Cyna  
*
 
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
224 944 Messages dans 1 873 Topics par 582 Membres. Dernier membre: wakabayashy
Voir les plus récents messages du forum.
 
   Accueil   Aide Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
10 Décembre 2018 à 21:32
Sondage
Question: Gauche ou Droite ?
A gauche -
20 50%
A droite -
14 35%
Aucun des deux -
6 15%
Total des votants: 40

Pages: 1 ... 13 14 15 [16]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Topic: Politique et steack frite  (Lu 52760 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce Topic.
Hors ligne Homme FinalBahamut
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 1 094
Âge : 40
Où : Penn ar bed



« Répondre #225 le: 06 Juillet 2005 à 09:35 »

Il est souvent appelé aussi le cancer de la société du troisième millénaire.
Et ce cancer, on n'en est pas prêt de trouver le vaccin.
Le chômage, ça vous détruit un bonhomme très facilement.
Hors ligne Homme Guilbi
Cynois
Cytoyen
**
Messages: 106
Âge : 46
Où : Chartres


« Répondre #226 le: 07 Juillet 2005 à 21:25 »

Je partage votre avis sachant que nous vivons dans des sociétés où l'on "existe" qu'au travers du travail & de la rémunération qu'elle procure. Ecoutez les soirées, il n'y en a pas une où l'on ne parle pas du boulot. Il m'est arrivé d'être dans une soirée où chacun parlait de son travail & cela a mis mal à l'aise l'une des personnes au chômage. Le problème, c'est qu'il est presque devenu un passage obligé dans une carrière professionnelle.
Je ne parle ici que des gens qui vivent mal le chômage & qui sont acculés, pas de ceux qui grattent au porte pour obtenir les subsides de l'Etat sans contre-partie. Le chômage brise des familles, rend malade & tue & de ce point de vue le mot fléau lui va comme un gant.
Il est malheureusement devenu chronique dans la société française.
Hors ligne Homme FinalBahamut
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 1 094
Âge : 40
Où : Penn ar bed



« Répondre #227 le: 07 Juillet 2005 à 21:47 »

Pas seulement qu'en France.
En Allemagne et dans d'autres pays européens, ce n'est guère mieux.

En Angleterre, ils n'ont que 4-5 %, mais faut voir aussi comment est calculé ce chiffre et surtout les conditions de vie et de travail.
Hors ligne Homme Guilbi
Cynois
Cytoyen
**
Messages: 106
Âge : 46
Où : Chartres


« Répondre #228 le: 07 Juillet 2005 à 21:51 »

Au delà même de tout chiffre donné par les gouvernement, le chomâge est vraiment une calamité. Et je pense quà tout prendre, il vaut mieux être chômeur en France ou en Allemagne, qu'en Angleterre.
Mais je crois qu esi j'étais au chomâge, je serai prêt à faire des job même ingrats. J'en ai fait plus jeune (en tant que travail d'été) mais je en le souhaite à personne.
Hors ligne Homme St. Matt
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 1 703
Âge : 30
Où : Lyon, France


God Bless Maiden's Progs


WWW
« Répondre #229 le: 16 Octobre 2006 à 18:01 »

C'est beau la politique en Belgique mdr rolleyes



(Remarquez on a la même chose avec Borloo)

St. Matt.
Hors ligne Fuu-chan
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 863
Âge : 49
Où : Là où les grands arbres murmurent ^^


So I'm a fangirl. Got a problem with that, dear?


WWW
« Répondre #230 le: 16 Octobre 2006 à 22:11 »

C'est beau la politique en Belgique mdr rolleyes
Les cuites de Michel Daerden sont légendaires en Wallonie ^^
Il fait rire et sourire, et ce genre de prestation lui rapporte en fait un bon capital sympathie dans la population.
Là où ça l'intéresse encore plus (il a refait son show lors des débats de dimanche midi, et là il n'était pas bourré), c'est qu'on a tendance à le prendre pour un poivrot vraiment con et insignifiant,, alors que c'est un redoutable politicien, et un mec à l'intelligence _très_ fine. C'est un génie des chiffres, et même beurré il peut tenir tête à tout le monde lors de discussions budgétaires... Ca fait plus de 30 ans qu'il est l'un des aspects hauts en couleur de notre politique belge. Je le préfère de loin à des sinistres personnages racistes et fascistes, nostalgiques du temps de la collaboration comme De Winter, le gourou du Vlaams Belang, ou encore l'espèce de grosse merde qui dirigeait le FN belge.

