Cyna  
*
 
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
224 944 Messages dans 1 873 Topics par 582 Membres. Dernier membre: wakabayashy
Voir les plus récents messages du forum.
 
   Accueil   Aide Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
13 Décembre 2018 à 22:05
Pages: [1] 2 3 4 ... 21   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Topic: Voyage, voyage  (Lu 73669 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce Topic.
Hors ligne tinou
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 433
Âge : 37
Où : Tokyo

I am dark and mysterious, and I am pissed off!


WWW
« le: 18 Janvier 2004 à 12:41 »

Je cree un nouveau thread pour pouvoir compiler les recits de voyages des membres du forum, quels que soient les pays qu'ils ont visites!

Allez-y de votre bonne humeur, de vos surprises, de vos conseils pour ceux qui aimeraient suivre vos traces!

Pour ma part, je pars en Coree le mois prochain, et j'aimerais savoir si des Cyneens y sont deja alles?

 
Hors ligne Khiryu
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 1 450
Âge : 34
Où : Val d' Oise



WWW
« Répondre #1 le: 18 Janvier 2004 à 13:41 »

Tu voyages beaucoup toi dis moi ;) En tout cas tu es bien chanceux d'aller en Corée ca me dirait bien ce pays totalement inconnu.
Hors ligne Olive
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 848
Âge : 39
Où : Metz

Yo!


« Répondre #2 le: 18 Janvier 2004 à 14:11 »

Citation
Je cree un nouveau thread pour pouvoir compiler les recits de voyages des membres du forum, quels que soient les pays qu'ils ont visites!
Sympa ton "...plus loin que la vie et le jour..." sifflote

Je ne suis pas encore allé en Corée mais je pense qu'un jour dans ma vie, je m'y rendrai. ;)

Pour ma part, j'ai beaucoup voyagé (surtout avec mes parents) et je suis parti en Espagne (origines de ma famille), en Angleterre, en Allemagne, en Italie, à Chypre...
...mais le pays qui m'a le plus séduit est les états Unis.
Je suis parti 1 mois pour découvrir la Californie et le Nevada. Nous avons exploré toutes les grandes villes de la côte ouest et notre circuit a été vraiment "circulaire" avec comme étapes Los Angeles, Santa Barbara, SanFransisco Las Vegas et San Diego pour revenir à LA.

Chaque ville est très différente :
_LA c'est vraiment la grosse mégalopole américaine connue plus pour ses quartiers comme Hollywood, Beverly Hills... des plages comme Santa Monica
(Alerte à Malibu) et bien sûr ses studios de cinéma !
Pour moi, c'est peut être la ville que j'ai le moins aimé du voyage. Lorsqu'on s'est rendu sur Hollywood Boulevard avec le très célèbre Grauman's Chinese Theater devant lequel on peut voir les empreintes des stars sur le sol, on a vite été surpris de voir à quel point cette avenue était vraiment moche. Plus on avançait en direction de cet endroit plus on déchantait car on s'imaginait une sorte de Champs Elysées à l’Américaine : et bien non, pas du tout et pire c'est que c'est limite la zone la nuit (très peu éclairée, prostituées sur l'avenue...). Bref c'est vraiment une ville où l’on ne se sent pas très en sécurité. Mais sinon la visite des studios, des parcs d'attraction, des beaux quartiers, du Queen Mary vaut vraiment le détour.

_SF est vraiment une belle ville avec son mythique Golden Bridge, ses cable-cars, et ses rues très très pentues!!! Beaucoup moins la zone que LA et beaucoup plus typique avec de sublimes résidences très colorées le long de la côte et des quartiers avec plus de cacher. On y trouve aussi un quartier chinois vraiment sympa. Nous avons gardé un très bon souvenir de cette ville que nous avons quitté pour nous diriger vers Le Nevada. Nous avons fait escale quelques jours pour contempler les sublimes parcs sauvages avec des paysages absolument sublimes (cascades, rivières, gigantesques forêts), dont les immenses forêts et parcs de séquoias !

_Nous sommes donc partis en direction de la ville Casino: Las Vegas. En traversant des paysages lunaires, des déserts, des canyons des éoliennes par centaines etc. C'est une ville absolument hallucinante où en plein milieu d'un désert, on peut voir de l'herbe, de la pelouse aussi belle qu'un terrain de golf, des lumières, des jets d'eau à profusion... C'est une ville dans laquelle on peut passer des vacances absolument luxueuses sans débourser à max mais à une condition : ne pas jouer!! Effectivement, ce qui est vraiment incroyable est de voir le jour, la nuit des salles immenses de machines à sous complètement blindées de monde!! Des gens lobotomisés qui mettent une pièce et qui tire sur la manche et qui remettent et qui retirent... et encore et encore tels des zombis ;) . On n'en voient même qui sont sur deux machines en même temps et qui réinjectent même s'ils gagnent beaucoup... en fait tant qu'ils n'entendent pas sirène qui signifie le jackpot du jour... ouhla Très très space. De toute façon je ne pouvais pas jouer, et même ni regarder car je n'avais que 19 ans... <_<
Bref c'est une ville très peu chère dans la mesure où les gens dépenses beaucoup par jour... Les hôtels très luxueux (et pourtant très peu cher) n'hésitent pas à diviser le prix de la chambre par deux au bout du troisième jour pour garder les clients ce qui revient à des prix défiants toute concurrences!! (Moins cher qu'un formule 1). Et pour la restauration c'est en gros la même chose : beaucoup de restauration à la manière Flunch, Caféterias casino mais où là absolument tout est à volonté et pour un prix minimum. De plus, comme la plupart des gens vont surtout dans ce genre de restaurant, pour pas grand chose de plus, on peut se payer des restaurants beaucoup plus luxueux.
Bref c'est vraiment l'El Dorado là bas!!

