Cyna  
*
 
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
224 944 Messages dans 1 873 Topics par 582 Membres. Dernier membre: wakabayashy
Voir les plus récents messages du forum.
 
   Accueil   Aide Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
17 Octobre 2018 à 16:24
Pages: 1 ... 4 5 6 [7] 8   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Topic: La diabolisation des manga  (Lu 32751 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce Topic.
Hors ligne Homme KiaN
Cynéens
Talking Head
******
Messages: 13 096
Âge : 36
Où : Paris 15ème



WWW
« Répondre #90 le: 16 Janvier 2004 à 17:27 »

C'est de la censure très hypocrite quoi  <_<  
Hors ligne Homme St. Matt
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 1 703
Âge : 29
Où : Lyon, France


God Bless Maiden's Progs


WWW
« Répondre #91 le: 16 Janvier 2004 à 18:01 »

Citation
tu peu montrer des filles qui ont l'air d'avoir 12 ans se faire violer par des millions de tentacule si on voit pas le sexe de la fille


Toi, tu as vu Urotsukidoji... rolleyes



'Scusez-moi.

St. Matt


 
Hors ligne Homme Fenril-Anoma
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 795
Âge : 32
Où : Les plaines enneigées d'Asgard, 3e grotte à gauche


WWW
« Répondre #92 le: 16 Janvier 2004 à 18:21 »

Tu vomis sur ce chef d'oeuvre de l'animation ? Mais qui es-tu ??? blink  
Hors ligne Homme bleu nuit
Cynéens
Cygneur
****
Messages: 2 073
Âge : 35
Où : brive-Limoges


voilà un bon temps pour un bombardement


WWW
« Répondre #93 le: 16 Janvier 2004 à 19:16 »

Citation
Citation
tu peu montrer des filles qui ont l'air d'avoir 12 ans se faire violer par des millions de tentacule si on voit pas le sexe de la fille


Toi, tu as vu Urotsukidoji... rolleyes



'Scusez-moi.

St. Matt



Mmmmmmmmmmm
Dans ce cas, il y a plein de Mangas comme ça...

*je ne les ai pas vu... jamais jamais  ^^; *


F.
 
Hors ligne Homme Fenril-Anoma
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 795
Âge : 32
Où : Les plaines enneigées d'Asgard, 3e grotte à gauche


WWW
« Répondre #94 le: 16 Janvier 2004 à 19:20 »

Et maintenant, on a honte de regarder des films cultes de l'animation japonaise ? Mais où va le monde... Damien, viens me sauver ! waouh  
Hors ligne Homme St. Matt
Cynoix
Cygneur
****
Messages: 1 703
Âge : 29
Où : Lyon, France


God Bless Maiden's Progs


WWW
« Répondre #95 le: 16 Janvier 2004 à 19:56 »

Désolé, mais les tentacules et autres séquences bien gores ne me font pas tripper...

St. Matt
Hors ligne Olive
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 848
Âge : 39
Où : Metz

Yo!


« Répondre #96 le: 16 Janvier 2004 à 20:02 »

Citation
Et maintenant, on a honte de regarder des films cultes de l'animation japonaise ?

Moi je dis y en à marre de toujours utiliser le mot "culte" pour tout et n'importe quoi.
Ok ok, Urotsukidoji on en a beaucoup parlé car très choquant... mais bon à un moment il faut relativiser...

Sérieusement, Urotsukidoji est t'il vraiment culte. Moi je ne pense pas... J'ai rarement vu quelqu'un s'éclater devant et le passer en boucle chez lui.
En ce qui me concerne (je ne veux pas foutre la merde mais) je le trouve nullissime. <_<

Fenril-Anoma, qu'est ce qui est pour toi un film culte? un film révolutionnaire? un chef d'oeuvre? ou tout simplement un film qui a fait parlé de lui à cause de deux trois scènes perverses...