Et pendant que le VB perdait à Anvers (enfin), l'extrême droite ramassait des sièges en Wallonie, tout ça à cause des affaires récentes du PS carolo... Les gens sont vraiment trop cons. Il ne savent faire que voter pour l'extrême droite quand ils sont déçus, alors qu'il y a plein de moyens d'exprimer sa protestation avec d'autres partis. Enfin, bon, je vais m'arrêter là, sinon je vais prendre des pages à parler de mon ras-le-bol de la connerie humaine en général P

Fuu-chan.
Hors ligne Homme St. Matt
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 1 703
Âge : 30
Où : Lyon, France


God Bless Maiden's Progs


WWW
« Répondre #231 le: 16 Octobre 2006 à 22:18 »

C'est sympa de te revoi Fuu ;)

Là où ça l'intéresse encore plus (il a refait son show lors des débats de dimanche midi, et là il n'était pas bourré), c'est qu'on a tendance à le prendre pour un poivrot vraiment con et insignifiant,, alors que c'est un redoutable politicien, et un mec à l'intelligence _très_ fine. C'est un génie des chiffres, et même beurré il peut tenir tête à tout le monde lors de discussions budgétaires... Ca fait plus de 30 ans qu'il est l'un des aspects hauts en couleur de notre politique belge. Je le préfère de loin à des sinistres personnages racistes et fascistes, nostalgiques du temps de la collaboration comme De Winter, le gourou du Vlaams Belang, ou encore l'espèce de grosse merde qui dirigeait le FN belge.

Effectivement. Il cache bien son jeu niark Mais tu avoueras que ça ne fait pas très sérieux quand même p

St. Matt.
Hors ligne Homme theWu
Cynoix
Cytoyen
**
Messages: 80
Âge : 37
Où : Lasne, Belgique


OMG! I'm a P1r4t3 è_é


WWW
« Répondre #232 le: 16 Octobre 2006 à 22:19 »

Daerden est effectivement un fin limier du PS. Mais ça en dit long sur le PS (et désolé pour tes préférences politiques, ma chère Fuu-chan). Ce type, comme nombre des barons du PS wallons, ferait mieux de quiter la tribune pour laisser la place a des gens qui vivent avec leur temps. Et non pas à leurs fils, ce que Daerden a évidemment fait. Ceci-dit, c'est probablement l'homme politique wallon que je déteste le plus, avec Kubla (à qui je serai la main l'autre jour...  ^^; ). Des vrais affairistes accrochés au pouvoir comme on en fait plus.

Enfin, remarquez les commentaires sur l'URL de YouTube, il y a quelques messages flaminguants bien sentis tout droit sortit de militants du VB, c'est amusant à lire.

Cela-dit, désolé d'encore une fois te décevoir, mais le VB n'a pas perdu les élections. Leur score s'est tassé par rapport à 2004, mais c'est logique, puisqu'ils sont présents dans moins d'endroits aux communales. Si tu prends juste les chiffres sur les communes où ils étaient présents en 2004 et en 2006, ils augmentent encore un peu (pas de manière spectaculaire, mais la progression de l'extrême-droite française n'est pas spéctaculaire non plus... C'est la politique de la tortue et Lafontaine lui a donné son sens), sauf dans les communes au sein d'Anvers et de Bruxelles, où c'est du statu-quo. Mais l'électorat du VB n'est pas un électorat citadin, donc bon...

Effectivement. Il cache bien son jeu niark Mais tu avoueras que ça ne fait pas très sérieux quand même p

Ce type est une honte à tous les points de vue. Et on s'étonne après que la wallonie est rétrograde, en votant pour des types comme ça...  ;)
Hors ligne Fuu-chan
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 863
Âge : 49
Où : Là où les grands arbres murmurent ^^


So I'm a fangirl. Got a problem with that, dear?