_Enfin pour finir, San Diego est une ville beaucoup plus mexicaine qu'américaine avec une culture et une architecture totalement différente. Bien que très sympa, nous avons surtout retenu son côté aussi très parc d'attraction avec son superbe zoo et le Seaworld dans lequel on peut voir des baleines, des requins, et bien sur l'animal vedette le Shamu (l’orque).

Voila pour l'un des deux voyages qui m'a le plus marqué avec celui du Japon bien sûr... ;)
 
Hors ligne Shin
Cynois
Cyboulon
**
Messages: 43



« Répondre #3 le: 18 Janvier 2004 à 14:58 »

Woooh quelle chance tu as de voyager autant!!! Tu m'as donner envie d'aller faire un tour à LasVegas!!! Pour ma part j'ai voyager dans les pays du Maghreb, en Italie mais c'était pas vraiment de la visite touristique (un jour à Turin... <_< ) mais ca m'avait plus, en Allemagne et Angleterre avec le bahut donc un peu limiter la sortie et l'été dernier en Créte et ca était les meilleures vacances de ma vie (pour l'instant!) le paysage est trés sauvage et trés beau, les nombreux vestiges ont fait mon bonheur (pour l'etudiant historien que je suis c'était l'ideal  mdr ) mais j'ai regretter de ne pas avoir put rencontrer plus de crétois...Prochainement j'éspére partir en Egypte!
Hors ligne Homme St. Matt
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 1 703
Âge : 30
Où : Lyon, France


God Bless Maiden's Progs


WWW
« Répondre #4 le: 18 Janvier 2004 à 17:48 »

En ce moment, si vous voulez allez aux U.S.A, vous risquerez d'avoir plusieurs problèmes...
Il ne fait pas bon d'être français pour le moment... <_<

St. Matt
Hors ligne alphaprime
Cynois
Cytoyen
**
Messages: 134
Âge : 34



WWW
« Répondre #5 le: 18 Janvier 2004 à 18:21 »

J'ai eu l'occasion d'aller 3 fois aux USA... là où ça fait mal, c'est que les trois fois, c'était en Floride.
-Une première fois à 7 ans pour aller faire Disney World (3 semaines)
-Une deuxième fois à 12 ans pour aller refaire Disney World (2 semaines)
-Une troisième fois à 16 ans pour aller y vivre (1 année).

L'année que j'y ai passé m'a un petit peu ouvert les yeux sur ce qu'est l'amérique "Profonde" (topic déjà discuté).


Lorsque j'avais 12 ans, j'ai gagné un voyage en Thaïlande de deux semaines. Même si mon âge ne me permettait pas de participer à l'entiérté des activités touristiques de ce pays (si vous voyez ce que je veux dire  ;) ), j'y ai découvert des endroits assez variés:
-Pattaya est une station balnéaire. On y trouve des hôtels luxueux et des bordels. C'est très marrant, mais ça ne reflète pas vraiment la culture de ce pays.

-Bangkok est une ville assez déprimante. C'est pollué à crever, et une grande partie de la population vit dans une pauvreté désepérante. Il y a quelques temples et palais dignes d'intérêt, mais je n'y passerais pas trop de temps.

-Chiang Mai est déjà plus vivable, car la pression citadine y est moins présente. En outre, les excursions culturelles disponibles y sont très nombreuses et la nature est splendide.

-Le triangle d'or est un zone pleine d'attraits (notamment par le nombre de temples qu'on peut y visiter)... mais le couvre-feu dû aux incursions de bandits birmans rend l'ambiance quelque peu... incertaine.


Mon dernier voyage en date s'est déroulé il y a un mois: une semaine en Egypte.
Ce pays est, comme chacun le sait, une mine de culture.

J'ai commencé par la visite de Esna et Luxor

Premiers chocs culturels:
-Il y a un policier tous les 30 mètres. Ils sont partout! La raison est simple: ça crée de l'emploi, et ça rassure les touristes.
-Il y des chèvres, des ânes, et autres bestiaux qui marchent tranquillement sur les rues.
-Les égyptiens conduisent comme des tarés, sans phares, sans priorités... seul le klaxon compte.
-Les marchants arabes sont assez collants, et il faut marchander sec si l'on veut éviter de se faire arnaquer. Ils acceptent les Euros et les dollars, mais il faut savoir convertir mentalement, sinon on se fait vite avoir.  
-Les enfants mendiants s'intéressent moins à ce que tu leur donnes qu'à ce qu'ils peuvent te voler. Il y a donc lieu de surveiller ses biens et de ne pas tomber dans les pièges classiques.

J'ai visité les temples de Karnak et Luxor. Et quoi qu'on puisse s'imaginer, quand on est dedans, on a le souffle coupé. On y voit le souci du grandiose comme celui du détail (la décoration est minutieuse, raffinée... et surtout trèèèès chargée).

Ensuite: descente du nil jusqu'à Assouan et visite, sur le chemin:
-de la vallée des rois.
-de la vallée des reines.
-des temples de Edfu, Kom-ombo, Philae (avec le spectacle sound & light).
-du haut-barrage d'Assouan
-d'une fabrique de papyrus

Il y a dans ces temples et tombeaux de quoi passer des semaines en admiration... mais bon... on fait ce qu'on pneu.  

Pour vous situer l'ambiance générale sur le bateau: la moyenne d'âge était de 45 ans, la bouffe sympathique (et tout sauf locale), les divertissements bon enfant, la musique pénible (musique d'ascenseur la journée, musique espagnole et arabe la soirée), et à minuit, l'ambiance était souvent passée (quand on doit se lever à 7h du mat pour aller visiter un temple, c'est compréhensible).

Le vin égyptien est très bon (je recommande l'Obelisk Rouge... on en a sifflé pas mal de bouteilles), mais on ne peut pas en dire autant de leur bière:
Premier jour, on me propose une "Stella"... j'accepte évidemment avec enthousiasme... mais elle n'avait de Stella que le nom.
Plus tard, je vois une canette qui a exactement la tête d'une canette de Stella Artois... alors j'essaie. Cependant, quand je la vois de plus près, je constate que c'est une "Birell", avec la mention "Non Alcoholic Beverage" (pays musulman, que voulez-vous...) - ça vaut bien l'eau de vaisselle.