 
Hors ligne dje33
Cynois
Cytoyen
**
Messages: 101


« Répondre #97 le: 16 Janvier 2004 à 20:11 »

Citation
Citation
tu peu montrer des filles qui ont l'air d'avoir 12 ans se faire violer par des millions de tentacule si on voit pas le sexe de la fille


Toi, tu as vu Urotsukidoji... rolleyes



'Scusez-moi.

St. Matt


non jamais
mais j'ai vu d'autre truc plus hard que Urotsukidoji D  
Hors ligne CygnusX
Cynois
Cytoyen
**
Messages: 110



« Répondre #98 le: 16 Janvier 2004 à 20:23 »

Un pote me l'avait prêté récemment en le couvrant de commentaires élogieux et finalement, c'est plutôt sympa mais culte loin de là.
Le scénario est assez intéressant et les combats en plein Tokyo plutôt joliment animés pour l'époque, quand à la fin elle est plutôt sympa dans le genre nihiliste et pessimiste mais bon honnêtement dans le même genre, elle n'arrive pas jusqu'au quart de la cheville de Devilman.
Enfin bon pour le premier(et seul) hentai que j'ai vu, j'ai trouvé ça plutôt distrayant mais bon ça reste plus du cul avec un scénar correct qu'autre chose.
Et même le doublage japonais ne casse pas des briques.
Puis les personnages restent des clichés ambulants à peine développés, et qu'est ce que le héros est baffable.
Malgré tout j'ai bien aimé le petit côté ésotérique et horreur 80's.
Et au niveau graphique il y a vraiment de bonnes idées.
Mais dans le genre, Kujaku-Oh(manga) a l'air plutôt sympa.
Hors ligne Homme Fenril-Anoma
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 795
Âge : 32
Où : Les plaines enneigées d'Asgard, 3e grotte à gauche


WWW
« Répondre #99 le: 16 Janvier 2004 à 21:47 »

Citation
Moi je dis y en à marre de toujours utiliser le mot "culte" pour tout et n'importe quoi.
Ben là, cela ne me semble pas exagéré. C'est pas parce qu'un film est trash qu'il n'a pas le droit de recevoir le statut de culte. Pourquoi les gens veulent-ils toujours occulter les qualités des choses qui leur inspirent un sentiment de malaise ? Orange Mécanique a bien été élevé au rang de chef d'oeuvre rolleyes ...

Alors que bon, entre nous, ce n'est qu'un film choc (à la bande-son certes énorme mais voilà).

Citation
Ok ok, Urotsukidoji on en a beaucoup parlé car très choquant... mais bon à un moment il faut relativiser...
Après, il faudrait peut-être dépasser l'opinion publique et étudier l'oeuvre un peu plus en profondeur. Qu'on en ai parlé pour ces séquences chocs comme tu dis, est une chose (qui arrive pour tout les supports de l'image). Que le film est en fait bien plus de qualités que ce que l'on veut s'avouer en est une autre.

Citation
Sérieusement, Urotsukidoji est t'il vraiment culte.
Oui... Culte et pratiquement mythique, oserais-je affirmer.

Citation
Moi je ne pense pas... J'ai rarement vu quelqu'un s'éclater devant et le passer en boucle chez lui.
Parce que pour toi, si c'est culte, on doit se le matter des dizaines de fois jusqu'à l'overdose ? Excalibur de John Boorman est mon film culte, mais c'est pas pour ça que je me le repasse tout les après-midi... Une oeuvre culte, c'est quelque chose qui se savoure, qui se remémore... Quelque chose que l'on se repasse régulièrement mais pas tout le temps... Juste pour se rendre compte que non, on avait pas rêvé et que quelqu'un est pu réalisé un film pareil.

Citation
En ce qui me concerne (je ne veux pas foutre la merde mais) je le trouve nullissime.
Oui, mais pourquoi tu le trouves nullisime (tout en te replaçant dans le contexte historique et dans le genre qu'il déssert bien entendu) ? Je trouve qu'avec ces deux contraintes, tu vas avoir beaucoup de mal...