WWW
« Répondre #233 le: 17 Octobre 2006 à 13:48 »

Daerden est effectivement un fin limier du PS. Mais ça en dit long sur le PS (et désolé pour tes préférences politiques, ma chère Fuu-chan). Ce type, comme nombre des barons du PS wallons, ferait mieux de quiter la tribune pour laisser la place a des gens qui vivent avec leur temps. Et non pas à leurs fils, ce que Daerden a évidemment fait. Ceci-dit, c'est probablement l'homme politique wallon que je déteste le plus, avec Kubla (à qui je serai la main l'autre jour...  ^^; ). Des vrais affairistes accrochés au pouvoir comme on en fait plus.
Ca, c'est bien vrai ^^

Ne t'en fais pas pour mes convictions politiques, je ne suis pas une afficionada de Daerden, père ou fils ;)
C'est juste que souvent il passe pour un con, et que du coup on a tendance à le sous-estimer, pour se retrouvé blousé et roulé en beauté. C'est ça que je voulais mettre en avant.
Pour le reste, je suis assez d'accord qu'il y en a marre avec les fils de, dans tous les partis (la palme revenant à Melchior Whatelet junior: les vieux à Verviers votent pour lui en pensant vraiment voter pour le père...)
Maintenant, au delà de ça, je pense qu'on doit assumer notre part de responsabilité: en général, les gens ne veulent plus passer du temps, s'impliquer dans un parti, quel qu'il soit. Alors le terrain est ouvert pour les fils de, puisqu'il y a de moins en moins d'intérêt du public... C'est assez contradictoire, en fait. Et même, malheureusement, souvent les mêmes qui vont te dire dans la rue qu'ils veulent qua ça change vont aller voter pour le nom qu'ils connaissent une fois dans l'isoloir...
On est aussi responsable du fait que ce système perdure, il n'y a rien à faire.

(et je suis la première à dire que le mode de vie débile qu'on a ici nous bouffe tellement qu'on n'a plus ni le temps ni l'envie ni l'énergie nécessaires pour s'engager...)

Citation
Cela-dit, désolé d'encore une fois te décevoir, mais le VB n'a pas perdu les élections. Leur score s'est tassé par rapport à 2004, mais c'est logique, puisqu'ils sont présents dans moins d'endroits aux communales. Si tu prends juste les chiffres sur les communes où ils étaient présents en 2004 et en 2006, ils augmentent encore un peu (pas de manière spectaculaire, mais la progression de l'extrême-droite française n'est pas spéctaculaire non plus... C'est la politique de la tortue et Lafontaine lui a donné son sens), sauf dans les communes au sein d'Anvers et de Bruxelles, où c'est du statu-quo. Mais l'électorat du VB n'est pas un électorat citadin, donc bon...
Pour moi, De Winter a perdu à Anvers, c'est le symbole qui compte. Quant au reste, malheureusement la Flandre est une vieille femme riche et avare, qui a bien trop peur d'ouvrir son porte-feuille et de voir des pauvres trop près de chez elle... Ce n'est pas moi qui l'ai dit, mais quelqu'un de bien plus malin et cultivé que moi. J'avais trouvé ça pas mal comme image.
Et si tu ajoutes les composantes catho plus que rigide, la mentalité paysanne et le reste...  Bah, le CD&V sera au pouvoir, on reviendra sur toutes les avancées style euthanasie, mariage gay, et puis in aura une belle extrême droite "light" flamingante au pouvoir, chouette...

Fuu-chan.
Hors ligne Homme tsubasathesayan
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 3 673
Âge : 31
Où : Belgique



WWW
« Répondre #234 le: 17 Octobre 2006 à 19:04 »

Niveau politique j'suis à des années lumières de m'y connaitre. Mais j'ai une tite envie de parler d'un p'tit truc entre la fameuse relation Flandre/Wallonie.
Ca me tue de voir autant de tensions entre nous. Les flamands extremistes qui veulent séparer la Flandre de la Wallonie pour en faire un pays à part... c'est du grand n'importe quoi. Et malheureusement le nord du pays à force de se faire endoctriner par des phrases du genre "La Flandre doit encore payer tel ou tel truc pour les Wallons" va commencer à suivre ce mouvement. Et pourtant quand tu demandes à des flamands si ils voudraient se séparer des wallons tu as une majeure partie des réponses qui sont négative. C'est bien la preuve que le problème ne vient pas du peuple mais des politiciens qui veulent foutre leur "merde".
Quand un ministre flamand vient balancer des conneries qui se résume à traiter les wallons de cons.... ca me dégoute de la politique.