Passées ces diverses péripéties (qui représentent 5 jours), j'ai pris l'avion vers Abu Simbel ; visite des deux temples sur place ; avion vers le caire, dodo à l'intercontinental (gros hotel de luxe à touristes au milieu d'une ville de 14 millions d'habitants majoritatirement sous le seuil de pauvreté... ça laisse comme un goût amer)

Le lendemain, visite Stakhanoviste du Caire: Plateau de Gizeh (Pyamides et Sphinx) le matin, Musée du Caire à midi et Citadelle l'après-midi

-Le caire est une ville assez particulière: 14 millions d'habitants avec les faubourgs ; des souks immenses ; des quartiers commerciaux 24/7 ; des quartiers d'un luxe tapageur cotoyant des bidonvilles et des immeubles en ruines... et toujours une présence policière incroyable (en Egypte, si t'es pas mendiant, t'es policier).

-Les pyramides sont très imposantes et massives... mais il n'y a RIEN à voir à l'intérieur. Alors que d'autres temples et tombeaux sont décorés à outrance, les

-Le plus extraordinaire est que l'on ne voit qu'une infîme partie de ce qu'à été cette civilisation. Par exemple: la moitié du musée du Caire (qui est plutôt grand) est consacrée aux trésors trouvés dans le tombeau de Toutankhamôn (et croyez-moi, c'est plutôt impressionant). Or, ce cher vieux Toutankhamôn n'est célèbre que parce que c'est le seul dont le tombeau a été retrouvé intact (tous les autres étaient pillés). Il y avait sans doute 20 fois plus de richesses dans la tombe de Ramsés II (et sur la soixantaine de tombes de la vallée des rois... ça fait beaucoup).

-Les autorités touristiques ont un effort à faire sur la présentation des richesses de leur patrimoine. Il arrive bien souvent que dans un musée, des lots de statues soient entassés derrière une vitrine sans la moindre notice explicative (et quand notice il y a, elle est super-mal traduite).

Pour finir, les aéroports locaux sont un boxon gigantesque, et on s'y fait contrôler quatre fois avant d'arriver à un avion - ce qui est plutôt pénible et n'aide pas à limiter les retards.

Je pense que si vous voulez aller dans ce pays, il ne faut pas penser à se reposer. Il y a tant à faire et à voir que ça vaut la peine d'optimiser votre temps. Quoi que vous fassiez, vous aurez toujours une impression de trop peu (exemple: les tour-operators prévoient en générale une demi-journée pour faire le musée du Caire, alors que ce temps n'est pas suffisant pour en visiter la moitié)... mais ça vaut vraiment le coup!  classe  
Hors ligne Homme Nao
Cynao
Science sans musique de fond n'est que ruine de l'âme
***
Messages: 32 211
Âge : 43
Où : Paris Sud



WWW
« Répondre #6 le: 19 Janvier 2004 à 03:18 »

Moi, je ne suis sorti d'Europe qu'en décembre 2001 pour mon périple d'un mois en Australie et en Thaïlande... Un excellent souvenir, même si j'ai eu malheur sur malheur là-bas... ;) (Surtout en Thaïlande, ah ah ! J'ai failli y devenir sourd d'une oreille D)
Hors ligne Olive
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 848
Âge : 39
Où : Metz

Yo!


« Répondre #7 le: 19 Janvier 2004 à 08:03 »

Citation
Pour ma part j'ai voyager dans les pays du Maghreb...
Je ne suis allé qu'une seule fois sur le continent africain, c'était pour me rendre au Maroc dans le cadre d'une colonie de vacance... Vraiment dépaysant!

J'aimerais moi aussi partir pour l'Egypte un jour...  rolleyes



 
Hors ligne Saloprilopette
Cynois
Cytoyen
**
Messages: 147


« Répondre #8 le: 19 Janvier 2004 à 10:19 »

je suis allé une fois aucanada et aux usa. arrivés à Montréal, repartis trois semaines plus tard de Miami...

c'etait en juillet 98. on avait regardé la finale de football dans un restaurant italien à New York.
Un des types qui etaient avec moi avait acheté des fausses lunettes de soleil à un Haitien, et les a fait tomber deux heures plus tard du haut de l'empire state building... on avait bien rigolé.

un autre souvenir marquant etait l'attraction basée sur terminator dans je ne sais plus quel parc d'attraction d'Orlando. à ne surtout pas louper si jamais vous passez dans le coin, ça vaut largement l'heure et demi de queue.
Hors ligne tinou
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 433
Âge : 37
Où : Tokyo

I am dark and mysterious, and I am pissed off!


WWW
« Répondre #9 le: 20 Janvier 2004 à 14:34 »

Je suis alle au Canada pendant un mois en camp sauvage avec que des americains et des canadiens. Voyage sur la riviere en canoe, ratons laveurs et mousitques au programme. Grandiose! Toronto est vraiment tres sympa aussi d'ailleurs.

Voila et puis sinon l'annee d'apres je suis alle faire un sejour en famille d'accueil dans le Massachussett, et la aussi, c'etait que du bonheur.