Citation
Fenril-Anoma, qu'est ce qui est pour toi un film culte? un film révolutionnaire? un chef d'oeuvre?
Déjà expliqué au-dessus... Après, tu places le culte où tu veux, c'est ta propre vision... Tu aimes sans doute des films ou des animes que je vais trouver proprement à chier. La différence, c'est que je ne balance pas d'idées et de commentaires en l'air pour critiquer quelque chose...

Citation
ou tout simplement un film qui a fait parlé de lui à cause de deux trois scènes perverses...
Et bien, quelle charmante opinion de moi tu as là... C'est vrai que j'ai tout l'air d'un abruti, avide de violence et de perversion...

Bon, comme CygnusX a eu la décence, lui au moins, de faire un truc un peu plus construit, je vais utiliser son post.

Citation
Un pote me l'avait prêté récemment en le couvrant de commentaires élogieux et finalement, c'est plutôt sympa mais culte loin de là.
Encore une fois, il n'y a pas de film universellement bon... Il est donc normal qu'on ne place pas le culte tous au même niveau.

Citation
Le scénario est assez intéressant et les combats en plein Tokyo plutôt joliment animés pour l'époque, quand à la fin elle est plutôt sympa dans le genre nihiliste et pessimiste mais bon honnêtement dans le même genre, elle n'arrive pas jusqu'au quart de la cheville de Devilman.
Ah merci de mentionner le scénario. Voilà au moins un point où Urotsukidôji prend à contre-pied un nombre d'animes du genre assez incroyable. Oui, il y a une vraie histoire et un background assez sensationnel... Toshio Maeda a créé trois véritables mondes avec trois races bien distinctes, intimement liées et ayant des objectifs bien différents, chacune possédant une part de la vérité, une part de responsabilité dans la survie ou la destruction du monde.

Bien sûr, pour se rendre compte de toute l'ampleur, il faut regarder la série en entier, et forcément, si dès le début, on est dégoûté, il est bien difficile d'aller plus en avant pour découvrir la profondeur réelle de l'oeuvre. Et c'est bien dommage que justement, la plupart des gens ne cherchent pas à passer outre la forme. M'enfin... Faut bien des gens pour aimer Matrix ou dire que Dybex est un bon éditeur rolleyes ...

Pour ce qui est des combats, tu fais bien de mettre le doigt dessus également. Je suppose que tu fais référence au véritable duel titanesque opposant les deux dragons créés par les protagonistes principaux des mondes des Makai et des Jyunjinkai. Mais d'autres affrontements de ce type existent, en particulier celui qui ouvre la deuxième partie de l'OAV 3.

Après, pour ce qui est du pessimisme, certes, il ne va pas aussi loin que Devilman (qui est un peu le summum en la matière) mais il montre néanmoins une Terre courrant à sa perte, contrôlée qu'elle est par des entités supérieures ne se préoccupant de l'intérêt commun, mettant en avant la légitimité ou non de la puissance divine et des concepts manichéens.

Citation
Enfin bon pour le premier(et seul) hentai que j'ai vu, j'ai trouvé ça plutôt distrayant mais bon ça reste plus du cul avec un scénar correct qu'autre chose.
Il ne faut pas oublier que c'est quand même du hentai hein... Si y a pas de sexe, il ne mérite plus cette appelation. Certes, les relations " normales " sont assez rares, mais elles sont quand même là. Et là où l'on marque un point important, je pense, c'est que la violence et le sexe sont rarement gratuites dans cette oeuvre... Oui, on pourrait s'en passer, mais cela ne tombe presque jamais comme un cheveu sur la soupe, et les grandes idées du scénario s'en servent habilement.

Donc il ne faut quand même pas s'étonner de la dureté de l'oeuvre... En plus, le manga original est bien plus malsain... Je ne le recommande pas d'ailleurs, je trouve l'adaptation animée d'un meilleur niveau.