Là j'vais peut-être dire un truc où je pourrais me tromper. Fuu-chan si tu peux rectifier le tir si il le faut ca serait gentil )
A l'époque des mines de charbon, l'économie ne tournait-elle pas mieux chez nous que dans le nord? J'ai pas l'impression d'avoir lu pour autant que les politiciens wallons faisaient la gueguerre avec les politiciens flamands.
J'me trompe peut-être mais ca serait bien la preuve qu'il y a un roulement dans l'économie du pays. Pour le moment c'est sur que la Wallonie est à la traine mais qui sait, dans 20 ans le rapport de force sera peut-être inversé...

Enfin bref moi et les débats politiques ca fait 2 mais y'a certaines choses qui parfois me dégoutent vraiment...
J'suis loin de pouvoir m'exprimer correctement sur le sujet comme Fuu-chan ou TheWu car je suis de loin la politique mais j'voulais poster ce petit message quand même car je suis Belge avant tout et non pas wallon....
Hors ligne Fuu-chan
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 863
Âge : 49
Où : Là où les grands arbres murmurent ^^


So I'm a fangirl. Got a problem with that, dear?


WWW
« Répondre #235 le: 17 Octobre 2006 à 22:18 »

Fuu-chan si tu peux rectifier le tir si il le faut ca serait gentil )
Nul besoin de rectifier le tir, tout ce que tu dis est très juste, même si beaucoup d'hommes politiques et de faiseurs d'opinion flamands n'aiment pas de s'en souvenir.
Citation
J'suis loin de pouvoir m'exprimer correctement sur le sujet comme Fuu-chan ou TheWu car je suis de loin la politique mais j'voulais poster ce petit message quand même car je suis Belge avant tout et non pas wallon....
Yep. Aussi bizarre que ça puisse paraître, j'aime bien la Belgique dans laquelle je vis. Je ne veux pas devenir française, ou voir une chimère de Wallonie indépendante.
Je pense que, pour l'instant, les flamands sont sans doute majoritairement pour la Belgique. Le problème c'est que l'ensemble de la classe politique: gauche, droite, écolos, cathos, extrême-droite, sont tous flamingants, chacun à leur niveau. Tous les partis flamands plaident pour l'autonomie de la Flandre, en utilisant l'arme du francophone sangsue, paresseux, chômeur tricheur qui leur coûte de l'argent.
Et le drame, c'est que les médias flamands jouent tous le même jeu. Il n'y a pas de voix dissonnante réelle en Flandre: tous les politiques et tous les médias disent la même chose. Alors les gens ne peuvent qu'être gagnés par le discour à force, surtout quand on délocalise des usines près de chez eux et que ça va mal...
Ils oublient Cockerill, qui a nourri la Flandre pendant près d'un siècle, ils oublient que leur démographie est catastrophique, que leur territoire est surpeuplé, leurs routes sur-saturées...et ils oublient qu'ils tirent un énorme partie de leur richesse de Bruxelles, qui dans un schéma de séparation se retrouverait dans un autre pays. Adieu donc veau, vache, cochons, impôts, etc...
Il ya beaucoup de raisons qui expliquent tout ça, des raisons historiques, de distinction de classes sociales par l'usage de la langue française dans les milieux de la haute bourgeoisie flamande (interdiction de parler autre chose que français dans ces milieux avant, ce qui a généré des générations de frustrés haïssant le français mais le parlant à la perfection et sans accent). Les flamands ont assimilé "langue française" à "francophones" et "oppresseurs", en oubliant que dans la partie francophone à l'époque, le "peuple" parlait wallon, et pas français...et était exploité par les classes de  la haute bourgeoisie wallonne qui parlaient, eux, le français...