Comme ma salle info ferme et que je viens juste de trouver un moyen pour revenir sur le forum, je developperais un peu plus demain, promis.
Hors ligne Promethee
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 2 107
Où : 92


« Répondre #10 le: 20 Janvier 2004 à 14:47 »

Alors mes escapades :
- Algerie : terre de mes parents, j'ai souvent sejourne a M'Sila, ville au pied de la Kabylie et a la porte du Sahara. Region tres pauvre avec pres de 80% de chomage. Gens tres agreables. Ce qui me reste de famille se trouve la-bas. J'ai aussi vu Setif, Bousaada, Oran et Alger. Je raconterai plus en detail une prochaine fois.
- Cracovie : tres belle ville ( bien plus que Varsovie en tout cas ) a l'urbanisme typiquement slave tres harmonieux. Tres belles filles. rougit
- Prague : tres belle ville, surement l'une des futures grandes destinations touristiques des prochaines annees. Ai visite la maison de Kafka et la synagogue ou aurait ete cree le Golem. Une excellente discotheque : le Lucerna ( ambiance annees 80 ) avec projection du clip de la chanson qui passe sur ecran geant ! Tres belles filles aussi P
- Rostock : un week-end pour un barbecue. Ai ete malade tout le week-end <_<
- Berlin : la ville de mes reves, la ville de ma vie rolleyes J'y vis encore...
Hors ligne tinou
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 433
Âge : 37
Où : Tokyo

I am dark and mysterious, and I am pissed off!


WWW
« Répondre #11 le: 20 Janvier 2004 à 23:26 »

Moi aussi je garde un excellent souvenir de Prague, meme si je dois reconnaitre que la difference entre aller en rep.Tcheque et aller a Prague est enorme.
J'ai adore l'architecture typiquement art nouveau, avec des statues un peu partout, les couleurs des batiments aussi... Et puis le cimetiere juif est vraiment poignant. Enfin c'est une ville de fin gourmet, et les souvenirs des repas Pragois reviennent souvent dans mon esprit, plus forts que jamais.
Hors ligne tinou
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 3 433
Âge : 37
Où : Tokyo

I am dark and mysterious, and I am pissed off!


WWW
« Répondre #12 le: 19 Mai 2005 à 04:23 »

Puisqu'on a pas mal parle de la Bulgarie et d'autres pays dans le thread sur la constitution europeennes, j'ai eu l'idee de deterrer ce vieux topic!

Voici le recit de mon voyage a Taiwan :

Je suis partit du 28 avril au 6 mai.

Taipei :

Déjà, même fin avril, il fait chaud et humide… Mais la ville émet certaines vibrations assez indescriptibles, vivantes. Tout est en désordre, sale, grouillant. Quel contraste avec le Japon ! Peut être un avant goût de l'Asie du sud-est... ou de l'Asie hors Japon tout court... Mais ce côté « grossier » ne me dérange pas tellement. Au fond le Japon est peut être trop propre, trop clean à ce niveau là. Bref, je trouve mon hôtel sans trop de difficultés, mais qu'est ce qu'il fait chaud ! Cet hôtel est le «Happy Family House ». Un pur endroit pour backpackers (i.e. des jeunes avec un gros sac au dos et qui en veulent comme moi), qui plus est pas très loin de la gare. Une dame charmante et son bébé (2 ans max) m'accueillent. La petite fille est mignonne, elle prend mon passeport et va pour le jeter par la fenêtre… gasp! Mais sa mère l'en empêche temps. Ensuite, les chambres-dortoirs : pas mal mais le lit est un peu petit en longueur. On me met en garde contre les moustiques. A l'hôtel vit Jiles, un anglais, sa copine japonaise et Isao, un autre japonais. Ils sont à Taiwan pour enseigner l'anglais, apprendre le chinois etc. C'est un bon plan enseigner l'anglais Taiwan… En fait 8 étrangers sur 10 à Taiwan sont des profs d'anglais. Les autres clients de l'hôtel sont des touristes comme moi : deux anglaises qui sont profs d'anglais au Japon. Elles sont sympas. Pendant leur mission au Japon elles ont pu faire presque tous les pays d'Asie, elles ont eu de la chance. On parle de tout et de rien et l'heure passe. 1heure je me décide aller me coucher. Je n'ai pas eu de problème de moustique, mais de la musique m'a empêché de m'endormir au début, c'était un peu la fiesta.

Le lendemain je pars 8h00 pour le National Palace Museum. En met puis en bus. Il fait déjà chaud, le ciel est gris. Le musée est chouette, mais il est en travaux, donc je n'ai pas pu tout voir. Ce musée est en fait une collection de tout ce que les rebelles ont rapportés de Chine lors de leur fuite vers Taiwan. Mao et la révolution culturelle auraient tout détruit sinon. C'eut été bien dommage. Personnellement les pièces style « poteries » ne m'ont pas trop marqués. Par contre les fresques, les vieilles cartes, les peintures, les esquisses… C'était vraiment chouette. J'ai même vu une épée sculptée en jade !

Je reviens en ville et me dirige vers le Chiang Kai Shek Memorial Hall. C'est un immense monument, un pavillon au toit octogonal, qui contient une énorme statue du dictateur. J'ai pu mesurer les folies de la dictature. Mais c'était un peu moins propagande que je ne l'aurais imaginé. En fait le monument est un pavillon que l'on atteint en gravissant 89 marches, l'âge du dictateur à sa mort. Au sous sol sont présentés tous les objets personnels, les tableaux, les voitures (Cadillac). Mais c'est pas trop « arrogant », non c'est plutôt « sympathique » en fait.

Plus loin il y deux bâtiments énormes, au style ancien, le théâtre et l'opéra national. J'y ai vu une démonstration d'armes (genre hommes majorette qui manient le fusil). Il y avait plein de gamins en tshirt jaunes qui jouaient à poissons-pêcheurs. Ensuite j'ai marché jusque Ximen, le Shibuya (quartier jeune et branché de Tokyo) de Taipei on va dire. J'ai flâné dans les rues, petites et serrées, et des plus grandes, piétonnes (sauf pour les scooters). Ah les scooters ! Si New York a ses yellow cars, Bangkok ses tuk-tuk, Amsterdam ses bicyclettes, et bien Taipei, ce sont les scooters. TOUT le mondea  un scooter. De quoi faire pâlir une racaille du 93. Des fois on voit une mère avec ses 4 gamins sur le même scooter. Ce qui me révolte a ce moment la, c'est que souvent la mère un casque, mais pas les gamins…