Après, pour le côté distrayant, pour passer au statut de véritable fresque, il faut se plonger dans le reste des OAVs, mais après, c'est l'envie qui joue, et je ne critique pas qu'on ne puisse pas forcément adhérer... Mais quand je vois que des gens balancent juste un : c'est nullisime (en ayant sans doute vu tout au plus la prmeière OAV, et peut-être même en VF (avec presque 25 minutes de scènes racontant l'histoire (oui... censure sur des scènes ne comportant ni violence, ni relation sexuelle... Où va t-on ?))), ça m'énerve.

Citation
Et même le doublage japonais ne casse pas des briques.
Tout à fait d'accord... Malheureusement, la première OAV (enfin, le premier film, réunion des trois premières OAVs) a été un véritable massacre en VO... Par la suite, ça s'améliore, sans doute à cause du succès qu'avait rencontré le film à sa sortie dans les salles et à la certaine notoriété acquise... C'est vrai que même le doublage VF s'en tire mieux : Amano a une voix dantesque en français ^^.

Citation
Puis les personnages restent des clichés ambulants à peine développés, et qu'est ce que le héros est baffable.
Alors, ça c'est très contestable... Certes pour la première OAV, à part le Roi des Makai et le charisme évident d'Amano, pas grand chose à se mettre sous la dent. Mais par la suite, avec Myunhi Hausen Junior ou encore Takeaki, on atteint un niveau non négligeable...

Et puis oui, Nagumo fait chier. Mais ce n'est pas le héros : ) Il disparaît en tant qu'humain à la fin de l'OAV 1 et définitivement après l'OAV 2. Le vrai héros, c'est Amano qui traverse toute l'épopée, et lui au moins, il a le classe  ;) .

Citation
Malgré tout j'ai bien aimé le petit côté ésotérique et horreur 80's.
Et au niveau graphique il y a vraiment de bonnes idées.
Voilà, merci de constater quand même les qualités de ce titre : ). /me reconnaissant  ^_^ . Si on peut reprocher un chara-design qui date un peu, il suffit de se replacer dans le contexte pour se rendre compte qu'à l'époque, c'était vraiment un bon niveau.

Après, quoiqu'on en dise, Urotsukidôji a révolutionné un genre, l'a remis au goût du jour, et des centaines d'animes déoulent de ses idées. Une alliance harmonieuse entre des thèmes violents, voilà le tour de force. On est pas dans le contexte " de la violence pour la violence, du sexe pour du sexe ", ça va bien plus loin. Certes, ça ne plaira pas à tout le monde, mais son rôle de précurseur est indubitable. Et au final, on s'aperçoit qu'en poussant l'étude plus loin, on a en face de soi une oeuvre basique en apparence, mais extrêmement riche et intéressante lorsque l'on s'y penche.
Hors ligne Olive
Cynois
Cyntoqué
***
Messages: 848
Âge : 39
Où : Metz

Yo!


« Répondre #100 le: 17 Janvier 2004 à 04:33 »

... excuse pour la réponse tardive

Citation
Citation
Moi je dis y en à marre de toujours utiliser le mot "culte" pour tout et n'importe quoi.
Ben là, cela ne me semble pas exagéré. C'est pas parce qu'un film est trash qu'il n'a pas le droit de recevoir le statut de culte.
Je n'ai jamais dis ça loin de là (j'espère quand même que tu ne penses pas que j'ai ce genre de raisonnements aussi primaires. <_< ).

Et ça tombe bien que tu me parles d'Orange Mécanique (que je n'ai pas aimé du tout au passage) car contrairement à Urotsukidoji, je peux tout à fait comprendre que certains arrivent à trouver un message dans ce film (pour ma part moi je ne retiens quand même QUE la violence et le fait qu'il faut être dérangé pour réaliser des films comme ça).

Tu ne me trouves pas assez explicite donc je vais essayer d'approfondir un peu plus mon point de vue sur ce sujet.

