Cyna  
*
 
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
224 944 Messages dans 1 873 Topics par 582 Membres. Dernier membre: wakabayashy
Voir les plus récents messages du forum.
 
   Accueil   Aide Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
18 Octobre 2018 à 22:40
Pages: 1 ... 16 17 18 [19] 20   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Topic: Faits divers - Du sang, du complot et des singeries  (Lu 61958 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce Topic.
Hors ligne Homme Lionel
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 3 142
Âge : 36
Où : Entre Dombes, Bresse et Beaujolais



« Répondre #270 le: 13 Novembre 2008 à 20:10 »

Le cidre c'est normand boudiou !!!!!!  scrogneugneu
Serais-tu Normand ???
Hors ligne Electrastar
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 1 560
Âge : 675



« Répondre #271 le: 13 Novembre 2008 à 20:29 »

Et puis dans le même genre, je suis contre l'indépendance de la Bretagne, ils veulent nous priver des galettes et du cidre (les terroristes !!).  snif

Le cidre c'est normand boudiou !!!!!!  scrogneugneu

Ouais, mais l'alcoolisme c'est breton  scrogneugneu
Hors ligne Homme Kryshna
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 1 809
Âge : 39
Où : charleroi



« Répondre #272 le: 14 Novembre 2008 à 04:20 »

ha non c'est russe  scrogneugneu



 mdr
Hors ligne Homme Tanuki
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 977
Âge : 40
Où : France


To Be a Rock and Not To Roll


« Répondre #273 le: 14 Novembre 2008 à 09:47 »

Le cidre c'est normand boudiou !!!!!!  scrogneugneu

[go !! Troll, go !!]
Bah en même temps, vu de Paris, la Normandie, c'est un peu la banlieue de la Bretagne...  p
[Round one... FIGHT !!]
Hors ligne Homme Ryō
Cyborgs
Cygneur
**
Messages: 3 867
Âge : 42
Où : Kreiz Breizh! Mais alors, tu peux pas faire plus Kreiz!


C'est du roots, man, roots qu'il nous faut!


WWW
« Répondre #274 le: 14 Novembre 2008 à 11:02 »

ce que tu appelles du cidre normand, nous on appelle ça de l'eau sale.
Hors ligne Homme Zekka
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 328
Âge : 32
Où : Au dojo du Kifuuken



« Répondre #275 le: 14 Novembre 2008 à 13:47 »

Le cidre c'est normand boudiou !!!!!!  scrogneugneu

[go !! Troll, go !!]
Bah en même temps, vu de Paris, la Normandie, c'est un peu la banlieue de la Bretagne...  p
[Round one... FIGHT !!]

Ah boudiou !!!!
* Zekka lance des pommes au raton


Citation
Ryō
ce que tu appelles du cidre normand, nous on appelle ça de l'eau sale.

Un breton qui parle d'eau sale, alors qu'il peut même pas boire au robinet  p
Hors ligne Homme Tanuki
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 977
Âge : 40
Où : France


To Be a Rock and Not To Roll


« Répondre #276 le: 14 Novembre 2008 à 14:51 »

Le cidre c'est normand boudiou !!!!!!  scrogneugneu

[go !! Troll, go !!]
Bah en même temps, vu de Paris, la Normandie, c'est un peu la banlieue de la Bretagne...  p
[Round one... FIGHT !!]

Ah boudiou !!!!
* Zekka lance des pommes au raton
Cool, des pommes qui me viennent de l'étranger  mdr
Hors ligne Homme Ryō
Cyborgs
Cygneur
**
Messages: 3 867
Âge : 42
Où : Kreiz Breizh! Mais alors, tu peux pas faire plus Kreiz!


C'est du roots, man, roots qu'il nous faut!


WWW
« Répondre #277 le: 14 Novembre 2008 à 14:57 »

Citation
Ryō
ce que tu appelles du cidre normand, nous on appelle ça de l'eau sale.

Un breton qui parle d'eau sale, alors qu'il peut même pas boire au robinet  p

Pauvre fou!

Qui irait boire de l'eau?



Citation

Ah boudiou !!!!
* Zekka lance des pommes au raton
Cool, des pommes qui me viennent de l'étranger  mdr
mdr
Hors ligne Electrastar
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 1 560
Âge : 675



« Répondre #278 le: 04 Décembre 2008 à 18:24 »

Quand au Figaro, on se fait chier parce que l'élection au PS est finie... on reprend les bonnes vieilles recettes qui font succès auprès de leur lectorat : on tape sur les fonctionnaires.