Quant à Leterme qui juge les francophones inaptes intellectuellement, c'est du niveau minable de la politique flamande actuelle. Et c'est le président du plus grand parti flamand, président du gouvernement flamand, futur probable premier ministre de Belgique... Et de père francophone, comme son nom l'indique...

Enfin, bon, je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet, mais une chose est certaine et très grave, c'est le fait qu'une seule voix existe en Flandre. Sans opposition, sans contradiction.

Fuu-chan.
Hors ligne Homme theWu
Cynoix
Cytoyen
**
Messages: 80
Âge : 37
Où : Lasne, Belgique


OMG! I'm a P1r4t3 è_é


WWW
« Répondre #236 le: 17 Octobre 2006 à 23:05 »

Si-si. Du temps de la houille et du charbon, l'économie wallone était meilleure que la flamande... Mais bon, c'était au prix de l'exploitation des flamands, justement et au profit d'une bourgeoisie affairiste et quasi-uniquement francophone (même dans la partie flamande du pays, ce qui explique que pas mal de bourgeois flamands de vieilles familles parlent encore le français à l'heure actuelle). L'identité belge, à l'époque, se construisait surtout sur un rejet de la domination étrangère et sur les cendres du post-orangisme. N'oublions pas que la Belgique fut, pendant un temps assez court aux débuts de l'industrialisation, la deuxième puissance économique du monde. C'est cela, le fond de commerce de l'unité belge. Mais c'est une unité des bourgeois et des germes des gagnants du capitalisme, pas du paysan wallon ou du tisseur flamand. Le sentiment nationaliste flamand a en ce sens évolué qu'il est parti d'un mouvement populaire (suite, principalement et pour diverses raisons qu'il serait peut-être trop long d'expliquer ici, à la première guerre mondiale) pour se transformer avec le temps en sentiment de la classe moyenne voire supérieure flamande (comme on le voit actuellement et depuis près de vingt ans avec les soutients financiers au VB des industriels flamands).

Cela me permet d'ailleurs de rebondir sur la phrase cité par Fuu... Les flandre n'agit pas comme une vieille dame riche et avare, mais plutôt comme une jeune fille qui a peur pour les sous qu'elle gagne depuis peu. Ce retour au nationalisme, aux valeurs de replis, est caractéristique des pays/régions qui connaissent une brusque montée économique suivit d'une stagnation. Cela s'observe un peu partout en Europe où l'extrême-droite prends de l'ampleur. C'est même le cas en France, où Le Pen fait des voix après 80 et le tassement économique consécutif au second choc pétrolier (le premier ayant plus touché les USA que les pays européens, il faut bien le dire).

Pour revenir à ton message, les politicens wallons ne faisaient pas la gueguerre aux politiciens flamands du temps où la wallonie menait la barque économique belge tout simplement parce qu'il n'y avait pas de distinguo flamand/wallon dans la classe politique. La siscion des partis ne date que d'après l'affaire de Louvain, soit selon les partis entre 1968 et 1980. Ce n'est pas si vieux que ça. Avant, ils étaient trop occuper à se chamailler entre catho et déculottés puis, après la création du POB, entre socialo et libéraux avec les catho en girouette. Cette dernière phrase est d'ailleurs toujours d'actualité maintenant, même si la question linguistique est venue se rajouter à cela.
Posted at: 17 October 2006 à 22:27
Yep. Aussi bizarre que ça puisse paraître, j'aime bien la Belgique dans laquelle je vis. Je ne veux pas devenir française, ou voir une chimère de Wallonie indépendante.

Moi je m'en fous, j'ai déjà la nationalité française..  ;) Mais, si cela peut te rassurer, une véritable scission en pays distincts relève pour l'instant de la chimère (et le restera économiquement pendant de longues années). Ce qui est clair, néanmoins, c'est que la revendication de plus d'autonomie des régions/communautés (biffer la mention inutile !  mdr ) de la part des flamands (et d'une partie des wallons, ne l'oublions pas) est très probable à court terme. Car la "mise au frigo", formidable technique belge pour se débarasser des sujets qui fâchent, ne sera vraissemblablement pas d'actualité lors des prochaines législatives. Et c'est dans pas longtemps.