Orange Mécanique: On en parle comme d'un film révolutionnaire, futuriste pour l'époque (1971) en effet il est tellement bien pensé qu'il peut tout à fait se confondre avec notre société actuelle compte tenu de l'actualité des différents débats qui se tiennent aujourd'hui sur la violence par exemple, et les différentes méthodes que l'on pourrait utiliser pour y faire face...
Ce film, effectivement rencontre encore du succès aujourd'hui car il est indémodable alors qu'il a plus de trente ans. Même au niveau de la mode en général (Kubrick était devin ou quoi?). De plus il a réussi à marier du Beethoven avec des images d'une rare intensité, d'une rare violence... il fallait le faire quand même non? et le jeu des acteurs? faut reconnaître que celui qui joue le rôle du protagoniste est très bon quand même!
Je peux tout à fait comprendre qu’il serve encore de nos jours de référence, d'inspiration pour un grand nombre de films.
Et faut arrêter : si on lui a décerné 4 oscars, c'est pas pour rien !
Je comprends donc qu’on puisse dire qu’il s’agit d’un film culte.

Bref comme tu l'as bien dis "C'est pas parce qu'un film est trash qu'il n'a pas le droit de recevoir le statut de culte" et je suis d'accord avec toi mon pôte  ;)

Donc revenons à Urotsukidoji:
(je ne vais pas commenter chacune de tes phrases car sinon on s'en sort plus)

Tu me parles d'étudier l'oeuvre un peu plus en profondeur.
Ben écoute, pour ma part, même si certains films m'ont dérangé comme le cas d’Orange Mécanique, au moins j’en ai retenu quelque chose. C’est tout à fait le genre de film dérangeant mais qui pousse à la réflexion et au débat.
Bref Je n’aime pas mais j'essaye de comprendre le pourquoi.

Mais là pour moi, on est à mille lieux d'un chef d'œuvre. Je précise encore une fois que cela ne reste que mon point de vue!
Moi je n’ai retenu que violence et sexe à outrance, sur un fond apocalyptique de la fin du monde etc. etc.
Tu vas me dire que je n’ai pas pris le temps de l’analyser, mais analyser quoi, le dégout que j’ai eu en regardant ce film.
Alors quel message veut nous faire passer le réalisateur dans ce soit disant "chef d'oeuvre": d'essayer de nous montrer jusqu'où peut aller la violence ? De nous montrer les aspects les plus sombres de la nature humaine ? De nous dégoûter en fin de compte ?
Ouaip…
Je ne vois aucun message mis à part LE gentil oui "l’auteur cherche à nous remettre en question…"
Non bon sérieusement mon étude ne va pas loin du tout et je m'en excuse mais je ne vais pas non plus m'étendre sur le scénario car c’est du vu et revu...
Bref côté qualité : ben je vais être très très gentil et je dirais au niveau du graphisme... c'est bien dessiné quoi !
Moi pour moi ça ne reste qu'un hentaï avec pour une fois effectivement un scénario mais encore une fois qu'on a vu et revu et encore revu...
Donc peut être que je dois être stupide mais non effectivement, je ne vois pas de message…
je ne retiens que du dégoût... bref il en faut pour tout les goûts tu me diras.

Citation
Citation
Moi je ne pense pas... J'ai rarement vu quelqu'un s'éclater devant et le passer en boucle chez lui.
Parce que pour toi, si c'est culte, on doit se le mater des dizaines de fois jusqu'à l'overdose ?
Ne t'emballe pas trop, ce n'est pas du tout ce que je voulais dire : ne prends pas au premier degré tout ce que je dis. ;)

Citation
Citation
Fenril-Anoma, qu'est ce qui est pour toi un film culte? un film révolutionnaire? un chef d'oeuvre?
Déjà expliqué au-dessus... Après, tu places le culte où tu veux, c'est ta propre vision... Tu aimes sans doute des films ou des animes que je vais trouver proprement à chier. La différence, c'est que je ne balance pas d'idées et de commentaires en l'air pour critiquer quelque chose...
Désolé. Je ne le referai plus, je ne pensais pas que ça te toucherait autant. Mais je me suis expliqué.

Citation
Citation
ou tout simplement un film qui a fait parlé de lui à cause de deux trois scènes perverses...
Et bien, quelle charmante opinion de moi tu as là... C'est vrai que j'ai tout l'air d'un abruti, avide de violence et de perversion...
Arrête, arrête... tu exagères...