Il y toujours deux trucs que je fais quand je visite un nouveau pays : je teste un cinéma et je goûte un mc donald (oui j'aime le mc do et alors !?). Alors je décide de tout faire aujourd'hui comme ça je suis débarrassé. Le mc do est marrant, certains sandwichs ont des galettes de riz en guise de pain. Quand au film, je suis allez voir « the dreamers » de Bertolucci dans un cinéma style cinémathèque. En fait les Taiwanais font pas mal de bruit en regardant le film, ils papotent etc. C'est marrant.
En sortant, je suis allé au Longshan temple, qui fut peut être un des plus beaux temples asiatiques que j'ai vu. En fait ça diffère carrément du Japon et de la Corée : les toits ont des dragons sculptes très finement. Les couleurs sont superbes. Et en fait beaucoup de mondes étaient la, priaient. Ce temple est la depuis 1738, sur un site ou parait t-il un homme laisse une amulette de Guanyin (la déesse de la compassion) accrochée une branche d'arbre, produisant une fantastique lumière, même après le coucher du soleil. Les gens qui priaient la étaient de tout âge : des jeunes qui souhaitent la réussite aux examens, des plus vieux qui souhaite une bonne santé à leurs enfants… Il y avait beaucoup d'encens.

A la sortie, je me dirige vers ce qu'il faut absolument faire à Taipei pour pouvoir vraiment dire qu'on y est allé : un marché de nuit. C'est hallucinant tout ce qu'on y trouve ! De la nourriture, des stands de jeux, des vêtements, des livres… On peut goûter plein de choses. La Snake alley est la plus fameuse. On peut y manger de tout, y compris tortue et serpent… Mais bon, je me suis contenté de viande de bœuf grillée avec du riz. On s'attable à la plaque de cuisson en fait, c'est ... couleur locale. Mais c'était surtout délicieux, et épicé à merveille, je veux dire, le goût était vraiment relevé, pas chaud brûlant comme dans un restaurant Indien.

La nuit est tombée, et je me dirige pressent vers le Taipei 101, le plus grand building du monde, à l'heure actuelle. 508 mètres quand même (l'an prochain ce sera à Dubai, une tour de 610 mètres). Le bâtiment est dans un quartier neuf, pleins de magasins et de departement store. Ca me fait penser aux alentours du stade de Baseball de Fukuoka. A l'intérieur du Taipei 101 il y une énorme departement store, un truc pour filles quoi. Mais il y aussi un énorme bookstore avec pleins de livres en anglais. J'ai fait une petite pause lecture. Puis je suis monté au sommet. L'ascenseur est super rapide, en 15 secondes on est au sommet. Et en haut la vue est chouette, impressionnante : les lumières de Taipei. Ils sont tout petits en bas.

Je rentre à l'hôtel. Comme j'ai vu tout ce que je voulais voir à Taipei, je décide de partir dès le lendemain matin pour les gorges de Taroko. La suite de mon périple est la descente le long de la côte est, le côté le plus sauvage de l'île. Jusque Taitung où je prendrai un avion pour l'île de Lanyu. En fait à Taiwan, il y beaucoup de peuples aborigènes. Principalement sur la côte est.

Taroko :

Le départ pour Hualien : je prend un train depuis Taipei. Les paysages deviennent intéressants la fin, quand on longe la côte. Une fois à Hualien, beaucoup de taximen me proposent de m'emmener à Taroko, mais je préfère prendre un bus. Bus que je prends avec des japonais, ce qui m'a permis de verifier les kanjis du nom de ma destination. L'entrée dans les gorges est magnifique, la route est vraiment belle. Vraiment c'est surprenant un tel paysage finalement. Taiwan est en fait une île constituée 80 % de montagnes. Et la plus haute atteint presque 4000 mètres, le plus haut sommet en Asie du Nord Est. J'arrive à Tienshiang, petit îlot humain confiné dans les gorges. Il y une pagode qui trône la au milieu de la gorge, telle une Minas Tirith asiatique. C'est immense en fait. Je m'installe au catholic hostel, dans un dortoir. C'est assez sympathique. Je fais aussi une petite ballade de 2 heures : le chemin est chouette mais les vues ne sont pas très impressionnantes. Ce n'est rien en comparaison de ce que je verrai le lendemain. En fait on passe à travers des tunnels où c'est le noir complet ! Au retour la nuit tombe et je fais le tour de Tienshiang pour acheter de quoi picorer : le restaurant que j'essaye était vraiment très moyen. Avec difficultés je leur ai demandé si ils pouvaient me faire un plat à emporter pour pique niquer le lendemain. Je suis vraiment mauvais en chinois ! Avant de me coucher, je rencontre des Anglais et un Canadien très sympas, avec sa copine. Ils sont profs d'anglais à Taipei et les parents sont venus les voir. Après une bonne douche, on joue un peu aux carte et on tchatche. En fait les parents connaissent bien le Var... Ah ces touristes! Soudain un tremblement de terre assez fort s'est fait ressentir, genre 5.5 Richter. Intéressant. Minas Morgul etait elle en train de se reveiller ? Je me couche en discutant avec un Californien très sympa lui aussi venu randonner dans le coin.

Le lendemain je me suis levé vers 6 heures : j'ai décide de faire la ballade la plus dure le matin très tôt, comme ça il fera moins chaud et je n'aurai pas à porter tout mon gros sac à dos puisque je reviendrai l'hôtel. Je file donc vers le Huarian Pavilion Trail. On m'avait prévenu que ce serait raide, et bien ce le fut : 1.9km = 400 mètres de dénivelé ! En fait il y avait des cordes et des escaliers le long du chemin qui offrait des vues vraiment superbes sur les gorges. En haut j'ai fait une pause cookie. La redescente fut rude, j'aime pas les descentes. Je reviens à l'hôtel et prend une douche avant de repartir avec tout mon gros sac dos.