Citation
Je pense que, pour l'instant, les flamands sont sans doute majoritairement pour la Belgique. Le problème c'est que l'ensemble de la classe politique: gauche, droite, écolos, cathos, extrême-droite, sont tous flamingants, chacun à leur niveau. Tous les partis flamands plaident pour l'autonomie de la Flandre, en utilisant l'arme du francophone sangsue, paresseux, chômeur tricheur qui leur coûte de l'argent.

Y'avait de bonnes caricatures là-dessus l'autre jour dans Références, l'hebdo d'emploi du Vif/l'Express. Si l'on observe la pratique du travail dans les deux parties, ces caractéristiques se révèlent fausses, d'ailleurs. Le wallon travaille plus longtemps, fait plus d'heures supplémentaires et use moins des formules allégées que les flamands (style quart-temps, crédit-temps, congés divers accordés par diverses lois prônant l'elasticité du temps de travail). Il y a plus de chômage, bien sûr, mais c'est une conséquence de l'effondrement des anciennes industries wallones, dures à remplacer dans certaines régions et laissant des générations de travailleurs trop peu qualifiés. Quand aux transferts, ils existent, bien sûr. Mais les flamands ne parlent jamais des transferts de la région de Bruxelles-Capitale vers la région flamande, of course.  D'autre part, ces fameux transferts, quand on observe de quoi il s'agit réellement, il s'agit simplement de allocations diverses. Donc si les flamands veulent suprimer cela, il faut en finir avec l'état-providence (et c'est à l'échelle nationale, donc en Flandre aussi). Pourquoi pas, cela dit ? Cela donnerait peut-être un électrochoc à la société belge, mais cela ne passera jamais et surtout pas du côté flamand où les syndicats sont tout autant revendicatifs que nos vieux amis de la FGTB..  ;)

Citation
Et le drame, c'est que les médias flamands jouent tous le même jeu. Il n'y a pas de voix dissonnante réelle en Flandre: tous les politiques et tous les médias disent la même chose. Alors les gens ne peuvent qu'être gagnés par le discour à force, surtout quand on délocalise des usines près de chez eux et que ça va mal...

Faut pas exagérer tout de même. C'est vrai que le VB et assimiliés ont voix au chapître assez souvent sur les médias flamands, mais ils sont tout de même, quasi partout, la deuxième force politique. Donc, c'est regretable mais logique. Devant des scores pareils, impossible de suivre la technique pourtant divertissante (et à mon avis efficace) de rendre ridicules les gens et les discours d'extrême-droite, technique mise au point et observée depuis plus d'une dizaine d'années par Jean-Claude Defossé. Mais il n'empêche que les voix discordantes existent. En voyant un débat l'autre jour sur la VRT avec De Winter et des responsables du VLD, du CD&V, de Groën! et du SPA (-Spirit, pas -Spirit ?  ^_^), je peux t'assurer que le facho de service en prenait pour son grade. Ce qui est sûr cependant, c'est que les autres partis parlent de plus en plus du transfert de compétences en Belgique (se dirigeant vers une confédération à la Suisse). Et que des intellectuels et autres universitaires envisagent sérieusement de rompre le cordon sanitaire. Mais cela ne veux pas dire d'une part que cela va arriver et, d'autre part, qu'il n'y pas des nuances dans ces discours. Preuve en est, les grands concerts anti-VB qui se sont tenus pendant la campagne. La dérive du discours dans les autres partis flamands, je la compare un peu à la dérive "sécuritaire" des discours des politiciens français ces dernières années. Ils reprennent des thématiques d'extrême-droite mais ne proposent pas, heureusement, les mêmes solutions.

Citation
Ils oublient Cockerill, qui a nourri la Flandre pendant près d'un siècle, ils oublient que leur démographie est catastrophique, que leur territoire est surpeuplé, leurs routes sur-saturées...et ils oublient qu'ils tirent un énorme partie de leur richesse de Bruxelles, qui dans un schéma de séparation se retrouverait dans un autre pays. Adieu donc veau, vache, cochons, impôts, etc...

