
Âge : 38
Où : Paris 19


Cynéen Cynarque Cynique


WWW
« Répondre #7 le: 09 Juin 2007 à 15:15 »

Mieux, on demande aux ricains de faire un scan thermique du lac avec un satellite... p
Hors ligne Thomas
Cynéens
Cynarque
*****
Messages: 6 663
Âge : 37
Où : Lille



WWW
« Répondre #8 le: 09 Juin 2007 à 15:58 »

Suffit de demander à ce couillon de superman, en plus il a déjà son maillot de bain au dessus de son froc !
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #9 le: 09 Juin 2007 à 16:00 »

Non non... Superman il mettra pas les yeux là-dedans... Il touche pas aux trucs qui relèvent de la conspiration maçonnique... Il a trop de respect pour eux !
Hors ligne Homme Yeo Wren
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 1 106
Âge : 40
Où : Paris



« Répondre #10 le: 10 Juin 2007 à 00:30 »

Les américains doivent bien avoir quelques têtes nucléaires qui traînent histoire de vaporiser l'eau du lac...
Inconvénient possible, le monstre qui s'y trouve risquerait d'être vaporiser lui aussi !

Mais bon, on a rien sans rien !  p
Hors ligne Hiei-
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 261


« Répondre #11 le: 10 Juin 2007 à 00:47 »

Oui, m'enfin, s'il fait 250 mètres de profondeur.... ^^;

Je n'ai pas dit que c'était une méthode simple et rapide, mais elle reste faisable.

J'avais pensé à celle de MCL80 aussi, mais elle est un peu trop radical ^^

En gros, ce que j'en pense, c'est que si personne l'a jamais fait, c'est que les gens savent bien qu'il n'y a rien et que ce serait une perte de temps.

Maintenant ce n'est que mon avis.
Hors ligne Homme tsubasathesayan
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 3 673
Âge : 31
Où : Belgique



WWW
« Répondre #12 le: 10 Juin 2007 à 09:29 »

Ou bien que ça coûterait la peau des fesses et qu'ils préfèrent donc s'abstenir.
Hors ligne Homme Jb
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 158
Âge : 39
Où : carcans (33)



« Répondre #13 le: 10 Juin 2007 à 12:01 »

Suffit de demander à ce couillon de superman, en plus il a déjà son maillot de bain au dessus de son froc !

mais laisser le ce pauvre superman !   
Hors ligne gamlin
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 112


« Répondre #14 le: 10 Juin 2007 à 12:36 »

Le calmar de Kersauson était juste un fake de sa part... ^^;
Pages: [1] 2  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
 

Page générée en 0.824 secondes avec 21 requêtes.

Google est passé ici 08 Décembre 2018 à 06:40
Cynarhum | Propulsé par SMF 2.0 Beta 1.1.
© 2005, Simple Machines LLC. Tous droits réservés.