Citation
Bon, comme CygnusX a eu la décence, lui au moins, de faire un truc un peu plus construit, je vais utiliser son post.
Bon ben encore désolé alors P
C’est ma fête ce soir !!

Citation
Bien sûr, pour se rendre compte de toute l'ampleur, il faut regarder la série en entier, et forcément, si dès le début, on est dégoûté, il est bien difficile d'aller plus en avant pour découvrir la profondeur réelle de l'oeuvre. Et c'est bien dommage que justement, la plupart des gens ne cherchent pas à passer outre la forme. M'enfin... Faut bien des gens pour aimer Matrix ou dire que Dybex est un bon éditeur rolleyes ...
Effectivement Fenril, si je n'aime pas un film, je ne vais pas me taper la suite...

Citation
Après, pour le côté distrayant, pour passer au statut de véritable fresque, il faut se plonger dans le reste des OAVs, mais après, c'est l'envie qui joue, et je ne critique pas qu'on ne puisse pas forcément adhérer... Mais quand je vois que des gens balancent juste un : c'est nullisime (en ayant sans doute vu tout au plus la prmeière OAV, et peut-être même en VF (avec presque 25 minutes de scènes racontant l'histoire (oui... censure sur des scènes ne comportant ni violence, ni relation sexuelle... Où va t-on ?))), ça m'énerve.
waouh
Bon ben oui je n'ai vu que le 1er et en VF (mais je ne pense pas que la VO aurait vraiment changé mon point de vue)

Citation
Après, quoiqu'on en dise, Urotsukidôji a révolutionné un genre, l'a remis au goût du jour, et des centaines d'animes déoulent de ses idées. Une alliance harmonieuse entre des thèmes violents, voilà le tour de force. On est pas dans le contexte " de la violence pour la violence, du sexe pour du sexe ", ça va bien plus loin.
Ben continue s'il te plait, j'aurais bien voulu voir jusqu'où ta réflexion allait.

Citation
Certes, ça ne plaira pas à tout le monde, mais son rôle de précurseur est indubitable.
D'accord, mais là tu te répètes...

Citation
Et au final, on s'aperçoit qu'en poussant l'étude plus loin, on a en face de soi une oeuvre basique en apparence, mais extrêmement riche et intéressante lorsque l'on s'y penche.
Ok mais alors, si tu pouvais juste m'en dire plus stp sur ton étude.
(désolé s'il y a des fautes d'ortho mais là je suis mort... baille )

A+ mon pôte  ;)  
Hors ligne Homme Damien
Cynéens
Talking Head
******
Messages: 10 557
Âge : 41
Où : Q6M7C


Torréfacteur en Chef des Autruches


« Répondre #101 le: 17 Janvier 2004 à 11:18 »

Citation
Et maintenant, on a honte de regarder des films cultes de l'animation japonaise ? Mais où va le monde... Damien, viens me sauver ! waouh

Urotsukidoji est un jalon de l'animation dans l'évolution des mentalités japonaises.............que l'on soit bien d'accord : ce genre de sujet s'applique à des personnes en manque de sexe ou à deux doigts de taper le seku haru dans le métro (il y a une expression spédifique à cette situation mais je l'ai oublié), sa mission est essentiellement d'ordre cathartique : à trop en mettre, on en perd goût (momentanément tout comme un gateau bourré de chantilly)

Je n'ai vu que les deux premiers opus et en dehors du sujet, l'animation est excellente..........sans oublier que malgré son âge (1989), cette série demeure une pierre angulaire dans la dissection d'un japon ambigue dans sa relation au sexe de façon publique (le lycée) et ouverte (l'approche homme-femme du moins en dehors des "relations" femmes-démons)

ça reste un must à condition de bien le décortiquer ;)

D's©
Hors ligne Homme Damien
Cynéens
Talking Head
******
Messages: 10 557
Âge : 41
Où : Q6M7C


Torréfacteur en Chef des Autruches


« Répondre #102 le: 17 Janvier 2004 à 11:31 »

Citation
Citation
Sérieusement, Urotsukidoji est t'il vraiment culte.
Oui... Culte et pratiquement mythique, oserais-je affirmer.