Je marche jusqu'au Lushui Holiu Trail, un site un peu plus bas dans les gorges, en revenant vers l'entrée. En fait le chemin propose de passer au dessus de la route en longeant une paroi rocheuse très raide. Du coup la vue est belle. Je rencontre des Hollandais sympathiques. Je reviens ensuite mon point de départ. Il est pas loin de 11h et décide de prendre mon déjeuner maintenant. Quand vient la question du comment je poursuis mon chemin ? En fait je voulais rejoindre un site appelé Tunnel des 9 tournants, qui est plus loin sur la route. Problème : les bus sont rares, et à cause du tremblement de terre de la veille, il doit y avoir plein de caillasses sur la route. Je décide quand même de rentrer dans une espèce de musée géologique en contrebas pour demander les horaires de bus. Un gentil monsieur me propose de m'emmener en moto à l'endroit ou je veux aller. En moto ça va vite, et la vue est magnifique sur le chemin. En fait le conducteur m'explique toute l'histoire géologique de la vallée en conduisant d'une main (regardes la route, pensais-je…).

Le tunnel des 9 tournants offre sans doute les meilleures vues sur les gorges. Les falaises sont à pic et souvent le ciel est parfois invisible ou à peine une ligne bleue au dessus de nos têtes. Je décide de me poser dans un coin pour me reposer, et du coup beaucoup de gens m'ont pris pour un clochard et m'ont proposé de la nourriture… Là j'ai perdu un peu la notion du temps et ce n'est que bien plus tard que je me suis décidé à revenir au début du chemin, sur la route. Là j'attends un bus qui ne vient pas en fait. Mais des gens m'ont proposé de m'emmener en voiture où je souhaitais aller ensuite : le Temple du Printemps Eternel. C'est un temple magnifique, niché dans la paroi. Il est dédié à tous les ouvrier qui ont péri en construisant la route traversant la gorge. Sur la route il y plein d'éboulis dus au tremblement de terre. D'ailleurs la ballade que je voulais faire autour du temple est fermée à cause de cela. Dommage. Je marche donc jusqu'à l'entrée des gorges qui n'est plus très loin, environ 8
kilomètres. J'atteints la ville de Hsin Cheng à l'entrée des gorges. Hualien n'est plus très loin non plus et je décide de rentrer en taxi. Je suis crevé et je trouve un hôtel pas cher très vite, ou je m'endors encore plus vite.

De Hualien à Taitung :

Le lendemain je retourne à la gare des bus où je prend un ticket pour Jin Pu, qui est pas loin du Tropique du Cancer sur la côte est. En fait Taitung est à 4 heures de bus au sud de Hualien, toujours sur la côte, et à mi chemin, le Tropique du Cancer coupe l'île. Plutôt que de faire tout le voyage d'un coup, je décide de prendre mon temps et de sortir quelque endroit intéressant, puis de prendre le bus suivant. La côte Taiwanaise est vraiment belle, l'eau est très bleue. A tel point que j'ai faillit en oublier l'arrêt. Je descend donc non loin du monument dédié au Tropique du Cancer. Quand j'étais petit, j'étais bête (je sais, cela n'a guère évolué), je croyais que l'équateur, les tropiques et les cercles polaires étaient marqués en pointillés au feutre noir sur le sol et même sous l'eau… Ben non en fait. Là je rencontre Daisuke, un Japonais qui fait Taipei-Kaoshiung en vélo. Il est jeune et motivé, on plaisante un peu. Daisuke a 20 ans et est conducteur de camion au Japon. Il une serviette nouée en bandana sur la tête et fait vraiment Japonais avec son drapeau qui dépasse des sacoches de son vélo, limite colonial. Mais non, il adore Taiwan en fait et voudrait vivre ici plutôt qu'au Japon (il trouve les Taiwanais très gentils, ce sur quoi je suis assez d'accord). Nous nous séparons après une séance photo et je remonte vers JinPu pour prendre non pas «le » mais « un » bus pour continuer mon voyage vers Taitung. J'en profite pour admirer le pont de la rivière Hsiukukuan. Plus tard un bus arrive et je saute dedans. Le soir tombe (j'esquive!) quand j'arrive à Taitung. Je trouve l'auberge recommandée par le Lonely Planet, mais elle est fermée, pas de bol. Du coup je me retrouve dans un hôtel standard tout pas beau, mais qu'importe, demain je pars tôt pour l'île de Lanyu. Je dîne dans un restaurant un fort bon repas (riz, petits légumes et tonkatsu), et le tout pour 45 dollars NT (1 euro !). La spécialité de Taitung sont les fruits en fait, en particulier le fruit tropical Shiva, que les gens appellent fruit de Bouddha, car la texture est la même que les cheveux du Grand Bouddha. Dans les rues on trouve également des marchés de nuits, avec des stands de fruits et de jus de fruits… Mais bon j'ai évité car souvent ces fruits sont lavés à l'eau du robinet qui n'est pas du tout potable à Taiwan. Les gens en général achètent leurs fruits et font bouillir de l'eau pour les laver, mais moi je n'avais pas tout ce matériel sur moi.

Lanyu :

Le lendemain je file à l'aéroport en taxi puisque c'est apparemment le seul moyen de l'atteindre. Qu'importe, la vie à Taiwan n'est pas chère comparée au Japon. Ca du me coûter 3 euros pour faire 8 km… Les taximen Taiwan ont souvent les dents rouges sang du au masticage de la noix de Betel, qui a le même effet que le café, mais ne donne pas envie d'uriner. Pratique donc pour les chauffeurs. Mais la noix crée aussi une addiction sur le corps humain, et provoque le cancer de la bouche. Ces noix sont souvent vendues par des Betelnut Beauties, des filles très belles et peu vêtues qui attendent les acheteurs dans un kiosque. Personnellement je n'en ai pas vu beaucoup. l'aéroport je dois attendre un peu pour l'avion de 12 :45. L'avion est tout petit : 19 places ! En fait c'est mieux, on sent vraiment qu'on est dans un avion, les sensations sont décuplées. Tout bouge, c'est chouette. On atteint l'île de Lanyu en 30 minutes. Elle est située au sud-est de Taitung et est habitée par les Yami, que plus tard j'apprendrai qu'il faut appeler Dawu, un des nombreux peuples aborigènes de Taiwan.