Je passe sur l'appel au passé, car je pense qu'il n'apporte pas grand chose au débat actuel. Il faut tirer des leçons du passé, bien sûr, mais pas faire appel à la générosité pour service rendu. Si la Wallonie veut s'en sortir (de quoi d'ailleurs ? Je n'ai pas l'impression de vivre dans Tiers-Monde !  ^^; ), elle devrait le faire toute seule comme une grande. Quand à Bruxelles nouveau Monaco, ce serait comique pour la capitale de l'Europe. Mais ça arrangerait bien les fonctionnaires européens, question impôts.  waouh

Citation
Il ya beaucoup de raisons qui expliquent tout ça, des raisons historiques, de distinction de classes sociales par l'usage de la langue française dans les milieux de la haute bourgeoisie flamande (interdiction de parler autre chose que français dans ces milieux avant, ce qui a généré des générations de frustrés haïssant le français mais le parlant à la perfection et sans accent). Les flamands ont assimilé "langue française" à "francophones" et "oppresseurs", en oubliant que dans la partie francophone à l'époque, le "peuple" parlait wallon, et pas français...et était exploité par les classes de  la haute bourgeoisie wallonne qui parlaient, eux, le français...

AVV-VVK... Ca ne date pas d'hier, en effet. Mais les flaminguants d'hier, s'ils sont les même que ceux d'aujourd'hui (n'oublions pas les photos de De Winter serant la main à Degrelle...  snif ), ne le sont pas pour les même raisons. Je ne parle pas de leaders politiques, mais bien de l'électorat de base du VB (ou de l'ex-Volks-Unie).

Citation
Quant à Leterme qui juge les francophones inaptes intellectuellement, c'est du niveau minable de la politique flamande actuelle. Et c'est le président du plus grand parti flamand, président du gouvernement flamand, futur probable premier ministre de Belgique... Et de père francophone, comme son nom l'indique...

Mouais. Je soupçonne le journaliste français qui a receuilli l'interview d'avoir sauté sur l'occasion pour se faire mousser. Pour l'avoir entendu sur la Première, je t'assure que j'avais l'impression qu'il en rajoutait une couche tellement il trouvait ça drôle. Quand au mot en lui-même, c'est le genre de pique qu'on entend quotidiennement chez les politiciens flamands, tout comme on peut entendre quotidiennement des blagues sur les flamands en Wallonie. C'est con, mais ça ne mange pas de pain. Ce qui me semble beaucoup plus ennervant, par contre, c'est l'extrêmisme qui s'exprime dans la bureaucratie des communes proches de la frontière linguistique (ou de manière attenuée dans les communes à facilité). Ca, ça me fait vomir. Mais personne n'en parle. J'allais chercher des documents avec un poter à la commune de Hale et il y a des panneaux disant explicitement qu'il est INTERDIT de parler en français aux membres du personnel communal (panneaux rédigés en flamands et en anglais, bien sûr). Alors que la fonctionnaire qui nous reçoit parle et comprends le français, elle ne peut le faire sous peine de sanction. Du coup, je me suis retrouver à parler anglais avec une femme qui pourtant me comprennait quand je parlais l'une des trois langues nationales... C'est nettement plus débile et révoltant que les piques à deux balles de Leterme.

Citation
Enfin, bon, je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet, mais une chose est certaine et très grave, c'est le fait qu'une seule voix existe en Flandre. Sans opposition, sans contradiction.

J'ai parmi mes amis quelques copains d'extrême-gauche (dont des flamands) et je peux t'assurer qu'eux ils s'en foutent de savoir si t'es flamand ou francophone. D'ailleurs, ils sont le seul parti de Belgique a être resté une seule entité des deux côté de la frontière linguistique. Evidemment, ils ne font pas beaucoup de voix... :-)
Pages: 1 ... 13 14 15 [16]   Haut de page
  Imprimer  
 
 

Page générée en 1.408 secondes avec 26 requêtes.

Google est passé ici 06 Octobre 2018 à 02:25
Cynarhum | Propulsé par SMF 2.0 Beta 1.1.
© 2005, Simple Machines LLC. Tous droits réservés.