Moi je le trouve intéressant à étudier ;)

Citation
Citation
Moi je ne pense pas... J'ai rarement vu quelqu'un s'éclater devant et le passer en boucle chez lui.
Parce que pour toi, si c'est culte, on doit se le matter des dizaines de fois jusqu'à l'overdose ? Excalibur de John Boorman est mon film culte, mais c'est pas pour ça que je me le repasse tout les après-midi... Une oeuvre culte, c'est quelque chose qui se savoure, qui se remémore... Quelque chose que l'on se repasse régulièrement mais pas tout le temps... Juste pour se rendre compte que non, on avait pas rêvé et que quelqu'un est pu réalisé un film pareil.

Est culte toute chose en laquelle tu souhaites creuser, tu etoffes, tu cherches à en savoir plus........Gunnm est culte pour moi car je passe beaucoup de temps à la disséquer, à rechercher les allusions à la philosophie nihiliste de Nietzsche ou l'Apocalypse de la Bible........saint seiya est culte dans le sens où il a permis à toute une génération de s'intéresser aux mythologie (cf. signature de St Matt) tout comme Tsubasa l'est pour avoir fait beaucoup pour la construction d'un véritable football japonais (Philippe Troussier en moins)

Citation
Après, pour ce qui est du pessimisme, certes, il ne va pas aussi loin que Devilman (qui est un peu le summum en la matière) mais il montre néanmoins une Terre courrant à sa perte, contrôlée qu'elle est par des entités supérieures ne se préoccupant de l'intérêt commun, mettant en avant la légitimité ou non de la puissance divine et des concepts manichéens.

Rien à rajouter ;)

Citation
Enfin bon pour le premier(et seul) hentai que j'ai vu, j'ai trouvé ça plutôt distrayant mais bon ça reste plus du cul avec un scénar correct qu'autre chose.

On peut même parler de punaru-goru (porno-gore) rolleyes

Citation
Donc il ne faut quand même pas s'étonner de la dureté de l'oeuvre... En plus, le manga original est bien plus malsain... Je ne le recommande pas d'ailleurs, je trouve l'adaptation animée d'un meilleur niveau.

Tu fais bien de le souligner ph34r

Citation
Citation
Puis les personnages restent des clichés ambulants à peine développés, et qu'est ce que le héros est baffable.
Alors, ça c'est très contestable... Certes pour la première OAV, à part le Roi des Makai et le charisme évident d'Amano, pas grand chose à se mettre sous la dent. Mais par la suite, avec Myunhi Hausen Junior ou encore Takeaki, on atteint un niveau non négligeable...

Eh ! N'oublier pas que ça date de 1989... rolleyes


Citation
Après, quoiqu'on en dise, Urotsukidôji a révolutionné un genre, l'a remis au goût du jour, et des centaines d'animes déoulent de ses idées. Une alliance harmonieuse entre des thèmes violents, voilà le tour de force. On est pas dans le contexte " de la violence pour la violence, du sexe pour du sexe ", ça va bien plus loin. Certes, ça ne plaira pas à tout le monde, mais son rôle de précurseur est indubitable. Et au final, on s'aperçoit qu'en poussant l'étude plus loin, on a en face de soi une oeuvre basique en apparence, mais extrêmement riche et intéressante lorsque l'on s'y penche.

Finalement t'as pas besoin de mon aide, tu t'en tires très bien tout seul P

D's©
Hors ligne Homme Damien
Cynéens
Talking Head
******
Messages: 10 557
Âge : 41
Où : Q6M7C


Torréfacteur en Chef des Autruches


« Répondre #103 le: 17 Janvier 2004 à 12:17 »

Citation
Moi je n’ai retenu que violence et sexe à outrance, sur un fond apocalyptique de la fin du monde etc. etc.