J'avais décidé de faire le tour de l'île à pied. 36 km, c'est rien. Oui mais pas dans un pays tropical, et honnêtement, même si le terrain fut plus ou moins plat, j'ai eu vraiment très chaud. J'ai commencé en sortant triomphalement de l'aéroport en marchant avec mon gros et lourd sac à dos (18 kilos), ma bite, mon couteau et mon chapeau de baroudeur. Je sors ma machette et me fraye un passage a travers les fougeres qui galopent sur les sentiers de l’ile… Non je deconne ! Mais assez vite je commençais à fondre de chaleur : il fait au moins 35 degrés, l'air est moite et il y peu de vent. Le pays est tropical, vraiment (la forêt qui couvre l'île est une « rain forest » ). La première partie fut la plus rude : longer la cote ouest vers le nord. Ensuite le soleil était dans mon dos, et la cote nord était plus exposée au vent. Mais bon il fait toujours plus de 30 degrés. Très vite je traverse des villages Yami, ou Dawu, sur la cote. Ils sont tous fermiers ou pêcheurs, avec des coqs et des cochons sauvages se baladant en liberté un peu partout. Le tout fait assez pauvre quand même, un peu camp de gitans sans les caravanes, à la Emir Kusturica ; leur vie ne doit pas être drôle tous les jours tant certaines habitations font vraiment précaires, parfois juste un toit monté sur pilotis sans aucun mur. L'alcoolisme est un problème, j'aperçois beaucoup de bouteilles vides. Les Dawu parlent leur propre dialecte, mais certains comprennent le mandarin, donc ça aide. Les maisons traditionnelles Dawu sont petites en hauteur, en pierre, presque à moitié enterrée, un peu comme les Hobbit de la Comté, le côté Ikea en moins. Sur la plage j'aperçois des canoës traditionnels, peints en blancs et décoré de motifs rouge et noir. C'est assez fascinant car ces canoës sont fabriqués en assemblant 27 pièces de bois sans aucun clous ni cordages ! En fait, je m'aperçois que ces canoës servent vraiment, je vois des pêcheurs au large sur ces embarcations. Ce n'est pas juste pour montrer aux touristes. Les Dawu vivent encore en suivant leurs traditions en fait, je trouve ça chouette. Je croise un coureur plus tard qui n'était autre qu'un de mes voisins de siège dans l'avion. Je me demandais si il avait couru depuis l'aéroport dans la direction opposée la mienne, mais en fait je ne pense pas, car plus tard, vers le village de Yaching, je le croise encore, et en fait il me dit habiter ici. La nuit tombe mais pas la température. Au début je voulais demander aux Dawu si je pouvais m'installer dans leur jardin pour dormir, mais finalement après ce que j'ai vu, je me suis décide camper sur la plage, la belle étoile. Mais un monsieur tout souriant est venu ma rencontre et m'a proposé de dormir chez eux. Ce que j'ai accepté. En fait j'ai fait une sorte de Homestay chez eux : un peu comme un bed and breakfast, mais carrément chez les gens. Un couple de Taiwanais que j'avais aperçu plus tôt sur la route est la aussi, eux font le tour de l'île en scooter. En fait je suis le seul timbré à faire cela pied. Beaucoup de voitures se sont d'ailleurs arrêtées pour me proposer de m'emmener où je voulais aller. Bref, le homestay m'a permis de rencontrer Sya penmahanang, la gérante de la maison où j'ai dormi. On a dîné tous ensemble (excellents les légumes genre fenouil/épinards et le poisson), et Sya nous parle des Dawu, des coutûmes etc. Heureusement les Taiwanais parlent un peu anglais, donc ils m'ont traduits un peu tout pour que je comprenne. En fait à Taiwan, finalement peu de gens parlent le Mandarin. Non, la majorité le comprend, mais préfèrent parler taiwanais entre eux, un dialecte leur propre sauce (Hakka, Hokkien…). Ca plus les dialectes aborigènes (Ami, Dawu…). Après le dîner, le mari de Sya nous a emmené dans la jungle pour aller voir des chouettes locales. On est allé en scooter jusqu'à l'entrée de la forêt, puis on s'est enfoncé à pied dans la jungle. Le bruit est vraiment spécial, omniprésent en fait, tantôt proche, tantôt lointain, dans toutes les directions et dans les arbres. Le mari est un pur baroudeur et nous a mené bien en avant dans la forêt, se guidant au cri particulier des chouettes que l'on souhaitait observer. Avec des lampes torches, on a réussit à en repérer. En fait elles sont assez petites, c'est marrant. Les cris du male et de la femelle sont différents. En fait ces oiseaux ont une connotation diabolique pour les Dawu.

Ensuite, nous sommes rentrés au village boire un coup dans le magasin familial. Puis on nous a montré aux Taiwanais et moi des photos, de leur famille, des festivals traditionnels etc. Le mari m'a ensuite proposé d'aller pêcher des coquillages et des poissons, pieuvres etc.
Mais j'étais vraiment trop crevé, et comme il etait déjà 22h30, je décidais d'aller me coucher. Le lendemain on s'est levé pour 7 h, et Sya nous a préparé le petit déjeuner. Au menu : des fruits de mer pêche par son mari la nuit dernière. Les écrevisses étaient délicieuses ! J'ai dit ensuite au revoir à mes ôtes et continué mon chemin autour de l'île. Il fallait d'abord finir de longer la cote est vers le sud puis remonter vers le nord. Il a fait vraiment très chaud encore ce jour là. Sur la cote sud, j'ai aperçu la décharge de déchets nucléaires qui suscite la polémique à Taiwan, car le gouvernement à décidé de les entasser sur l'île sans vraiment demander leur avis aux habitants. L'île est magnifique : montagnes vertes, prairies au sud et rochers volcaniques aux formes assez sensass sur les côtes (rochers du crocodile, du lion, du dragon etc. parfois). En remontant vers Huangtan, le village juste avant l'aéroport, la route monte aussi, l'air est brûlant, et je suis complètement bout. Après une pause, j'avale les derniers kilomètres et passent les 2 petits villages avant de rejoindre mon point de départ, l'aéroport. J'ai fini mon tour de l'île patte.