Sauf que parfois, on a beau chercher un minimum de réflexion dans un article pour appuyer sa subjectivité, on ne trouve pas.

http://www.lefigaro.fr/economie/2008/12/04/04001-20081204ARTFIG00338-salaires-avantage-aux-fonctionnaires-.php

Le quidam qui lit ça :

Citation
Le salaire annuel moyen dans la fonction publique d'Etat s'élève à 26 182 euros contre seulement 23 300 euros pour un temps complet dans le privé.


va bien sûr sortir un énième "saletés de moules accrochées à l'Etat, ces fonctionnaires".

Mais un article plus "réfléchi", aurait au moins eu l'honnêteté de préciser que la comparaison n'a pas lieu d'être.

Pour la simple raison que dans la fonction publique, un fonctionnaire sur deux est cadre.

A ma connaissance, on n'en est pas encore là pour le privé.

Bref, merci au Figaro de taper sur les fonctionnaires avec autant de finesse que Maïté sur un poisson.
Hors ligne Homme Zekka
Cynéens
Cyntoqué
***
Messages: 328
Âge : 32
Où : Au dojo du Kifuuken



« Répondre #279 le: 04 Décembre 2008 à 20:16 »

Le Figaro a toujours Eric Zemmour, non pas comme polémiste comme sur France 2 ou iTélé (d'ailleurs j'ai jamais compris tout ce foin autour de zemmour et naulleau chez ruquier, ils font pas un débat, mais de la polémique, ça veut tout dire), mais comme éditorialiste. Ce qui donne d'emblée une idée du ton employé dans le journal.
Hors ligne Electrastar
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 1 560
Âge : 675



« Répondre #280 le: 09 Décembre 2008 à 12:48 »

Interview de Jean Pierre Pernaud :

Extraits croustillants :

Citation
J-P.P. : La règle des 4 "R" : Rigueur, Reportage, Région, Rapidité. Les gens veulent une info concrète et de proximité.

T.S. : Ca veut dire ouvrir le journal avec les marchés de Noël plutôt qu'avec le duel Aubry/Royal?

J-P.P : Ces élections, c'est la préoccupation des 130 000 adhérents du PS. Excusez-moi, j'ai 7 millions de téléspectateurs !


http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-21472.html

C'est ce qui s'appelle être clair.
Hors ligne Electrastar
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 1 560
Âge : 675



« Répondre #281 le: 27 Mars 2009 à 14:04 »

Pour les enseignants (vient de l'édito d'un magazine pour parents "Côtémômes" que l'on peut trouver dans des magasins comme "la grande récré") :


Citation
Enseignants, gnants ! gnants !

 

« C‘est un usage en France de louer les enseignants pour leur courage, leur abnégation, la dévotion avec laquelle ils tiennent à bout de bras l’Education nationale. Les évaluations se succèdent, soulignant la médiocrité des performances de notre système éducatif ; on a beau démontrer que pour chaque euro dépensé, nombre de pays obtiennent de bien meilleurs résultats que le nôtre, rien n’y fait ! Aucun ministre ne peut tenir tête bien longtemps à la première armée de fonctionnaires de France. Si vous ajoutez à ça que les syndicats de parents d’élèves les plus influents sont assez mitoyens des syndicats enseignants quand il s’agit de mettre un bulletin dans l’urne, cela fait bien plus de connivences qu’il n’en faut pour que les choses changent dans la grande maison de la rue de Grenelle. Un ministre de l’Education, Lionel Jospin, faisant de l’éducation une priorité nationale en 1989, déjà, avait appelé à mettre l’enfant « au cœur du système éducatif ». On attend toujours !

Les professeurs des écoles, pour parler d’un corps que je connais bien pour en avoir fait partie près de dix ans, peuvent choisir l’école où ils enseigneront au privilège de l’ancienneté, à peine corrigé par une note de mérite qui, elle aussi, est largement indexée sur le temps passé dans la boutique. L’intérêt des enfants, selon les quartiers où on les oublie, à avoir en face d’eux des enseignants adaptés à leur situation est bien secondaire. Qu’importe, il y aura toujours un ministre ou un syndicaliste pour louer le mérite des enseignants, dans la masse, collectivement, pour ne pas avoir à faire le tri. Pourtant, c’est bien là que le bât blesse. L’Education nationale, dans ses grandes largeurs n’a pas de troupes à la hauteur de la bataille à mener. Elle compte des godillots à foison, mais, quand ils défilent, c’est pour clamer haut et fort les excuses qu’ils se trouvent de ne pas pouvoir faire mieux.