Rien n'est jamais gratuit, elle est un fruit d'un type de société ;)
 
Citation
Tu vas me dire que je n’ai pas pris le temps de l’analyser, mais analyser quoi, le dégout que j’ai eu en regardant ce film.

Réaction occidentale toute à fait naturelle ^^

Citation
Alors quel message veut nous faire passer le réalisateur dans ce soit disant "chef d'oeuvre": d'essayer de nous montrer jusqu'où peut aller la violence ? De nous montrer les aspects les plus sombres de la nature humaine ? De nous dégoûter en fin de compte ?

C'est plus compliqué que ça...

Alors par quoi allons nous commencer ?...............etoo...........ah! Le sexe chezle couple ! P

Tout d'abord, il y a une différenceentre les Japonais et les Occidentaux sur la façon de dire qu'on aime sa tendre moitié : on use de la métophore, de la personnification en Europe..............au Jpaon ? Quedalle ! On se marie dans l'espoir de se construire dare-dare une condition sociale équilibrée qui puisse aider la future famille à se faire vite accepter par le voisinage (cf. les nouvelles mamans dans les parcs d'enfants et l'ijime qu'elle doit subir ainsi que sa progéniture)....le salaryman mate un film porno et le mozacon mate son fils ......à partir de là l'amour reste presque platonique (on se regarde en chien de faïence le dimanche et on est invisible le reste de la semaine) ou bien lucratif (un enfant ça rapporte des sous et de la notorité à l'échelle du quartier lorsque le chti gars ira à Todaï^^)

Bref c'est morne, sec..........il faut donc chercher ailleurs..........mais où ? Le manga par exemple (hentaï pour les hommes, yaoi pour les femmes) mais aussi les spectacles de cabarets...

On a aussi les magazines à caractère pédophile mais bien accepté au Japon (là-bas, pas d'opposition franche contre cette lecture car se mêler d'un choix public, c'est troubler une harmonie...) qui offrent un pointe d'exotisme à des choses éloignées (l'âge en priorité) avec l'écolière...........si tu savais le nombre de parodies et de bd  plus ou moins érotiques concernant la tenue écolière au Japon, tu serais kaput ...

Citation
Moi pour moi ça ne reste qu'un hentaï avec pour une fois effectivement un scénario mais encore une fois qu'on a vu et revu et encore revu...

1989...

D's©
Hors ligne Amnounet
Cynois
Cygneur
****
Messages: 2 302



« Répondre #104 le: 17 Janvier 2004 à 12:41 »

Citation
Est culte toute chose en laquelle tu souhaites creuser, tu etoffes, tu cherches à en savoir plus........Gunnm est culte pour moi car je passe beaucoup de temps à la disséquer, à rechercher les allusions à la philosophie nihiliste de Nietzsche ou l'Apocalypse de la Bible........saint seiya est culte dans le sens où il a permis à toute une génération de s'intéresser aux mythologie (cf. signature de St Matt) tout comme Tsubasa l'est pour avoir fait beaucoup pour la construction d'un véritable football japonais (Philippe Troussier en moins)

Je ne m'attarde pas sur Uro parce que je n'en ai pas gardé un grand souvenir ...

Culte ... je lui donnerais une autre définition que la tienne Dam ...
Pour moi une oeuvre culte est une oeuvre qui d'une manière ou d'une autre est originale et devient précurseur d'un nouveau genre, ou d'une nouvelle tendance ... ou même qui reste unique en son genre ...
En général, une oeuvre culte a beaucoup de succès mais peut aussi ne pas en avoir tant que ça ou rester confidentielle ...
Dans ce cadre, tout les titres que t'as cité est culte, sauf peut-être pour Gunnm pour lequel je reste sceptique ...
Pages: 1 ... 4 5 6 [7] 8   Haut de page
  Imprimer  
 
 

Page générée en 0.695 secondes avec 22 requêtes.

Google est passé ici 09 Octobre 2018 à 07:40
Cynarhum | Propulsé par SMF 2.0 Beta 1.1.
© 2005, Simple Machines LLC. Tous droits réservés.