Problème : les avions d'aujourd'hui sont tous bookés, mais on arrive néanmoins à me réserver une place pour le 16:25. On est le 4 mai, et le 5 il faut absolument que je sois revenu à Taipei pour prendre mon avion le 6 au matin pour le Japon. Mais le 16:25, le dernier avion de la journée, est annulé pour cause de mauvais temps. Non pas qu'il pleut, mais des nuages couvrent l'île, et les avions ne peuvent pas atterrir pour cause de mauvaise visibilité. C'est là que je rencontre Coop et Brian, deux américains la 40aine bedonnante très sympathique.
Ils bossent à Taitung et viennent sur Lanyu deux fois par mois pour installer des émetteurs micro ondes pour l'armée taiwanaise. Coop est marié à une thaïlandaise et va retourner vivre à Bangkok après Taiwan. Brian va retourner au Texas après 13 ans hors des US. Les deux ont vécus à Okinawa, et ont travaillés pour les bases américaines du Pacifique, au Japon et en Corée principalement. En fait ils sont vraiment américains typiques dans leur façon d'être, de communiquer, mais avec une capacité de parler de sujets sérieux qui ferait pâlir Michael Moore. En fait Brian aussi travaille en Arabie Saoudite et sérieux bien le Moyen Orient. On a évidemment parlé de l'Irak. Et bien même en tant que Texan plus ou moins militaire de carrière, son avis sur la question n'est pas du tout celui qu'on pourrait croire, et j'ai vraiment apprécié avoir cette discussion avec lui. Tout deux sont des purs expats qui ont vécus un peu partout. Ils sont coincés comme moi sur l'île. On revient donc vers Huatang pour passer la nuit dans un hôtel. Le soir on est allé dans un bar très sympa et on a discuté de tout et de rien. Vraiment je suis enchanté d'avoir rencontré ces gens.

Le lendemain, Brian et Coop arrivent avoir un avion tôt, mais pas moi. Je sais qu'il y a un ferry 14 heures, et peut être un aussi 10 h 30. Je me dirige vers le ferry terminal pour checker tout ça. Et coup de chance il y a effectivement un mini ferry (soyons honnête, un bateau de pêcheur aménagé avec 10 places) pas très officiel qui part pour Taitung à 10 h 30. C'est la que je rencontre deux anglaises, une mère et sa fille, qu'il me semble avoir déjà vu dans le bus descendant vers Taitung. En fait la fille travaille à Pékin dans une ONG pour l'environnement. Elles sont sympas et les 3 heures de bateau passent rapidement. En plus il y plein de poissons volants dehors, c'est la haute saison ! C'est marrant ces bestioles là n'empêche…

Une fois à Taitung, je file à l'aéroport ou j'attrape un avion pour Taipei. Dans ce pays on prend l'avion comme on prend le bus j'ai l'impression. Taiwan est une petite île, et les prix ne sont pas élevés. A peine 30 euros pour rejoindre Taipei, 400 km au nord. Bien sur un bus m'aurait coûte 5 euros, mais la j'étais pressé, il ne fallait pas louper l'avion le lendemain.

Ce qui est marrant Taiwan, c'est le climat politique : on nous demande de ne pas prendre l'aéroport de Taitung en photos car c'est aussi un aéroport militaire et tout et tout, alors si les chinois tombent sur ces photos blabla…
A Taipei je suis retourné à mon hôtel près de la gare.

Je retiendrai beaucoup de choses de Taiwan, mais la plus importante sera sans doute les gens, témoins de changements énormes dans leur vie depuis un siècle. Un de mes meilleurs souvenirs est quand je demandais des renseignements : je demandais exprès aux personnes âgées car elles comprennent pour la plupart le Japonais vu que l'île appartenait au Japon depuis la fin du 19eme jusqu'après la 2eme guerre mondiale. Et de voir dans leur yeux cette vive émotion en me répondant dans un japonais extrêmement poli d'avant guerre m'a fait beaucoup d'effet. Vraiment que de changements, de bouleversements, de révolutions ces gens ont connus dans leur vie : l'occupation Japonaise, la fuite des rebelles vers Taiwan, la crise des missiles, la loi martiale, le développement économique… Et parler en Japonais doit leur rappeler des souvenirs, plaisants ou déplaisants qu'importent, mais souvenirs d'un monde qui aujourd'hui bien change, en bien comme en mal.
Hors ligne LordKraken
Cynoix
Cyntoqué
***
Messages: 630



WWW
« Répondre #13 le: 19 Mai 2005 à 12:47 »

franchement, je recommande la lecture de ce carnet de voyage )

Quelques photos seraient peut etre les bienvenus ?  eheheh
Hors ligne Amnounet
Cynois
Cygneur
****
Messages: 2 302



« Répondre #14 le: 19 Mai 2005 à 13:16 »

Il faut de la motivation pour lire tout ça ... et un peu de temps devant soi, ce que je n'ai pas tellement en ce moment .... ce soir peut-être .... ;)
Pages: [1] 2 3 4 ... 21   Haut de page
  Imprimer  
 
 

Page générée en 0.991 secondes avec 20 requêtes.

Google est passé ici 02 Octobre 2018 à 02:05
Cynarhum | Propulsé par SMF 2.0 Beta 1.1.
© 2005, Simple Machines LLC. Tous droits réservés.