Concluons par un problème d’arithmétique. Sur 10 enseignants, quand vous avez retranché ceux qui font ce métier pour être chez eux à 17 h, ceux qui ont fini par ne plus pouvoir sentir les gosses, ceux qui ne les ont jamais aimés, ceux qui travaillent avec les mêmes fiches de préparation depuis quinze ans, ceux qui se sont arrêtés là parce qu’ils n’ont pas pu, ou pas su, épanouir sur le terrain de la recherche leur passion des maths, de la physique ou de l’histoire, ceux qui passent le tiers de leur temps à faire classe dans un labo de citoyenneté pour futurs syndicalistes, combien en reste-t-il pour faire de leur classe un creuset d’enthousiasme et d’appétit de connaître ? Pendant que vous cherchez, des instituteurs font la grève du soutien scolaire en salle des maîtres et la réforme des lycées est remise aux calendes grecques. »

"Délicieux".
Hors ligne Homme Ryō
Cyborgs
Cygneur
**
Messages: 3 867
Âge : 42
Où : Kreiz Breizh! Mais alors, tu peux pas faire plus Kreiz!


C'est du roots, man, roots qu'il nous faut!


WWW
« Répondre #282 le: 27 Mars 2009 à 14:43 »

ouais, je me dis que quoter ce texte pour le commenter serait lui démontrer trop d'intérêt.

Une bouse ne se quote pas.
Hors ligne Homme arountazievjuniorbis
Cynéens
Cytoyen
**
Messages: 295
Âge : 39
Où : St Martin (Antilles)



WWW
« Répondre #283 le: 27 Mars 2009 à 14:54 »

Tous les à priori sur les enseignants en 15 lignes ... belle performance.
L'auteur a fait parti pendant 10 ans du métier ? Il doit faire partie de "ceux qui se sont arrêtés là parce qu’ils n’ont pas pu, ou pas su, épanouir sur le terrain de la recherche leur passion des maths, de la physique ou de l’histoire".
C'est beau l'auto-casse.
Hors ligne Homme bleu nuit
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 2 073
Âge : 35
Où : brive-Limoges


voilà un bon temps pour un bombardement


WWW
« Répondre #284 le: 27 Mars 2009 à 20:37 »

Je le rejoins sur l'aspect néfaste des syndicats.

En Limousin, la division haute viennoise des Syndicats a refusé TOUT stagiaire dans la ville de Limoges en 2006... Seul un cas fut accepté : un mal voyant.
Du coup, tous les laureats du CAPES se sont retrouvés ailleurs que dans la ville universitaires... Qui compte quand même le 1/4 de la population de la région... Ce n'est quand même pas rien.
Il n'y avait pas vraiment de raison acceptable à part faire chier son monde.

Aussi, le mode de recrutement reste imparfait. Je ne dis pas ça parce que je suis un recalé et donc un frustré du CAPES. Je l'ai toujours pensé. Si le concours est le plus juste car il s'échappe (à priori) des promotions canapés et autres injustices sociales, il n'a aucune valeur professionnelle et ne sanctionne avant tout que... De bons étudiants formatés à la dissertation et l'exercice très codé de l'oral. Quand on me dit que l'oral du CAPES est comme un entretien d'embauche, je me marre... Quand j'ai du travailler sur "vivre sa foi en Terre Catholique en Europe" ou "Le marché extérieur russe" à l'oral, j'ai plus ressenti un examen haut niveau qu'un recrutement.
Ensuite, le mode de répartition est largement à revoir. Les jeunes professeurs sont à 50% des déracinés et souvent dans des régions à des années lumières de la leur. Faut vraiment avoir la foi pour enseigner à la Courneuve quand on a grandi à Brive ! "Faut assumer ?"... Je sais pas, je trouve ça quand même un peu difficile mentalement parlant, tout en sachant que la personne a une expérience proche du néant.
Finalement, les programmes et les circulaires font un mal fou à l'éducation. S'il y a certains progrès notables (recherche d'intéractivité, de pluridisciplinarité, de pédagogie), les reculades font plus de mal que de bien (surtout dans l'enseignement primaire, le secondaire récoltant les morceaux).

Les enseignants ont une part de responsabilité mais sont avant tout soumis à une volonté politique dégradante (Objectif Bac, ingérence sur certains programmes très douteuse...) et un Système voulu par la société (judiciarisation, conformité et confort moral/mental, facilité) qui rendent leur travail difficile.
Pages: 1 ... 16 17 18 [19] 20   Haut de page
  Imprimer  
 
 

Page générée en 0.764 secondes avec 22 requêtes.

Google est passé ici 05 Octobre 2018 à 03:36
Cynarhum | Propulsé par SMF 2.0 Beta 1.1.
© 2005, Simple Machines LLC. Tous droits réservés.